angel-2665661_1280

La Pleine Lune du 14 septembre 2019

La Pleine Lune du 14 septembre 2019, est un peu une répétition des énergies de la dernière Nouvelle Lune précédente, avec un bonus d’épuration de nos fausses croyances empathiques et spirituelles et une ouverture vers plus de légèreté.

pleine-lune-du-14-septembre-2019

  1. Si vous comparez la carte du ciel de cette Pleine Lune du 14 septembre 2019 avec celle de la Nouvelle Lune du 30 août 2019, vous ne verrez pas une énorme différence en termes d’équilibre des énergies. La seule différence notable dans l’équilibre des éléments est le fait que la Lune est passée en 15 jours de la Vierge aux Poissons. On a un (tout) petit peu moins d’énergie de concrétisation et un (tout) petit peu plus d’énergie de reliance.
    Nous avons un peu plus de stimulation dans notre reliance aux autres, ce qui augmente notre capacité à ressentir les autres et à nous sentir en lien. Cela reste faible et fugace pour cette Pleine Lune du 14 septembre 2019.
    Vous pouvez relire la Nouvelle Lune du 30 août 2019 si vous voulez reprendre connaissance de ces équilibres d’énergies dont nous avons beaucoup pris connaissance il y a 15 jours. J’en fais le résumé rapide avant de me pencher sur ce qui diffère :
    – Le premier aspect, c’est la très forte concentration d’énergie liées à la réalisation concrète qui nous stimule à « faire » les choses. Ceci est décrit au paragraphe 1 et au paragraphe 2 de la Nouvelle Lune du 30 août 2019.
    – Le deuxième aspect expliquait que ces stimulations nous font faire un nettoyage de fond avec des transformations par épuration. Ceci est décrit au paragraphe 3 et au paragraphe 4.
    – Le troisième point important concernait le fait que ces énergies d’épuration nous aident à faire la lumière sur des manques de discernement liés au spirituel ou à notre conscience universelle. Ceci est décrit au paragraphe 5 mais rapidement, et je vais y revenir longuement aujourd’hui.
    – Le quatrième aspect concernait l’énergie de la légitimité, du cadre de l’action, de l’expansion et du développement qui est en tension entre ces pôles d’épuration matérielle et de recadrage de notre conscience universelle. Ceci est décrit au paragraphe 6.

    Tous ces aspects sont encore vrais aujourd’hui et nous avons encore parcouru ces énergies durant les 15 derniers jours. Cette répétition donne un peu l’impression que les choses ne se renouvellent pas beaucoup, que nous répétons les mêmes moments pour des résultats qui semblent ne pas trop évoluer, comme si nous étions face à une tâche qui se répète indéfiniment. Il y a un petit côté « Un jour sans fin » dans les énergies de ce mois, qui peuvent donner le sentiment que le monde est figé dans une même répétition d’événements ou d’actions. Quand on s’éclate dans ce que l’on fait cela permet d’avoir de la continuité, quand on s’ennuie, c’est très lassant.
    Ce sentiment de répétition est ce qu’il y a de plus remarquable dans l’énergie de la Pleine Lune. Cela peut nous rendre triste quand les mêmes rengaines reviennent. Mais en fait c’est un travail d’épuration. Profitons-en pour poursuivre cet effort d’épuration jusqu’au bout, pour utiliser tout notre discernement et notre détachement pour séparer le bon grain de l’ivraie.
    J’ai fait un travail d’épuration ces derniers 15 jours et j’ai été plusieurs fois amené à faire de la clarification là où il y avait d’importantes confusions. Je vais vous en faire part et ensuite je reviendrai sur les nouveaux équilibres qui vont arriver bientôt.
  2. Nous sommes avec cette Pleine Lune du 14 septembre 2019 dans une période qui nous aide à lever le voile sur nos fausses croyances à caractère spirituel. Nous prenons conscience de nos fascinations religieuses ou mystiques sur lesquelles nous manquons de discernement. C’est en partie lié à toute l’énergie d’épuration dont nous avons parlé plus haut qui crée un fort contre-poids à nos fascinations ésotériques.

    En ce moment le secteur du ciel qui touche à la reliance universelle, à l’expérience de nous sentir reliés à tout ce qui existe dans l’univers et à toutes les formes de vie, est traversée par la conscience de la foi, l’énergie de l’amour divin. Cela stimule fortement une certaine forme de conscience spirituelle empathique, ou d’amour humaniste fort.
    Et cela crée aussi une forme d’attraction pour ce secteur du ciel qui nous fascine et nous aveugle en même temps faisant apparaître, si on veut bien le voir, le faux dans nos fascinations et nos croyances spirituelles, notre foi, ou notre sentiment vis-à-vis de l’absolu. Il y a quelque chose de faux et de cacher qui se dévoile.

    J’ai eu plusieurs expériences ces deux dernières semaines qui relevaient de cette fascination. Ce n’est pas un hasard. Les personnes concernées avaient des chemins de vie qui impliquaient ce secteur du ciel. Voici une de ces expériences :
    Cette personne avait une fascination pour les voyages astraux mais elle avait un goût pour les bas-fond de l’astral. Elle croyait devoir aller dans les profondeurs du pire voir en face ce qui s’y trouvait. Pendant la consultation, j’ai senti qu’elle allait chercher ces énergies très basses et y souffrait.
    Par empathie pour la souffrance de l’autre on peut en consultation, ou dans la vie courante, sans s’en rendre compte, accompagner plus ou moins l’autre dans ce genre de plongée en eaux profondes, puis être atteint par cela. J’avais les yeux bien ouverts et j’ai pu voir le faux dans le vrai, la recherche d’énergie basse dans la croyance qu’il s’agissait d’un acte de guérison ou d’empathie.
    La fascination pour les sphères spirituelles nous fait parfois confondre la conscience de l’universalisme avec l’idée qu’il nous faudrait fréquenter, accueillir ou inviter les pires formes de conscience de l’univers à notre table pour on ne sait quelle raison.
    Nous pouvons nous imaginer que c’est une partie de nous à expurger, ou que nous avons un devoir sacrificiel. Mais c’est faux. Les énergies spirituelles basses sont aussi peu recommandables qu’un coupe gorge. Nous n’avons pas à les embrasser pour vivre notre foi et notre amour divin, ni pour évoluer. Nous n’avons pas à nous sacrifier en quoi que ce soit. Il n’y a aucune forme d’évolution dans ces attitudes. Elles relèvent d’un manque de discernement.

    La vie est un choix. L’amour divin et l’empathie consistent à comprendre et accepter toutes formes de vie, même celles qui nous rebutent. Mais pas de nous laisser étourdir par des formes d’existence ou de pensée qui nourrissent la peur, la haine, la colère, la tristesse…
    La période actuelle peut nous confronter à nos fausses croyances spirituelles, à nos tendances sacrificielles et à nos croyances que notre évolution nous demande de nous rabaisser pour nous expurger, alors qu’en fait c’est le choix de nous débarrasser de ces énergies qui nous nettoie.
  3. L’équilibre des énergies va changer dans la journée. C’est pourquoi, même si la carte de la Pleine Lune à 6h30 du matin environ, marquait encore un équilibre où les énergies de réalisation concrète étaient très fortes, il faut parler de ce qui bouge et que l’on va sentir très vite, dès aujourd’hui.
    Le mode de fonctionnement lié aux idées, à la conception, à l’idéalisation, à la pensée va être stimulée dans le courant de la journée par deux astres qui vont changer de mode. Nous allons retrouver de la légèreté, un peu de joie, dans notre stimulation et le côté routinier et besogneux que nous venons de traverser va s’estomper. C’est un changement que je vous invite à découvrir dans la journée. Nous allons pouvoir ressentir un peu de cette douceur automnale qui s’installe au début de cette saison.
    Notre conscience individuelle et notre sensibilité seront stimulées conjointement par la recherche du beau et de l’harmonie. Nous aurons plus d’appétence pour la conciliation, la recherche d’équilibres auxquels nous nous identifierons plus facilement. Dans les 15 jours qui arrivent jusqu’à la Nouvelle Lune du 28 septembre 2019, cette énergie va croître et nous nous sentirons plus légers, plus capable de prendre du recul et moins affairés.

Dans 15 jours, nous aborderons d’autres points avec des changements plus conséquents dans la dynamique du ciel. Je voulais aujourd’hui surtout mettre l’accent sur cette compréhension de ce que nous traversons ou avons traversé avec cette forme d’épuration qui nous permet de clarifier nos aspirations spirituelles et notre conscience de la foi. Rien de ce qui nous assombrit n’est porteur de Lumière. L’évolution est un choix, un choix vers l’Amour et la Lumière. Celui qui laisse sa flamme s’ éteindre à force de fréquenter des espaces sans oxygène ne guérit rien à part sa propre ignorance que la vie a besoin d’oxygène et de Lumière pour s’épanouir.

Très belle quinzaine à tous et à toutes et à très bientôt pour la Nouvelle Lune en Balance de 2019 !

Image par Enrique Meseguer de Pixabay

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

2 commentaires

armelle1048 18 septembre 2019 at 22 h 30 min

Merci pour cette belle écriture , témoignage, et passerelle avec nos vies. Un jour sans fin !! oui . epuration, oui !!

Répondre
Caroline 14 septembre 2019 at 16 h 28 min

Merci énormément Tristan !
Je vis la polarité inverse de ce que tu décris et pourtant, je sens qu’il s’agit exactement de la même énergie.
Mes croyances spirituelles m’avaient amenée à « abandonner mon libre arbitre au divin ». On va le dire comme ça.

Cette quinzaine, je revisite clairement ce système de croyances, pas tant pour le juger de bon ou mauvais, mais pour en évaluer les limites et les avantages. Je découvre les subtilités du discernement, par rapport à la répression, par exemple.

Le fait d’avoir présenté ces notions si clairement m’a donné l’impression que ce message m’était personnellement destiné. Merci encore !

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement