silhouette-1082129_1280

La Nouvelle Lune du 28 septembre 2019

La Nouvelle Lune du 28 septembre 2019 apporte un nouvel équilibre propice à la concrétisation de cadres de vies plus harmonieux, quand nous arrivons à dépasser nos attachements à nos vieilles structures et position d’autorité.

la-nouvelle-lune-du-28-septembre-2019

  1. Nous voici devant une nouvelle distribution de l’énergie qui privilégie deux modes de fonctionnement. Comme d’habitude depuis quelques mois, nous avons une prédominance du mode de fonctionnement de la réalisation concrète qui stimule notre capacité à faire des choses, à agir sur la matière. La Nouvelle Lune du 28 septembre 2019 ajoute une autre mode de fonctionnement qui vient équilibrer l’ambiance, celui des idées, de la conception ou de la conceptualisation. Ce mode stimule en nous la réflexion, le besoin de parole ou d’idées et une certaine légèreté qui nous permet de prendre du recul.
    Les modes de fonctionnement peu activés sont ceux qui stimulent la volonté et l’engagement d’une part, et d’autre part la reliance, le lien entre les êtres.
    L’ambiance du moment est un cocktail un peu orwellien. Imaginez un monde où nous serions stimulés essentiellement dans notre capacité à faire et à concevoir, mais dénués de volonté et de capacité de nous sentir les autres et de nous sentir liés à eux. Cela ferait de nous de parfaits automates non ?
    La stimulation ambiante va dans ce sens, mais cela ne veut pas dire que nous allons nous transformer en automates. Mais… quand même un peu si on s’observe comment nous sommes. Vous avez peut-être remarqué dans la période que nous traversons que nous n’avons pas besoin de beaucoup de contacts humains. Ou peut-être moins que d’habitude. Nous sommes capables de passer une journée à ranger nos affaires et réharmoniser notre espace sans trop nous préoccuper de ce que font les autres, ni d’où ces actions nous mènent.
    C’est cela le côté automate, tout le contraire de l’embrasement, de la passion, de l’engagement puissant. Le temps n’est pas à la révolution. Les syndicats l’ont bien compris, ils préparent une mobilisation pour plus tard, quand nous seront dans des énergies plus tumultueuses.
    Donc pour le moment, c’est plutôt calme et tranquille, et c’est surtout un moment pour mettre de l’ordre et de l’harmonie chez vous, dans votre vie professionnelle, dans votre couple ou là où cela vous prend. Vous aurez le goût de la clarté, l’esprit libéré pour retrouver un sens harmonieux et des énergies puissantes pour vous accompagner à faire le tri, restructurer et faire bouger les vieilles énergies.
  2. Le fait que nous traversions ces énergies assez anesthésiantes ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas de tensions. Une tension peut être intérieure et ne pas exploser en conflit extérieur. C’est un peu ce qui se passe en ce moment entre des énergies.
    L’énergie, ou la conscience, de la responsabilité individuelle d’une part, est en conflit avec les énergies ou consciences de notre identité et de notre sensibilité d’autre part.
    Sensibilité et indentification sont des formes de conscience qui, pour la Nouvelle Lune du 28 septembre 2019, sont orientées vers la recherche de l’harmonie, du consensus, de l’apaisement. Nous nous identifions et pensons plus facilement en termes d’harmonisation, d’accord, d’apaisement qu’en termes de conflit ou de volonté, en ce moment. Et c’est aussi une sensibilité qui nous porte. Nous aimons plus les choses apaisées que les élans d’affirmation qui risquent d’être conflictuels.
    On pourrait se dire que toute personne bien élevée devrait vivre de cette manière, mais ce n’est pas le cas. Le mouvement des énergies nous influe toute l’année, comme la météo, de manière variable. En ce moment le besoin de tempérance et d’harmonie domine et nous nous identifions assez bien à cela.
    Le soucis vient que ce besoin d’harmonie est en conflit avec notre conscience de la responsabilité individuelle, de notre autorité. Nous pouvons alors nous trouver dans des situations où nous aurions besoin d’exercer des responsabilités mais où nous serions dans une difficulté à le faire car cela, engendrerait un conflit frontal que nous préférons éviter. Nous préservons une forme de convivialité, tout en sentant que nous y perdons quelque chose dans la structuration de notre autorité.
    Il faut s’attendre à ce que cette accumulation de non-dits qui est en train de se remplir comme une poche, éclate d’ici quelques semaines avec des conflits d’autorité. Mon petit conseil : nous pouvons essayer de dépasser la peur de la dysharmonie et reprendre notre autorité en douceur en disant les choses. Cela diminuera la taille de la poche qui éclatera plus tard.
  3. Le passage par la parole et par l’échange, la négociation s’il le faut, ou une certaine forme de diplomatie est essentiel autour de cette Nouvelle Lune du 28 septembre 2019 pour que nous apprenions à traverser notre chemin de vie collectif vers plus de confiance dans la vie, en lâchant notre attachement à de vieilles structures obsolètes.
    Cela ne se passe pas sans un effort. En fait c’est un chemin qui est proposé. Lorsque nous sommes dans des postures rigides et que nous campons sur des croyances, que nous tenons le gouvernail pour maintenir notre navire à flot, alors que l’eau rentre de tous côtés, il n’est pas évident d’écouter les voies qui nous disent d’embarquer sur les canoés et de laisser la vieille carcasse finir sa vie au fond des océans. C’est un acte compliqué, d’autant plus quand on se sent investi du rôle de capitaine. Et pourtant c’est ce que nous avons à comprendre et à faire en ce moment.
    La tension par laquelle nous passons, c’est celle qui nous demande d’accepter d’écouter ce que l’autre a à nous dire, même si nous savons que cela ne va faire qu’alimenter la décision de quitter le vieux navire. C’est plus facile de se camper sur sa position autoritaire et de poursuivre sa route en ne regardant pas la réalité en face. Cela ressemble un peu à la réponse d’Emmanuel Macron ou des députés face à l’action de Greta Thunberg. Ils préfèrent ne pas écouter, ne pas accueillir la parole de l’autre, comme un capitaine qui serait enfermé dans son poste de commandement et qui refuserait d’écouter le mécanicien dans la salle des machines qui lui dirait qu’on va couler.
    Regardons en ce moment dans notre vie, où est-ce que nous refusons d’écouter pour tenter de préserver notre autorité, comme si la parole de l’autre allait nous destituer. C’est intéressant. C’est cette écoute acceptée qui nous permet de passer à autre chose et de régénérer la confiance et l’ouverture vers la recréation de liens de protection mutuelle nécessaire à la vie collective.
  4. Si nous n’arrivons pas à écouter, nous pouvons essayer de faire appel à notre amour divin, à notre conscience supérieure, à ce qui nous relie et nous unit à l’ensemble de la vie. C’est une orientation que nous pouvons prendre pour résoudre cette tension et trouver une voie d’accès à la confiance dans l’avenir.

C’est tout pour aujourd’hui. J’espère que la douceur automnale vous accompagne tous et toutes dans un moment de paix et de quiétude. Très bel été indien à tous et à toutes et à dans quinze jours pour la Pleine Lune d’octobre 2019 !

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

6 commentaires

Clémentine 29 septembre 2019 at 14 h 52 min

Je me sens moins en phase cette fois-ci. C’est étonnant pour moi ce que tu écris au sujet des contacts humains : je traverse une période de nombreux et nouveaux contacts humains, dont certains s’approfondissent jusqu’à l’amitié. J’accepte de me lier plus facilement et j’accorde plus d’attentIon et d’énergie aux anciens liens. C’est exaltant à vivre. Je vais
observer la suite.

Répondre
Tristan 3 octobre 2019 at 14 h 50 min

La météo n’est pas perçu par tout le monde de la même manière.

Répondre
DAISY 29 septembre 2019 at 9 h 07 min

Bonjour, j’aime le mois de la balance et la saison de l’automne. La nature se repose et s’équilibre avec l ‘été très chaud.
Merci

Répondre
Rose 29 septembre 2019 at 7 h 27 min

Bonjour oui c est vrai moi qui suis très indépendante je vois de moins en moins de personne. Je me sens bien avec moi. E ce moment je suis de nouveau en reconstruction avec mon ex compagnon qui vit à l étranger. J ai besoin d apaiser les tensions qui ont provoqué cette rupture. Je fais un travail sur moi. Mais lui n à pas la même démarche. Je retente je verrai bien et demande l aide de l univers. Qui nous demande d écouter mais de lâcher prise. Drôle d exercice!!! Bel automne à vous.

Répondre
ANNE 28 septembre 2019 at 20 h 14 min

« Vous avez peut-être remarqué dans la période que nous traversons que nous n’avons pas besoin de beaucoup de contacts humains. Ou peut-être moins que d’habitude. »

merci 1000 fois Tristan pour cet éclairage
je n’arrêtais pas de le remarquer depuis qq temps, ça commençait même un peu à m’inquiéter,
je respire alors, tout va bien. 🙂
le reste aussi me parle,

Répondre
SYLVIE 28 septembre 2019 at 18 h 46 min

Des propositions de lecture en harmonie ++++ avec ce que je vis, ressens….des clés d’écoute et de lecture fort appropriées…..depuis quelques temps j’écoute l’énergie de mes élèves en lien avec les énergies astrologiques, c’est fou fou fou comme ils les traduisent dans leur vie de chaque jour, solutions à la clé ! MERCI Tristan

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement