La parole à bon escient

« De ton ami, dis du bien, de ton ennemi, ne dis rien. » Proverbe Arabe

Je reviens du Maroc où nous avons fait un très beau séjour plein de douceur et de travail profond et sérieux sur nos chemins de vie à travers un programme sur les Noeuds Lunaires, la Lune Noire, Saturne et l’intuition qui nous a parlé de nos chemins d’âme. C’était profondément génial. Nous allons recommencer un séjour de ce type au printemps et si cela vous tente, n’hésitez pas à me le signaler vite parce que l’on part en petits groupe.

Cette parenthèse faite, je reviens sur ce petit proverbe arabe qui raisonne en moi aujourd’hui. Je le trouve très juste. J’ai pris pour habitude de ne pas regarder le thème astral des personnes qui m’agacent ou avec qui j’ai un différent. C’est une façon de me taire ou de ne pas parler sur mes ennemis. Quand je ne sens pas d’amour au fond de moi, je m’interdit de regarder chez l’autre et de parler sur lui. C’est facile pour moi de respecter cette règle sur le thème astral car elle touche un point de mon éthique. C’est moins aisé de ne pas parler des gens avec qui je suis en désaccord et il m’arrive de déroger à la sagesse de ce proverbe. Quelque fois on se croit supérieur dans ses intentions et on se dit que parler des gens qu’on considère comme ses ennemis peut être fait avec plein d’amour. Je pense que c’est rarement le cas. Le silence est quelque fois notre meilleure parole.

Si nous arrivions à nous tenir à des règles de vie aussi simple, nous serions sans doute tous plus heureux et nous cesserions de diffuser le poison de la discorde et du manque d’amour.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

6 commentaires

Thalie 24 novembre 2011 at 2 h 20 min

Je tends à cela moi aussi, mais j’en suis encore loin. J’ai fait de gros progrès en matière de cancanage, de montage de mayonnaise toute seule dans mon coin ou en groupe. Et je vois déjà combien je me sens mieux, plus légère; pleine d’une énergie nouvelle que je ne mets plus dans des ruminations ou des discussions stériles. Mais j’ai encore des progrès à faire ((-;
Bises

Répondre
Tristan 23 novembre 2011 at 14 h 33 min

Oui, c’est un très très beau programme. Merci de l’avoir partagé avec moi et d’avoir insisté pour le mettre en place comme cela.

Répondre
OLÉON Maïtou 23 novembre 2011 at 10 h 34 min

Pratiquante de TaiChi depuis des dizaines d’années, donc par une route très différente, je suis arrivée à la même philosophie de vie. Le Tai Chi et le Tao nous font prendre (de façon lente et inconsciente mais réelle) une grande distance par rapport au autres (dans le bon sens du terme, c’est à dire pas de jugement, de la pratique, seulement de la pratique pour progresser -c’est à dire avancer sur son chemin interne- et faire progresser ceux qui pratiquent avec toi, qu’il commencent seulement cette pratique ou qu’ils soient plus avancés que toi). Le TaiChi nous centre (équilibre interne et non égocentrisme) et nous permet de ne pas avoir besoin de nous appuyer « CONTRE » pour exister. Et c’est tout naturellement que ceux qui auraient pu être sujet de jugement ou de critique ne se trouvent plus dans ton environnement.

Répondre
Tristan 23 novembre 2011 at 14 h 31 min

Tous les arts martiaux développent cette capacité de rester centrer sur soi au final. Ce n’est pas évident et cela demande un travail constant sur soi. Merci pour ton partage. A bientôt.

Répondre
hadda 22 novembre 2011 at 20 h 07 min

C’est intéressant que tu parles de ça
Pendant le séjour je suis arrivée à une conclusion presque similaire, si j’ai de la colère, de l’agacement ou tout autre sentiment négative plutôt que de jacasser dessus avec qui veut bien l’entendre, j’ai décidé de prendre du recul, d’aller voir ce que cela réveille chez moi, d’apurer mon sentiment et si après tout cela il reste encore quelque chose sur mon cœur d’en parler directement à la personne concernée.
C’est un engagement que je prends qui va m’obliger à une vraie conscience dans les paroles que je prononce mais je sens que c’est le chemin le plus juste pour mon évolution.
Je n’en suis pas arrivée seule à cette conclusion, l’éclairage que tu as fais sur mes nœuds lunaires, mes récentes expériences me font me rendre compte que c’est uniquement par ce biais que j’irais vers un état de bien être profond, un chemin de vie lumineux.
Une des conséquences sera de m’éloigner des personnes qui entretiennent cet aspect chez moi.
Je suis bien contente que tu m’es permis de rendre public cet engagement par le biais de ton article.

Répondre
Tristan 23 novembre 2011 at 14 h 28 min

Hadda, ton commentaire est un plaisir à lire. Merci de parler de toi comme cela avec cette sincérité. Je suis très content pour toi.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement