nouvelle-lune-du-5-juin-2016

La Nouvelle Lune du 5 juin 2016

nouvelle-lune-du-5-juin-2016 C’est aujourd’hui la Nouvelle Lune du 5 juin 2016, celle qui démarre le mois du ramadan. Bon ramadan à tous les musulmans pratiquants.

Lorsqu’un événement aussi fort que des attentats, une catastrophe naturelle, une guerre… surviennent, nous avons tendance à ramener beaucoup de nos croyances ou peurs à ces événements : « C’est à cause du réchauffement climatique, c’est une manipulation du climat, c’est à cause du gouvernement, c’est à cause des extraterrestres… » En astrologie, on fait la même chose. C’est souvent à cause de Saturne, ou de Pluton. Ils nous font peur ces deux là. Déjà, il faudrait que ce soit en relation avec l’astrologie que des catastrophes arrivent… Disons qu’il y a du vrai et du faux là dedans.

Le mouvement des astres touche la Terre entière et la France n’est pas le centre du monde… Enfin, elle ne l’est plus depuis que Louis XIV à cessé de régner et que Napoléon a cessé de martyriser l’Europe :-).

Ce qui se passe en France n’est pas la traduction des énergies astrales du moment, mais ce qui se passe en France est une expression des énergies astrales du moment. L’énergie du moment se manifeste de plein de manières différentes. On va étudier cela de plus près.

  1. La Nouvelle Lune focalise beaucoup d’énergies sur notre chemin d’évolution collectif. Notre évolution collective nous rend sensible ou nous met face à des formes d’énergies d’eau « négatives ». Sur le plan psychologique nous pouvons avoir une tendance à nous laisser embarquer dans une confusion émotionnelle liée à une forme d’empathie. Sur le plan des manifestations physiques ces formes d’énergie d’eau concernent toutes les formes de vie difficiles à contenir et qui se répandent, celles qui s’infiltrent dans les espaces et avancent sans qu’on s’en rende compte parce qu’elles ont un fonctionnement fluide. Lorsque ces énergies d’eau gagnent du terrain dans leurs formes « négatives », elles détruisent en attaquant la matière pour la réduire en bouillie. Elles prennent la forme de moisissures galopantes, d’épidémie de virus, d’invasions d’insectes, d’infections bactériologiques et microbiennes, de développement de champignons, de débordement d’eau bien sûr, de mouvements de foules de masse, de groupements d’individus… Dans les régions désertiques où il n’y a pas d’eau, elles ne prendront pas la forme des inondations. En France cela se peut. C’est pourquoi il est si difficile de prédire la forme que prendra une énergie, cela dépend d’autres facteurs non astrologiques. Les énergies d’eau « négatives » de cette Nouvelle Lune sont alimentées et augmentées par des énergies de Terre, des réalisations matérielles, et en même temps elles sont reliées à d’autres énergies par des aspects de conflits forts. Cela ressemble bien à cet enflement des eaux qui crée toutes sortes de difficultés. Mais aussi, à une certaine forme de masse populaire qui bouge et revendique en bloquant et créant des conflits.
  2. Dans cette évolution, notre travail est de retrouver le discernement et de s’appuyer sur le matériel et le concret là où on aurait tendance à vouloir rester dans l’émotionnel et l’universel. Pour caricaturer et forcer le trait, en ce moment, s’il vous arrive un pépin, une inondation ou je ne sais quoi d’autre, il ne sert à rien de faire des ablutions et de prier, mieux vaut aller chercher la pompe, la pelle, la pioche ou l’outil qui sera utile à redessiner vos limites. Il est beaucoup question de cela dans ce travail d’évolution que nous avons collectivement à traiter. Des choses, des événements, des situations font déborder les cadres et on ne voit plus les limites. Il est profitable de clarifier cela en redessinant nos limites. L’actualité nous montre clairement ce qu’il faut faire. Quand l’eau monte et menace de noyer les limites, nous mettons des sacs de sable pour nous protéger. Du point de vue psychologique ou même matériel, c’est la même chose. Si nous nous sentons envahis par une forme fluide, de celles que l’on ne peut combattre par l’épée, il faut trouver et mettre en place ce qui va redessiner nos limites. Cela va nous demander un effort conscient car on a tendance en ce moment à se laisser envahir. Mais quand on y va, cela marche. 
  3. En regardant de près le dessin de la Nouvelle Lune du 5 juin 2016, on voit un grand carré rouge. Il indique une forte tension dans les énergies astrales. Elle est fortement marquée et elle se développe dans l’axe du chemin de vie collectif, ce qui lui donne une dimension importante. C’est une tension qui touche ou a pu toucher notamment les Gémeaux. C’est leur mois, et ceux qui sont nés dans la période de cette Pleine Lune peuvent ressentir quelques tensions ou blocages en ce moment. Ils peuvent être en conflit avec des personnes qui ont un pouvoir et une légitimité, qui s’arque-boutent sur des détails matériels ou semblent être tatillons. Ou alors, les Gémeaux peuvent aussi ressentir une forme d’opposition de la part d’autorités qui les dérangent dans leur liberté.
  4. L’énergie de tension est contre-balancée par une capacité de traiter le matériel et le concret de manière harmonieuse. On bénéficie encore en ce moment d’énergies qui accompagnent et stimulent la concrétisation des choses. Ces énergies sont fluides et collaboratives entre elles. Si on souhaite sortir de la confusion, on peut trouver des ressources pour agir concrètement.

En début d’année, je monte les 24 thèmes que je vais commenter dans l’année à venir et je les observe un peu. J’avais noté cette période de juin comme une période sensible. Il m’est arrivé une fois de faire une conférence sur l’énergie de l’année à venir. Je n’aurais pas deviné des inondations, mais j’aurais noté que cette période allait être importante dans le cadre de notre évolution collective et qu’elle indiquait des tensions importantes. C’est une période importante en ce moment. Nous pouvons prendre appui sur ce que la nature nous raconte pour comprendre ce qu’il est judicieux que nous fassions. Les limites tendent à devenir floues, si nous n’y prêtons garde, nous pouvons vite nous retrouver sous l’eau et ne plus savoir où on en est. Il est donc important en ce moment de faire la clarté sur nous, nos limites et le reste du monde.

Très belle quinzaine à tous et à dans 15 jours pour la Pleine Lune !

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

21 commentaires

Iris-irisée 9 juin 2016 at 13 h 09 min

Billet très parlant, les énergies sont difficile y compris au niveau personnel. Pour ma part l’inondation émotionnelle à débuté en même temps que les inondations tout court. D’ailleurs l’océan apparaît beaucoup dans mes rêves en ce moment.

Répondre
Cindy 7 juin 2016 at 10 h 56 min

Bonjour Tristan et à tous,

J’apprécie beaucoup à chaque fois de lire vos explications !
Cette énergie du moment je l’ai ressenti intensément ces derniers jours et ça continue… verseau ascendant gémeaux, peut-être suis-je touchée comme ceux du signe ? Je me suis sentie complètement submergée dans mon travail, avec de multiples tâches à effectuer et on m’en rajoute, on m’en rajoute… Etant physiquement atteinte par cette situation, sentiment de détresse, de panique, palpitation au coeur… j’ai décidé de prendre mon courage à deux mains et d’en parler à mon supérieur… Nous avons donc ensemble organisé le travail, recensé les tâches à faire, structurer l’emploi du temps… J’avais en fait réellement besoin de limites claires et ça va un peu mieux depuis !! Cette période est en effet pas facile pour chacun de nous, pourvu que nous en sortions grandi !!

Bien à vous,
Cindy

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 41 min

On en sort toujours grandi. Nous ne cessons d’évoluer même si on ne sait pas toujours quand on en récupère les fruits. Merci pour votre commentaire.

Répondre
Gus 6 juin 2016 at 17 h 14 min

Merci pour ce commentaire Tristan. En ce qui me concerne l’extérieur est bien le reflet de mon intérieur et je me sens bien destabilisée par toute cette eau, au point de me demander si c’était une bonne idée de commencer une thérapie de « nettoyage émotionnel » en ce moment. Je vais essayer de me raccrocher aux branches comme je pourrai 🙂

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 45 min

Peut-être que cette thérapie est aussi pour toi un outil de clarification qui te permet de reconstruire tes limites.

Répondre
Iris-irisée 9 juin 2016 at 13 h 12 min

Vivant également cela en ce moment je serais d’accord avec Tristan: Besoin d’évacuer toute cette eau pour retrouver la terre…. Et donc plus de clarté en soi.

Répondre
FOURNIER 6 juin 2016 at 14 h 36 min

Merci Tristan sur ce nouvel éclairage et de cette guidance.
Belle journée à toutes et tous.

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 46 min

C’est avec plaisir !

Répondre
wengerek michele 6 juin 2016 at 13 h 19 min

Merci TRISTAN
Votre analyse a le mérite De nous raccorder a nous même en nous ramenant sur la rive de ce flot emotionel toujours pret a nous submerger. Quand le marin crie terre il se sent deja chez lui. Cela me permet de reprendre pied.

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 47 min

Bonjour Michèle, ravi de vous avoir accompagné sur la rive 🙂

Répondre
Suzy 6 juin 2016 at 11 h 51 min

Tristan vous dites que lorsqu’une catastrophe naturelle survient nous avons tendance à ramener la culpabilité sur des planètes maléfiques.
OK, mais il faut quand même voir qu’avec cette NL nous avons le jackpot planétaire : croix cosmique et cerf volant avec Neptune en planète centrale, plus conjonction des Nœuds lunaires, dont le NS avec Neptune planète centrale du cerf volant … que d’énergies pouvant justifier la violence des eaux et tant mieux si le NS représente la source (des soucis actuels) quand Jupiter conjoint au NN, pourrait en Vierge mettre de l’ordre dans nos esprits, nos consciences, et … hélas … les maisons inondées sont là pour nous rappeler qu’il est grand temps de procéder à cette remise en ordre.
L’enjeu n’est pas que national, il est planétaire et c’est vrai que ce triangle Mercure, Jupiter, Pluton, est plein d’espoir, il touche la Terre et nos maisons, nos racines.
Selon nos efforts personnels … comme le petit colibri, apportons notre goutte d’eau !
Quant à la Lune en Gémeaux il est certain qu’elle a provoqué la curiosité des passants et la vivacité des flots, conjointe au Soleil l’aspect s’est amplifié. Le pont de Beaugrenelle était noir d’un monde curieux !
Merci d’éveiller nos esprits.

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 49 min

Merci Suzy pour votre commentaire.

Répondre
Chantal 6 juin 2016 at 11 h 04 min

Merci Tristan pour cette superbe analyse. Vos explications sont toujours très claires.
Sur le plan personnel, hier dimanche soir, ce sont mes émotions qui ont débordées suite à une discussion (Lune en Gémeaux je pense d’après la configuration)… Je me suis laissée avoir par mon émotionnel à tel point que j’ai fait un « coup de tension ». Mais j’ai vite compris que je n’avais pas été assez vigilante… Cent fois sur le métier… C’est une bonne leçon et j’espère qu’elle me sera profitable pour une autre fois.
L’Astrologie m’aide beaucoup à mieux me connaître.

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 51 min

Bonjour Chantal,
L’astrologie est une bonne amie pour aider à se comprendre. Merci de votre présence.

Répondre
Christine 6 juin 2016 at 10 h 27 min

Merci Tristan ! Ton analyse aide à tenir la tête hors de l’eau

Répondre
Françoise Spells 6 juin 2016 at 10 h 27 min

merci, Tristan pour cet éclairage et ces conseils précieux . L’eau est aussi un élément de cohésion, le plus noir nuage peut avoir a sa frange d’or ! Un temps de méditation sur ce qui arrive est salutaire.

Belle journée à vous !
françoise

Répondre
Tin 6 juin 2016 at 10 h 16 min

Bel article !
En lisant le début, je trouvais un manque quant à une version ‘positive’ de l’eau, de la forme fluide, je l’ai trouvé à la fin de l’article. Paragraphe 4 : à scotcher sur le frigo !
Comme d’habitude, avec ce type d’éclairage, à nous « l’effort conscient » et afin d’exprimer de nous (agir concret) dans ce monde.

Répondre
Suzy 6 juin 2016 at 1 h 07 min

Le message envoyé par ces inondations est de revoir nos limites en effet
Nous noyons les terres sous le béton, nous ne respectons pas la nature et elle nous le dit !
Notre façon de vivre est à revoir, nos excès ressortent jusqu’à nous inonder.
Nous sommes envahis de tous côtés et personne pour gérer la situation, sauf nos bottes, nos barques, nos sceaux et … attendre …
Quand même, après ce grand fouillis, une méditation s’impose. Revoyons notre société.

Répondre
Tristan 9 juin 2016 at 9 h 58 min

Une petite méditation ne fait jamais de mal 🙂

Répondre
Hadda 5 juin 2016 at 23 h 20 min

Oui la France n’est pas le centre du monde, et Sydney connaît aussi des perturbations météorologiques par exemple.
Je ressens parfaitement les énergies que tu décris, et la nécessité d’être conscient de son cadre, de prendre la pelle, la pioche ( bon une petite prière au passage ça mange pas de pain) face à ces montées d’eau émotionnelle qui s’immisce partout ( perso je le ressens dans le vécu de mon inconscient en particulier qui s’agite sur un sujet bien particulier)
Merci encore pour ces lumières

Répondre
maryline 5 juin 2016 at 23 h 02 min

merci beaucoup de ce message, il est aidant!

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement