jardin-non-tondu

La Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019

La Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019 fait ressortir des émotions de tristesse qui accompagnent des prises de conscience qui raviveront notre capital confiance en la vie.

pleine-lune-du-16-juillet-2019

  1. Il n’y a plus d’air. Ce n’est pas un effet de la canicule, ni du réchauffement climatique… quoique, mais de la stimulation des modes de fonctionnement de cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019. Le mode de fonctionnement lié à la stimulation des idées et des concepts, de l’excitation ou aussi de la joie, celui qui donne de l’air et de la capacité de prendre de la hauteur n’est pas du tout stimulé en ce moment. C’est donc une période un peu compliquée pour la stimulation intellectuelle et pour le développement des idées. Cela ne réagit pas trop en ce moment dans ce sens-là. Il n’y a guère d’excitation et de joie dans l’air en ce moment. Nous serons plus enclins à des stimulations qui exciteront le réveil des émotions de type colère, tristesse ou peur en ce moment. 
  2. L’observation du dessin de la Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019 met en évidence un triangle rectangle très fortement marqué. Prenez un temps pour l’observer. Il y a une concentration d’énergie très importante autour de cette figure géométrique qui coupe le thème en deux et se rejoint sur le côté gauche, là où il a l’angle rectangle. L’astrologie est une histoire de géométrie. On peut développer sa compréhension de l’astrologie avec les formes. C’est ce que l’on va essayer de faire aujourd’hui. Un peu.
    Ce que l’on observe, pour la Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019, c’est la grande diagonale qui coupe le thème en deux. Elle joint deux signes opposés par les astres qui se trouvent là. Ces énergies sont en opposition, ce qui signifie qu’elles ont tendance à s’opposer, ce qui génère des tensions. A chaque Pleine Lune, la Lune est opposée au Soleil, ce qui crée la tension particulière connue des Pleines Lunes. Mais pour la Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019, des énergies multiples renforcent particulièrement ces oppositions, ce qui crée une tension.
    Cette observation est déjà en soi une indication qui nous permet de comprendre que nous vivons une énergie d’opposition, de tension intense. J’y reviendrai après. Ce que je voudrais développer ici, c’est seulement la compréhension de la forme. Donc, elle se compose dans un premier temps d’une force d’opposition qui génère une tension.
    En poursuivant l’observation de la forme nous voyons que les deux bouts en opposition sont reliés sur un autre amas d’énergie à gauche sur le thème, par un grand côté, et un petit côté. Ces relations-là sont harmoniques, elles vont donc aider à trouver un chemin de fluidification des tensions.
    C’est ce que nous allons chercher à comprendre en dépiautant ensemble cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019. Quelle est la nature de l’opposition, qu’est-ce qui est mis en tension, et par quel chemin nous pouvons fluidifier cela.
  3. Les énergies en opposition sont des énergies qui concernent d’un côté nos structures matérielles, qui cadrent et contrôlent, et de l’autre, notre besoin de laisser aller, qui s’appuie plus sur les liens et les relations confiantes et spontanées. L’opposition que nous pouvons peut-être vivre et sentir en ce moment se situe fortement entre ces deux forces.
    Voici une illustration de cette énergie d’opposition. Je lisais aujourd’hui un article sur Eric Lenoir,  jardinier auteur du livre « Petit traité du jardin punk » qui disait qu’il était aberrent de tondre sans cesse nos pelouses dans le contexte d’effondrement de la biodiversité. Ce genre de proposition fait réagir car un jardin non tondu donne l’impression que plus rien n’est plus structuré. Ce simple sujet peut illustrer l’opposition entre un besoin de structures matérielles bien contrôlées, et une forme libre et spontanée qui évoque un laisser aller qui fait peur.
    Nous sommes dans une période autour de cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019, qui réveille fortement l’opposition de ces forces antagonistes.
  4. Du côté de l’énergie de la structure nous trouvons des énergies de responsabilité et d’autorité, de remise en question profonde et des émotions intérieures qui remontent, de la tristesse face à la destruction de ces structures.
    Un exemple simple pour comprendre cela est d’observer en nous la tristesse qui résulte de la destruction des structures sociales. Les autorités gouvernantes en ce moment brisent les structures sociales et cela engendre une grande tristesse. Je regardais ce matin un reportage d’Arte sur les retraités en Israël. Ils vivent la même destruction de leurs structures sociales que ce qui se passe en France.
    Cela génère de la tristesse, et au cours de la Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019, nous pouvons avoir une remontée d’émotions particulièrement fortes concernant le sentiment de cette forme de destruction.
    Chez chacun de nous, cela dépend de là où se trouve le Capricorne. Chez moi il s’agit de l’expérience (maison) du service et du travail, et aujourd’hui, j’ai justement exprimé dans une discussion ma tristesse de voir le travail que je fais être régulièrement déconstruit. C’est un peu incroyable cette synchronicité. Cela fait longtemps que cela dure, mais c’est aujourd’hui que l’émotion était trop forte pour la taire. Vous pouvez chercher où se trouve le Capricorne en vous pour comprendre quel secteur de votre vie peut être touché par ce débordement émotionnel.
  5. Du côté de l’énergie du lien, de la spontanéité et du lâcher prise, nous trouvons notre force vitale qui est notre sensibilité, non pas émotionnelle cette fois, mais plus sensorielle. Cela stimule en nous une capacité naturelle à produire du lien avec les autres, qui se conjugue avec un besoin de nous sentir reliés et protégés par nos rapports humains. Pour cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019, nous avons une stimulation forte à nous exprimer spontanément pour rechercher des rapports de protection avec les autres, presque familiaux. Et en même temps nous pouvons éprouver une défiance pour ces élans spontanés.
  6. Et c’est là que l’opposition devient tension. La tristesse remonte devant les constats de démolitions des structures qui nous soutiennent et nous avons du mal à établir des rapports de confiance dont nous pouvons nous méfier.
    On voit bien que le jardin non tondu ne ressemble plus à rien, et on n’arrive pas à y voir la beauté d’une nature puissante et abondante qui se régénère. C’est donc là qu’il y a tension. Cette tension peut être accentuée par le fait que, dans cette figure d’opposition, se rajoute des énergies qui renforcent notre identification à ce qui nous rend forts et puissants, à ce qui nous fait briller. 
  7. Le point qui permet de fluidifier tout cela est une énergie qui nous relie en profondeur à notre foi humaniste ou spirituelle profonde. Il s’agit de remettre toutes ces énergies en opposition en perspective avec une considération bien plus élevée qui est notre conscience collective, notre conscience de tous et notre interdépendance avec les forces de l’univers. C’est le point du thème qui, pour cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019, nous permet de réorienter le circuit des énergies pour sortir de l’opposition et trouver une voie collaborative.
    Si je reprends l’exemple du jardin punk non tondu, c’est la conscience que la préservation de la biodiversité pour tous va bien au-delà de notre besoin de préserver des structures rigides de jardin à la française. Et c’est l’acceptation aussi que la spontanéité de la nature n’est pas un désordre, mais un ordre très productif.
  8. Pour que cette conscience soit claire en nous, nous avons peut-être à faire un petit travail de discernement. Il est possible qu’en ce moment, les tensions de cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019 nous révèlent à nous mêmes une part de fascination ou d’illusion qui nous revient en pleine figure. Nous avons peut-être manqué de discernement dans nos emportements à vouloir naïvement embrasser les plus belles valeurs qui semblaient humanistes et dévouées à une cause supérieure, sans l’être vraiment. Notre besoin d’être en lien avec le grand tout nous a peut-être fait prendre des vessies pour des lanternes. C’est en prenant conscience de cette part d’illusion en nous que nous pouvons réellement apaiser les énergies de cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019. Il nous faut voir comment nous avons manqué de discernement et nous nous sommes laissés attirer comme des papillons sur la flamme d’une forme de communion humaniste qui n’était pas aussi belle qu’elle paraissait, pour redevenir capable de créer un lien de confiance avec les autres dans un contexte où nos structures se délitent.

C’est là le point essentiel que je vous propose de méditer pour cette Pleine Lune et éclipse du 16 juillet 2019. Pour donner notre confiance, nous avons besoin de discernement et de voir là où nous nous sommes illusionnés dans les valeurs humaines que l’on avait attribuées et qui se sont avérées différentes de ce que l’on avait imaginé. Clarifions en nous cela de manière à grandir dans notre perception pour retrouver la confiance dans les liens humains.

« Dés que la dévotion envers son propre maître nous fait ignorer le Maître en nous, nous ne sommes plus dans la spiritualité. » Le Dalaïlama

Très belle quinzaine à tous et à toutes, et à très bientôt pour la Nouvelle Lune en Lion en 2019 !

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

10 commentaires

angespere 19 juillet 2019 at 9 h 55 min

Merci, Tristan, pour ce commentaire que j’apprécie bcp car il ramène bien l’astro à son côté « pratique » je pratique moi-même l’astrologie
Lion, Ascendant Bélier, je suis complètement dans ce contexte Je ne suis pas du tout dans la tristesse car je suis dans la gratitude de mon cheminement mai j’ai hâte que la lune Noire transite enfin mon Ascendant car je ne sais pas quelle forme va prendre la « démolition des vieilles structures » dans ma Maison X.Je lâche prise et je fais confaice puisque j’ai toujours été guidée et je vais fêter début Août mes 80ans….
bel été à toi

Répondre
Sinziana 17 juillet 2019 at 22 h 41 min

Mille pissenlits
S’invitent sur ma pelouse
La garden party

C’est le haiku qui m’est venu en regardant mon jardin le 14 juillet dernier.
Hélas le lendemain, la tondeuse est passée, et à ma grande tristesse a fauché tous mes invités… Qui ressuscitent peu à peu heureusement. Vive le Cancer et sa capacité de résilience !

Répondre
Mich 17 juillet 2019 at 17 h 52 min

Bonjour Tristan,
Je suis Balance asc.Balance Votre analyse de cette pleine lune correspond exactement à ce que je ressens en ce moment: depuis quelques jours, une sensation de tristesse, de solitude profonde que rien ne semble pouvoir combler et un grand besoin de relations profondes et réconfortantes. Les émotions remontent surtout durant la nuit et le jour, j’essaie d’identifier ce qui se passe en moi et c’est moins émotif mais les tentatives d’actions échouent ou sont insatisfaisantes. Toutes mes illusions et façons d’agir dans mes relations passées me reviennent en mémoire Cette pleine du 16 juillet est en conjonction exacte avec mon NN en Cancer en M9 et fait en même temps un carré presque exacte avec Mars conjoint à mon ascendant en Balance.

J’ai 2 questions. Quand le soleil transite le NN est-ce que qu’il aide à éclairer le chemin vers le NN et deuxièmement, quand le NN transite Saturne par conjonction (M9) lequel a le plus d’influence sur l’autre??

J’apprécie beaucoup votre approche de l’astrologie et je lis vos écrits régulièrement.

Merci

Mich

Répondre
Tristan 27 juillet 2019 at 18 h 34 min

Bonjour Mich,
Vous connaissez les théories, si je vous les confirme ou les infirme qu’apprendrez-vous? Probablement juste une théorie de plus.
Pouvez-vous essayer de relier ses théories avec ce que vous ressentez ? C’est la meilleures des connaissances.

Répondre
Mich 27 juillet 2019 at 20 h 24 min

Merci Tristan.
Mon ressenti est facile à identifier pour moi mais, comme j’étudie l’astrologie, je pars plutôt de mon vécu ou de celui des gens qui m’entourent pour mieux saisir de façon pratique les influences astrales dans leur sens général donc, la théorie. Je comprends cependant que les commentaires servent plutôt à partager le vécu. À moi de réfléchir! Je continue à suivre votre site avec intérêt.
Mich

Répondre
LAURE 17 juillet 2019 at 12 h 09 min

Bonjour Tristan
Quel plaisir et réconfort de te lire ce matin, cela m’a permis d’approfondir encore mon introspection. Il est vrai qu’un peu de joie et de légèreté me ferait du bien.
Je suis du 20 juillet et le capricorne correspond à ma maison IV. En ce moment je ressens beaucoup de tristesse à la déconstruction de mon foyer Devant ce gouffre, j’ai besoin de restructurer ma vie mais je sais que la voie est dans le lâcher prise. Dans ma prochaine RS, l’ascendant se trouve dans la maison XII natale. Je suis portée vers le mysticisme pour y trouver plus de fluidité.
Merci pour tous tes écrits
Laure

Répondre
Tristan 27 juillet 2019 at 18 h 39 min

Merci pour votre présence 🙂

Répondre
Marie-Paule 17 juillet 2019 at 9 h 26 min

Bonjour,
Merci pour cette analyse qui semble m’aller comme un gant !
Je suis cancer du 13 juillet, et à vous lire, je ne peux m’empêcher de ressentir de la compassion, tant je comprends ce que vous exprimez… car, c’est bien tout cela que je traverse, et ça n’en finit pas.
Bien chaleureusement,
Marie-Paule

Répondre
Tristan 27 juillet 2019 at 18 h 39 min

Merci à vous

Répondre
typhaine 16 juillet 2019 at 23 h 32 min

merci

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement