rock-stack-on-log-by-water_925x

La Nouvelle Lune et l’éclipse du 6 janvier 2019

La Nouvelle Lune du 6 janvier 2019 est une éclipse partielle. Elle nous stimule sur notre chemin de vie en nous montrant à quel point il est pénible de tenter de colmater des fuites avec du scotch. Et en même temps, elle donne un potentiel fort de remettre à plat nos structures pour transformer nos vies.

nouvelle-lune-et-c3a9clipse-du-6-janvier-2019

  1. Nous entrons dans une des périodes d’éclipse de l’année. Les éclipses sont des périodes qui mettent l’accent sur le chemin d’évolution collective. Cela peut être dans sa phase involutive ou dans sa dynamique évolutive. Là, en ce moment, nous traversons une période d’éclipse qui met l’accent sur le caractère involutif, c’est-à-dire sur la crispation qui répond à une peur. Quelle est-elle ?
    En ce moment cette peur touche à nos structures, à ce qui nous soutient. Nous pouvons avoir peur que nos structures ne tiennent pas, que tout ne parte à vau l’eau, et nous crisper de manière forte sur elles, nous y raccrocher, produire des efforts pour les soutenir coûte que coûte. Dans la période actuelle, cela revient un peu à cette énergie de vouloir rafistoler un vieux rafiot qui prend l’eau de toutes parts et de résister à prendre la mer avec des radeaux de sauvetage. On se raccroche à ce qui a l’apparence de la solidité, de la structure puissante et massive, alors qu’en fait, cela ne tient pas. Une fuite réparée à droite, c’est celle d’avant-hier qui lâche à gauche, et cela ne s’arrête jamais. Le vieux rafiot est à mettre à la casse, nous devons revoir nos structures, les alléger, et prendre la mer avec un tout autre état d’esprit, en nous fiant les uns aux autres, en formant des flottes solidaires et unies par des relations de protection et de bienveillance collective.
    Je ne vous fais pas un dessin, mais vous voyez bien en France où est le rafiot qui prend l’eau et où sont les canots de sauvetage. Ceux qui ont pris la mer dans les canots portent des gilets de sauvetage 🙂 ! Les autres colmatent les brèches avec de la pâte à modeler.
    Si vous revenez à votre histoire personnelle vous comprendrez bien cela aussi. Dites-vous qu’une part de vous-mêmes vit cette histoire collective dans un champ d’expérience qui lui est propre. Il faut regarder dans votre thème où se trouvent les signes du Capricorne et du Cancer. Le Capricorne vous montre le vieux rafiot qui prend l’eau, et le Cancer vous montre les chaloupes de sauvetage qui vous font peur, c’est quand même flippant de prendre la mer en chaloupe quand on voyage sur un gros bateau, mais il arrive que ce soit la seule porte de salut.
    Dans mon thème, il s’agit pour le vieux rafiot, de la maison VI, maison du travail, du service que l’on rend, de l’emploi du temps… et pour la chaloupe, de la maison XII, celle des retraites, du repos, de la non activité, de la vie intérieure. Bon, c’est flippant, cela veut dire pour moi que je devrais lever le pied et travailler moins. Je le sens fortement.
    La période que nous traversons me demande personnellement de prendre plus de temps de repos et de moins remplir mon agenda. J’ai du mal à le faire, mais je commence à accepter de moins travailler, moins forcer. Et de toute façon, si je travaille trop, je m’épuise vite. J’ai besoin de plus de moments de solitude, plus que d’habitude. J’ai besoin que mon emploi du temps soit vacant encore plus que d’habitude. Les programmes, les rendez-vous me fatiguent à l’avance. Regardez-dans votre thème dans quelles maisons sont ces signes.
  2. Pour cette nouvelle Lune du 6 janvier 2019, l’énergie nous stimule beaucoup plus dans la crispation sur nos structures que dans le lâcher prise. Il y a une opportunité de reconstruction et son versant moins drôle. On ne lâche rien, jusqu’à se faire du mal ou faire du mal aux autres.
    Nous sommes, parce que c’est la période de l’année qui le veut, très stimulés dans la construction, le maintien de nos structures ou la construction de celles-ci.
    Je m’en suis rendu compte hier. J’ai passé la journée à rafistoler mon nouveau site en réparant des petits bugs, à droite et à gauche. Je voulais que ce soit parfait pour la sortie de cette Nouvelle Lune du 6 janvier 2019. Ce n’est pas parfait. Je lâche :-). Mais j’y reviens. Et c’est normal, parce que c’est l’énergie du moment. Nous avons aussi de la stimulation externe pour construire.
    C’est une forte stimulation, et en même temps, une responsabilité que nous avons pour reconstruire nos structures. Refondre mon site pendant cette période en faisait partie. Et donc je l’ai fait. Je me suis jeté à l’eau avec un ami et partenaire, et en une journée nous avons modifié le site. Puis je l’améliore par petites touches. Il y a dans cette expérience un écho similaire à l’énergie du moment, c’est pour cela que j’en parle. L’ancienne version de mon site devenait obsolète et je n’arrivais plus à évoluer avec. Et puis elle prenait l’eau. Régulièrement, j’avais des gros bugs qui le faisaient planter. Dès que j’essayais de le faire évoluer, je cassais quelque chose. Mais bon, j’avais un peu peur de tout changer, l’ancienne version datait de 2011 dans ses structures, autant dire, dans l’Internet, qu’il datait de l’âge de pierre. Donc il s’agissait de tout casser pour tout refaire. Cela me paraissait colossal. Mais l’énergie était là. Elle est encore là. Je me suis plongé dedans et cela a fonctionné. Après, je me suis trop épuisé à régler tout un tas de petits détails. Et je vois que cette énergie excessive de trop vouloir faire et refaire à la perfection m’a fatigué.
    Donc on vit cela en ce moment. Une fenêtre d’opportunités est là pour reconstruire du neuf en laissant tomber l’ancien, à condition qu’on en prenne la responsabilité sans attendre que cela nous soit imposé. Et en même temps, on peut devenir trop dur et trop sec avec soi ou les autres dans cette dynamique. Nous devons veiller à rester souple et disponible.
  3. La question de l’émancipation et de la libération de notre volonté d’être est au cœur de ce chemin d’évolution collectif en ce moment. Nous sommes ballottés entre la peur de perdre des structures pour nous porter et la nécessité de nous engager dans une voie de souplesse, de lien, et de confiance dans l’autre. Dans ce ballottement, la question de notre émancipation et de notre liberté individuelle est au cœur du sujet. Elle est en tension dans ce parcours, ce qui concourt à ce que ce besoin de libération prenne la forme d’une révolte.
    Je vais l’exprimer avec un autre aspect personnel. Dans mon cas, ce besoin de libération et d’émancipation se trouve dans la maison X, maison du positionnement social. Cela correspond dans ma vie au sentiment qu’une part de mon positionnement social et professionnel a besoin de s’émanciper pour que je puisse consacrer plus de temps à l’astrologie notamment. Mais cela me fait craindre de ne plus disposer d’une structure de travail assez solide. Si je me recevais en consultation, je me dirais à moi-même, en en étant convaincu, que je n’ai rien à craindre, et que la vie m’accompagnera en m’aidant à moins travailler pour me libérer. Et je me croirais très profondément, je serais persuadé de ce que je dirais. Et je le suis… Ah cela me fait rire de l’écrire et de me voir dans mes propres peurs alors que je sais que je n’ai rien à craindre !
  4. L’équilibre des éléments est toujours déficient en énergie de conceptualisation, ce qui n’aide pas à prendre du recul. C’est une énergie qui n’est pas du tout stimulée en ce moment. Il vaut mieux avoir ses plans prêts à l’avance car nous sommes beaucoup baignés dans des énergies de volonté et de faire. On manque de prise de distance et de conception.
    Ceci explique peut-être un peu pourquoi on semble en panne, sans solution, et que l’on tourne autour de l’idée de fermeté sans trouver de porte de sortie à la crise actuelle. Dans quelques semaines, nous allons passer par une autre forme de stimulation qui ramènera un peu de hauteur de vue. Mais c’est une énergie qui peut aussi être très idéologique et communautaire. Elle pourra faire prendre des hauteurs de vue par rapport à des situations personnelles, mais il faudra se méfier des identifications idéologiques hors sol. Ce n’est pas encore une énergie d’apaisement.
  5. Le climat peut être assez combatif pour les semaines à venir. L’énergie de la volonté est stimulée par le désir de conquête, le besoin de liberté et de justice, ce qui semble créer un package assez combatif, voire explosif. On peut donc s’attendre à une certaine forme d’expression agressive ou combative dans les semaines à venir, que l’on sent déjà en place.
    Je relisais récemment un texte de Jiddu Krishnamurti qui disait en substance que lorsque nous rions d’une personne qui se fait mal, qui tombe par terre par exemple, cela relevait d’une certaine forme de sadisme en nous. Cela peut paraître excessif comme propos, mais en fait non. Le fait de rire du malheur des autres quel qu’il soit est une manière de trouver du plaisir dans leur souffrance. Ce qui est la définition du sadisme.
    Lorsque l’on est indigné et en colère, affligé, blessé, on peut trouver dans la souffrance des autres une forme d’exutoire. Dans le moment que nous traversons où la violence devient quotidienne, proche de nous, et où nous pouvons nous sentir en empathie avec les personnes qui souffrent et frappent à leur tour, quel que soit leur bord, essayons de nous rappeler que notre plaisir à voir quelqu’un souffrir est notre forme de sadisme. Voulons-nous exprimer cela ?

Le monde bouge, il tremble même. La question de l’autorité du pouvoir et de ses fondements ne va pas cesser d’être posée durant l’année qui arrive. Ce que nous vivons en France se vit ailleurs autrement. Aux USA, ce sont des jeunes qui attaquent le gouvernement pour son irresponsabilité dans la sauvegarde du climat . En France, ce sont presque 2 millions de signataires qui soutiennent une action en justice contre l’état pour la préservation du climat. Les canadiens font de même. Et les belges aussi me semble-t-il. En Inde ce sont 5 millions de femmes qui ont formé une chaîne de plus de 600 kilomètres, pour protester contre la structure patriarcale de leur pays.

En fait, c’est un peu partout que cette énergie maintenant bien présente, va, au cours de l’année 2019, être stimulée. Nous traversons une période où il est important de remettre en question en nous-mêmes nos vieilles structures pour mettre de nouvelles structures, plus légères et plus adaptées au monde d’aujourd’hui, à la place. Et durant cette année, les autorités, les régnants, notre maître intérieur autant que nos maîtres extérieurs seront amenés à se remettre en cause en profondeur. Nous serons amenés à remettre en question nos propres structures, à reprendre en main notre responsabilité individuelle sans la déléguer à d’autres. Nous pouvons le craindre ou voir aussi tout ce que cela signifie en réalité.
Nous entrons dans le concret de l’évolution de l’humanité vers une nouvelle conscience spirituelle, beaucoup plus humaniste et mature. L’humanité fait sa crise d’adolescence pour entrer dans sa maturité d’adulte. Ne le craignons pas, mais embrassons la responsabilité qui nous incombe individuellement dans nos vies.

Très belle année 2019 à tous et à toutes ! 2019, l’année de l’émergence de la conscience adulte de l’humanité. Bonne crise d’adolescence à tout un chacun, moi y compris. C’est bientôt la fin des boutons d’acné !

Bonne quinzaine à tous et à toutes et à très bientôt pour la Pleine Lune de janvier 2019 !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

30 commentaires

Dupont myrtille 12 janvier 2019 at 4 h 35 min

Merci pour ce texte instructif ! Je peux mieux nommer mes peurs en vous lisant ,et me repositionner en me reconnectant à la source de Vie et faciliter la transmutation .

Répondre
Tristan 18 janvier 2019 at 19 h 43 min

Ravi de le lire.

Répondre
Sylvie 9 janvier 2019 at 18 h 19 min

« waouh » en découvrant le nouveau site ! super !
Bravo Tristan pour cette nouvelle structure !
et je vous trouve plus adulte sur la nouvelle photo ! (sourire)

Répondre
Tristan 18 janvier 2019 at 19 h 46 min

Merci ! Et merci pour la remarque sur la photo. Elle changera encore.

Répondre
frederique 9 janvier 2019 at 2 h 02 min

Ohoh, me suis-je dit en cliquant sur « Lire la suite »…Il y a du changement dans l’air (même si aucune planète ne s’y trouve!) sur le site! Chouette!
Je me retrouve complètement dans les énergies décrites: Prendre en main son destin (noeud nord à 0 degré 13 du lion, ascendant cancer), tout en mettant au passage un coup de pied dans la fourmilière, puis en retournant à cette fourmilière pour sauver les fourmis affolées mais impossible à rassembler à nouveau! La pagaille
Je retiens; « prendre en main son destin »
Merci pour toutes les informations sur le « monde qui bouge »! (les fourmis?)Ces initiatives me ravissent :-))
Mais c’est étonnant de constater à quel point on incarne intérieurement ces extrêmes et combien il faut laisser la vie en soi se réorganiser sans essayer de la maîtriser.
Juste dire pour terminer que pour moi, rire d’une personne qui se fait mal n ‘est pas du sadisme au départ parce qu’on ne rit pas parce qu’elle se fait mal. Ça le devient si on persiste dans ce rire en comprenant qu’elle souffre.
Merci beaucoup pour ces analyses passées et présentes et tout ce travail de décryptage des énergies intérieures extérieures qui m’aident à tenir la chaloupe! Tenir? Être la chaloupe qui flotte sur les eaux du changement…
Très bonne année à toutes les petites chaloupes!

Répondre
MarieClaude Valois 8 janvier 2019 at 23 h 42 min

Bonjour Tristan

Le mot qui me vient
Est , détermination…
Pas facile à garder en ces temps houleux.

Mais les nouvelles structures
Sont les bienvenues !

Bonne continuation
Et bcp de repos…

Répondre
Christine Pagès 8 janvier 2019 at 14 h 58 min

Merci Tristan pour la profondeur de votre message. Par-dessus tout ce que vous nous dîtes, c’est votre vibration qui me touche.
Elle est belle, elle est pure, J’apprécie vos prises de risque et votre transparence. Continuez encore sur votre beau chemin, vos partages nous sont précieux. Gratitude

Répondre
Francine Rio 8 janvier 2019 at 10 h 15 min

Merci , merci , Tristan pour ce nouvel éclairage en ce début d’année.
Je viens de le lire, juste après avoir signé l’appel français à respecter les accords sur le climat.
J’aime tellement quand les petits signes du « hasard » se rassemblent et coïncident.
Belle année Tristan à vous et celles et ceux que vous aimez

Répondre
Judith Turcotte 7 janvier 2019 at 16 h 59 min

Merci beaucoup Tristan pour cette analyse tellement judicieuse et éclairante, autant sur le plan collectif que sur le plan individuel. Tout comme vous, ayant le Capricorne en maison 6 et le Cancer en M12, vos explications me sont salutaires. Je vous souhaite une belle année 2019, loin des peurs et près du coeur. Un souhait pour tous en fait! et quel plaisir de vous lire. Judith Turcotte Québec

Répondre
DUPONT 7 janvier 2019 at 11 h 59 min

Etant informaticiennne de formation et perfectionniste je ne peux que comprendre 🙂
En tout cas du mon mobile la nouvelle version est top 😉

Répondre
Spells Françoise 7 janvier 2019 at 11 h 15 min

Merci beaucoup Tristan pour votre analyse et vos bons vœux . le passage à l’âge adulte ne va pas être facile mais incontournable !
Une belle et constructive année 2019 à vous et à tous !
Amitiés.

Répondre
sisa wayra 7 janvier 2019 at 10 h 31 min

Merci Tristan et Bonne Année

Répondre
Claire 7 janvier 2019 at 9 h 33 min

Merci Tristan et bonne année 2019 à vous dans la transformations de l’ancien vers le neuf! Pour moi, soleil, jupiter, venus en capricorne dans le natal ° tous les transits actuels et le nœud sud actuel passant sur le soleil…. Y a t il autre chose à faire que de rester couchée en attendant le passage du tsunami? SVP un éclairage de lanterne aiderait l’Ermite en moi!

Répondre
Johanne 7 janvier 2019 at 0 h 45 min

Belle année nouvelle à vous Tristan! Merci pour votre éclairage et le partage de votre expérience personnelle qui aide à la compréhension plus concrète de la lecture des astres.
Aussi, belle naissance nouvelle à votre site, le voilà encore plus clair, plus moderne et invitant, enrichi du Nouveau qui émerge, un petit changement après l’autre.

Aussi, je partage votre souhait de juste et saine affirmation de soi, Marie, ce qui m’a aussi paru faire défaut dans les propos de Luz. Certes, il peut arriver de faire quelques fautes ici et là (de français… ou de souplesse) mais n’est-ce-pas la bienveillance plus que le jugement qui aide à grandir et s’améliorer?

Happy New Year!

Répondre
Sinziana COBENA 7 janvier 2019 at 0 h 09 min

Bonsoir Tristan, l’image des galets reflète bien nos fragiles constructions… joli nouveau site, bravo!

pour parler des noeuds du moments, ayant capricorne en VI moi aussi j’essaie d’alléger mes journées, mais dur dur, en ce moment où le système de santé en France prend l’eau, où l’offre de soins est dépassée par les demandes, comment pourrais-je prendre plus de temps de solitude? et pourtant il le faut… je prie tous les jours mon ange des rendez-vous 😉

Répondre
mcalonne 7 janvier 2019 at 0 h 07 min

Merci Tristan pour vos partages sensibles et approfondis. Je vous lis toujours avec beaucoup d’intérêt même si je ne connais pas grand chose à la grande valse des planètes

Répondre
Marie 7 janvier 2019 at 0 h 01 min

Bonsoir Luz, je suis frappée par votre insistance à pointer du doigt (une mise à l’index?) ce qui semble être pour vous un manque de rigueur orthographique dans le texte de Tristan. C’est vrai, il y a des fautes mais, comme on dit… »charité bien ordonnée commence par soi-même ». Or j’ai envie de commencer cette année par inviter les gens qui pointent des petits défauts chez les autres, à regarder avant tout (et surtout) leurs propres petits manquements: ainsi je cite un extrait de votre commentaire où j’ai lu deux fautes d’orthographe, et me permets de le corriger : : « (…) terreau psychique d’OÙ germera (et non pas « d’ou ») ce NÉCESSAIRE (et non pas « nécéssaire ») et vital rapport que nous avons (…) »

Voilà, j’estime que les choses sont plus justes ainsi!

Très belle année 2019, remplie de saine et juste affirmation de soi

Répondre
Elyse 6 janvier 2019 at 23 h 43 min

MERCI BEAUCOUP Tristan pour vos news-lettres… bien explicatives ; c’est AIDANT pour tous . Aidant pour nous remettre en question, pour VOIR nos fonctionnements, – car ce n’est qu’ainsi que l’on évoluera, sinon on utilisera toujours des sparadraps ou autre béquilles.. qui ne sauront durer ..et pas toujours .. « Top » .. DONC…. se retourneront contre nous immanquablement !!!!!!!!!!!!!!!!!!
………. De plus VOIR nos fonctionnements est Réellement LIBERATEUR, !! on se sent beaucoup mieux ensuite
L’introspection et l’honnêteté Intellectuelle sont vraiment des ingrédients précieux en chemin, et en parallèle, si
si l’on veut une société plus « normale » et saine. Merci de prendre l’ exemple de votre propre vêcu, c’est d’autant plus parlant et donc Aidant, et manifeste Très Bien votre humilité – c’est de la Noblesse d’être.
Je ne prends pas souvent le temps de vous répondre .. mais je lis bien souvent vos news.
Je vous souhaite plein d’avancée, d’Eveil (il y a Krishnamurti, et aussi Ramana Marshi, ECKHART TOLLE etc .. que vous connaissez sûrement, -qui par des vidéos ou des bouquins nous ouvrent à cette Réalité « en dehors » de la souffrance (à réaliser en soi-même, à Intégrer de l’Intérieur .. au-delà du mental
Merci pour votre éclairage
Elyse

Répondre
Tin 6 janvier 2019 at 22 h 51 min

« prendre la mère avec des radeaux » : ça, c’est du langage de l’âme, une partie de vous n’a pas peur du tout d’aller en confiance vers l’eau de la XII, vraiment pas. On peut tous en prendre le la graine d’ailleurs même si on n’a pas le signe du Cancer en XII : qu’est-ce qui nous sécuriserait et nous mettrait en confort ces temps-ci, pour un an environ ? Qui serait nos nouvelles structures, maison, à consolider, à élargir, à découvrir autrement. On ne quitte pas les structures de manière générale (oh la la tout s’effondre, mon dieu!), on met de l’esprit Capricorne dans l’esprit Cancer, et inversement. Et c’est un essai, une ouverture, une consolidation pour un temps, ça changera des choses, puis après on passera encore à autre chose. Ok, Pluton, Saturne, ça peut faire peur, mais ce n’est pas non plus la fin du monde, juste de l’authenticité peut-être. Pour moi direction la maison IX : j’en rêve ! Mais il faut que je structure un peu… je n’y ai même pas encore des boutons d’acné, j’en suis restée aux rêves d’enfants.
C’est positif cet état insurrectionnel un peu partout. Je ne pense pas que la violence sera l’énergie la plus forte. J’ai toujours pensé (ou eu envie ?) depuis enfant que je vivrai une révolution sociale. Ecologiste depuis longtemps, j’avoue que voir les gens prendre conscience et se mobiliser en masse maintenant, dans une sorte de carrefour social et écologiste, me rassure plus, plus que ne m’inquiète, je dis presque « ouf! enfin! « . Tout la réussite dépendra de la solidarité. On va tester notre humanité, en gros. Comment être utiles, solidaires, chacun via nos maisons en Cancer ? Oui, bonne navigation à tous !

Répondre
Flicflacfloc 6 janvier 2019 at 22 h 34 min

Bonjour Tristan, je suis née un 6 janvier et je voulais savoir si une nouvelle lune à sa date anniversaire avait ou non une résonance particulière, et si oui, laquelle ? Merci infiniment pour votre travail et de la faire partager au plus grand nombre.

Répondre
Tristan 7 janvier 2019 at 0 h 52 min

Oui, il y en a une. Gardez en mémoire le texte de cette lunaison, il pourra vous aider à comprendre le votre année. En fait en astrologie, on actualise son thème de naissance avec celui de l’année.

Répondre
Davy 6 janvier 2019 at 22 h 26 min

Tristan
Tout d’abord mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année
Je tenais à te remercier pour ce texte qui raisonne fortement: je dirais plus fortement que d’habitude
J’apprecie particulierement ta façon d’exprimer tes ressentis.C’est riche de sens pour moi.
Merci pour tout ce travail que tu partages et qui contribu pour moi à eclairer mon chemin!

Répondre
Saje 6 janvier 2019 at 22 h 21 min

Bonsoir Tristan,

Meilleurs voeux à vous , a vos lecteurs. …a toute l humanité , prières pour la paix dans le coeur et sur la terre.

Répondre
testemale 6 janvier 2019 at 22 h 13 min

Toujours aussi inspirant … voire plus encore qu’en 2018!! Merci tristan

Répondre
Matthieu 6 janvier 2019 at 22 h 08 min

Cher Tristan
Pour étudier faut il regarder le début du signe ou la fin pour trouver la maison correspondante ?
Merci de votre réponse et belle année à vous

Répondre
Anne 6 janvier 2019 at 21 h 18 min

Mon « vieux rafiot » Capricorne transporte mon Soleil, Venus et surtout : mon nœud nord, et « mes chaloupes » se trouvent dans le Cancer de mon nœud sud !!! Ça va tanguer ferme !! 🙂 Surtout quand les nœuds vont s’inverser dans l’année !!!
Bonne navigation à tous !!
Et belle année 🙂

Répondre
yo56 6 janvier 2019 at 21 h 03 min

héhé… « et les canaux de sauvetage » … rigolo, tous ces doubles sens…

Répondre
LUZ 6 janvier 2019 at 20 h 49 min

Merci,

Des expressions méritent d’être lues et relues :
 » partir à vau l’eau » et non pas volo
Les accords de participe passé
Ok pour évoluer et prendre la mer et non pas la mère ( un rien oedipien non ?) Bref laissez nous pour le moment la réalité d’une orthographe, d’une syntaxe, qui ne serait pas de trop, car cette « taxe » lá ne coûte que le respect de la langue héritée de nos pères et mères, toujours vivante et très actuelle, le français.
Au plan astrologique OUI les éclipses ont toujours davantage éveillé des craintes et l’actualité, fabriquée ( qui n’est pas la réalité) fournit à ceux qui ne s’inquiètent pas encore, une opportunité de plus pour « flipper ».
Or le choix est subtil et intime car c’est au sein de nos subconscients et durant les phases de sommeil profond et paradoxal que l’Inconscient collectif, cher à Jung et qui nous unit (et non pas unie) arbitrera le terreau psychique d’ou germera ce necéssaire et vital rapport que nous avons, à la Vie.
Il nous est proposé de s’illusionner dans l’apparente abondance de matière ou de faire ce retour au RÉVEIL des consciences et en définitive de VIVRE une Vraie VIE.

BONS VOEUX DE DISCERNEMENT A TOUS

Répondre
Barbot Cecile 6 janvier 2019 at 20 h 42 min

Excellent Tristan, cela correspond parfaitement à l’ambiance du moment. De nouveaux départs à envisager dans la souplesse. Merci de nous éclairer sur ce nouveau chemin.
Cécile

Répondre
anna 6 janvier 2019 at 20 h 23 min

Merci, Tristan, pour votre lecture simple et avisée.
Je ressens le début 2019 comme l’ouverture d’une voie sans vision des chemins !
Bonne année !

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement