La Pleine Lune du 2 mars 2018

L’ambiance du moment autour de cette Pleine Lune stimule la capacité de se relier et de se sentir relié(e) à tous. Elle est intéressante pour nous ouvrir à des perceptions et nous ouvrir à la création de nouvelles relations avec plus de confiance. On peut aussi manquer de recul et de discernement et se laisser emporter. Regardons ensemble ce que l’ambiance autour de la Pleine Lune du 2 mars 2018 évoque plus en détails. 

pleine-lune-du-2-mars-2018
  1. L’énergie du moment est majoritairement celle du ressenti, du lien aux autres, du sentiment ou de l’impression que l’on est relié(e). Il y a, en ce moment, une certaine intensité de cette forme d’énergie dans l’air qui fait que nous pouvons plus facilement créer des liens et des connections avec notre environnement, des personnes, mais aussi tout ceux et ce qui nous entourent. C’est une période où nous pouvons ressentir une certaine forme de connexion avec les êtres, humains ou pas, et où nous pouvons avoir envie de nous relier à tout comme pour sentir l’Univers tourner. On peut ressentir une envie ou un besoin d’être connecté(e) à tout ou au Tout. Concrètement cela peut prendre la forme de la création de liens avec des personnes qui partagent notre foi, notre sentiment de reliance universelle. Cela peut être aussi une sensibilité plus grande à la méditation, aux moments de rêverie où on a le nez en l’air, on hume ce qui se passe sans agir, juste en se connectant avec l’arbre, l’oiseau qui pépie ou le passant qui traverse. Ce sont des moments et des périodes utiles pour nous rappeler notre nature profonde qui résonne et vibre avec tout ce qui existe. Explications
  2. Il y a beaucoup d’interactions avec cette énergie de reliance dans l’ambiance du moment. Un peu toutes les énergies viennent flirter avec notre état de connexion, les unes pour fricoter, les autres pour se frotter un peu plus durement. Explications
  3. La première interaction est une tension qui pourrait se décrire comme une lutte intérieure entre l’aspiration à se relier à l’universel, et des émotions plus terre à terre qui nous rappellent au concret de ce que nous avons à organiser, à faire, à poursuivre, à réaliser ou à mettre en place dans nos vies. On peut se sentir un peu tendu(e) autour de cette Pleine Lune entre notre énergie qui part dans les hautes sphères, ou du moins qui est dans cette aspiration-là, et des états émotionnels plus pragmatiques qui peuvent faire remonter des petites angoisses du genre « Ah zut, j’ai oublié de rappeler machin » ou « Mince j’ai pas vu l’heure, trop tard pour réserver » ou « Ah mince c’est demain la Pleine Lune, faut que je me mette à écrire 🙂 »  Explications
  4. La deuxième interaction est une autre tension entre notre désir d’extériorisation, de conquête de territoire, et une forme de conscience plus personnelle, plus intérieure, qui se compose de notre sensualité et de notre conscience de l’individualité.
    En ce moment, notre désir peut être axé dans la recherche d’une direction, d’une voie pour se réaliser, tournée vers un but précis. Dans le même temps notre sensorialité, ce que l’on aime, et notre conscience de l’individualité, au lieu de soutenir cette recherche de direction du désir, peuvent avoir une ouverture très large, absolument pas tendue vers un but, mais au contraire, ouverte à tout.
    Ces parts de nous cherchent plutôt une forme d’existence ouverte à toute la sphère pour ressentir et contempler le monde dans sa globalité. Nous avons cette sensibilité et en même temps un désir de conquête beaucoup plus axé dans une direction. Du coup, ces énergies se frictionnent au lieu de se soutenir. L’important est probablement de ne pas perdre sa direction en ce moment. Nous pouvons être un peu dans la confusion dans nos perceptions tout azimut. Garder le cap et demander à nos perceptions de nous aider à percevoir ce qui se trouve aux alentours pourrait être sage. Explications
  5. Il y a d’autres interactions de collaboration entre ces conscience de connexion sans limite et un sentiment de légitimité assez passionnel d’une part, et la remise en cause profonde de nos structures d’autre part. Dit ainsi, cela doit paraître très obscur. Je vais essayer de développer la compréhension de ce soutien mutuel d’énergies entre-elles. En fait il y a une forme de sensibilité très ouverte qui nous rend flous dans nos limites, décloisonne notre sensibilité et notre sens de l’individualité. On est très ouverts, ce qui renforce le sentiment de légitimité à l’expansion de nos liens que l’on peut vivre avec passion. Moins conscients des limites, on crée aisément des liens forts.
    Dans le même temps, cette double configuration tend à nous faire vivre une forme de remise en cause de nos structures, un peu comme si cette absence de limite et cette expansion magnétique vers l’autre facilitaient le lâcher-prise pour nous défaire de quelques structures rigides. Explications
  6. Le mode de fonctionnement le plus absent dans l’ambiance du moment est celui de la conceptualisation, des idées, des abstractions. Quand on traverse une période comme cela, les tâches purement intellectuelles donnent moins d’appétence et nous avons aussi moins de capacité à prendre du recul sur les choses.
    Si cette énergie, liée aux signes d’air (Gémeaux, Balance, Verseau), est très présente dans notre structure de naissance, on est moins affecté. Mais on peut se sentir un peu déstabilisé dans notre fonctionnement habituel parce que le monde autour de nous le comprend moins naturellement. Si cette énergie est peu présente dans notre structure de naissance, ce qui est mon cas, alors on a vraiment du mal à s’abstraire, à prendre du recul, à concevoir de nouvelles choses. On peut même parfois perdre de l’aisance dans la faculté de raisonner par des abstractions.
    J’insiste un peu sur cet aspect que l’on peut ressentir en ce moment parce qu’il faudra attendre un gros mois et demi, jusqu’à la mi-fin avril, avant de retrouver un peu de cette stimulation intellectuelle. Donc, donc, donc… c’est une période qui va nous faciliter le fait de nous engager par la volonté, d’œuvrer à la tâche, ou de créer du lien parce que nous aurons moins le filtre de la réflexion pour nous faire réfléchir. La contrepartie, c’est que nous pourrons manquer de recul sur nos élans et notre volonté ou encore nos réalisations, ou nos passions et nos relations que l’on pourrait créer de manière instinctive sans réfléchir où cela nous mène.
    Alors nous pouvons y penser de temps à autre et nous rappeler de prendre de l’air, de nous extraire de ce que nous faisons, de prendre du recul sur nos élans, et de défusionner de nos relations pour retrouver une capacité à nous observer, à réfléchir à ce que nous voulons, faisons ou partageons. Explications

Beaucoup d’eau et de ressentis et peu de recul ouvrent à la foi du charbonnier… ou à la confusion et à l’illusion. C’est un peu tout l’intérêt de cette Pleine Lune, qui peut nous faire redescendre sur Terre avec des émotions et un mouvement intérieur qui nous ramènent au concret de la vie. Parfois les oppositions des Pleines Lunes fonctionnent comme un contre-pouvoir pour nous rééquilibrer.

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Nouvelle Lune en Poissons en 2018 !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Pleine Lune du 2 mars 2018 — 11 commentaires

  1. @Vautrin le 8 mars 2018 à 08h59 Je ne vois pas pourquoi une femme ne serait pas naïve, cest même une caractéristique de ce sexe et la raison de leur avoir donné le droit de vote. Il y a à lévidence plus didiotes utiles que didiots utiles on la bien vu avec le refus de No-Billag. Et la conjonction avec DSK est totalement prévisible. Entre les sépharades et les musulmans dAfrique du Nord, il y a des compromissions aussi dans le vice. Cest bien pour cela que les ashkénazes doivent se méfier de types comme Attali, car là le ver est dans le fruit, ce qui à lévidence indispose nullement Macron.

  2. bonjour, je n’ai pas pu assisté à votre conférence sur les noeuds dans le midi, avez vous une vidéo à vendre ? cordialement MJM

  3. Pour moi, reconnexion avec les 3 corps, physique, mental, émotionnel mais en mettant la distance pour les voir sous l’angle des besoins spécifiques à chacun.
    Ceci après la découverte du livre de Nassrine Reza Nutri-émotion et qui préconise…. en cas de stress, d’hydrater le corps en buvant de l’eau…
    Vision harmonisée de ces 3 corps qui ne luttent plus les uns contre les autres. C’est bien Neptune….L’amour de Soi devenant le guide de ces 3 corps.3 planètes en gémeaux, 2 en balance. 3 en eau. Me manque un peu de feu…
    MERCI!

  4. Pour ma part ces temps-ci je me sens Poissons dans le sens où à part ressentir, j’ai l’impression de ne pas pouvoir faire grand chose d’autre ! C’est même un effort de me concentrer sur ce texte ici des énergies de la pleine Lune pour le comprendre. Mais merci de l’avoir écrit ! Cela pose bien le contexte (même si je zappe les précisions je garde le sens du contexte général et c’est important) : tous mes aspects, projets, besoins, envies… se confrontent à de l’eau de l’eau de l’eau ! ça fait un bon pseudo bilan intuitif et pour changer peut-être des vielles bases qui ont du mal à s’effacer, etc. Le seul contrôle est là : être ok (bien-être) ou pas avec le ressenti. L’hyper réception (émotionnelle ?) des autres et de l’environnement à un double effet : c’est aussi un gros retour à soi possible (enfin il me semble). Merci et bon WE

  5. C’est fou ce que je m’y retrouve surtout les points 3 et 5. Nous venons d’avoir un dégât des eaux à la maison alors que nous sommes loin, à la montagne dans une bulle émotionnelle de vacances. Et je me suis disputée avec mon conjoint car pour ma part pas envie de me projeter sur tout ce qu’il y aura à faire…la remise en question des structures se trouve en maison 5 dans ma RS et cette année les relations affectives sont compliquées et déstabilisantes, j’y trouve ce que tu décris comme absence de repère du poisson doublée de l’attraction magnétique du scorpion…merci de pointer le risque du manque de recul pour les semaines à venir… Et merci vraiment pour cette lunaison

  6. Poisson ascendant poisson, je viens régulièrement visiter votre site. Sensible aux influences de mon environnement, j apprecie vos analyses qui me font souvent dire  » ah oui je comprends mieux  » . Je découvre aussi peu à peu mon thème qui m eclzire beaucoup sur mon fonctionnement et c est avec plaisir que j irai plus loin.

  7. Merci pour votre publication ! Ça me fait prendre du recul sur mon ressenti…je me sens épuisée pour ma part, aspirée d’un côté et recrachée de l’autre. Uranus de naissance est entre la lune et le soleil et est en aspect à l’amas actuel en poisson. J’ai l’impression d’être un grosse usine nucléaire 😉 Il y a quand même des instants fugaces qui me ressourcent. Au plaisir de lire la suite!

  8. Quant à moi, Poissons Ascendant Gémeaux, je ressens bien tous les aspects décrits, agréables comme plus « frottants ». Néanmoins une bonne période pour préparer les nouvelles ouvertures.. Merci Tristan !

  9. Merci Tristan pour ta ténacité à honorer ce rendez-vous des cycles de la Lune malgré ce manque d’Air. Cette pleine lune est particulièrement reposante pour moi, je me gave de ce moment de « reliance » avec tous ce qui m’entoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*