La Nouvelle Lune du 18 novembre 2017

nouvelle-lune-du-18-novembre-2017 C'est demain la Nouvelle Lune du 18 novembre 2017 que nous démarrons dans une ambiance similaire à la Pleine Lune du 4 novembre 2017. Vous pouvez revenir sur ce texte surtout pour le paragraphe 1. Pour ce qui concerne les mouvements remarquables de cette Nouvelle Lune, voici de quoi il retourne.

  1. Le mode d'énergie qui domine en ce moment est une combinaison des énergies de relation et de ressenti, avec des énergies de volonté. En astrologie, il s'agit des signes d'eau et de feu. Chacun de ces éléments, l'eau et le feu, est associé à une émotion fondamentale parmi les 4 émotions que sont la colère, la tristesse, la peur et la joie (joie à prendre au sens d'excitation joyeuse). Dans l'ambiance actuelle les émotions qui dominent sont la peur, liée aux énergies du ressenti qui donne des informations que l'on ne voit pas, et la colère qui est liée aux énergies de la volonté. La volonté contrariée se transforme en colère quand on ne la maîtrise pas.
    Au dernier cours d'astrologie sur les signes du zodiaque, on a ouvert un champ exploratoire pour voir si les combinaisons d'éléments (eau et feu par exemple) pouvaient correspondre à d'autres formes d'émotions secondaires que l'on rencontre dans sa vie, issues elles aussi d'une combinaison d'émotions. Les énergies de ressenti qui peuvent soulever des peurs, mixées aux énergies de volonté qui peuvent engendrer des colères, nous ont fait penser à des états émotionnels de panique. Le mélange de la peur et de la colère pourrait donner cela. C'est exploratoire et je vous propose de l'observer à votre tour et peut-être d'exprimer ce que vous en pensez où ce que vous ressentez de cette proposition. De mon côté, je vois cette tendance à la "panique" ou à une forme plus douce que l'on pourrait appeler "affolement" qui mêle de la peur et une forme de volonté un peu contrariée, s'exprimer en ce moment. Je le sens aussi chez moi, je suis plus que d'ordinaire enclin à des brefs moments de perte de contrôle dus à des micro-paniques pour pas grand chose. A explorer... Explications
  2. Les énergies du ressenti, de la relation n'engendrent pas que de la peur. Heureusement. Disons que l'émotion qu'elles provoquent le plus, est la peur. Ce sont avant tout des énergies de reliance avec les autres. En ce moment il est probable que nous soyons plus sensibles à une forme de reliance sensuelle ou sensorielle. On peut dire que l'on va aimer, plus qu'à l'ordinaire en ce moment, se relier puissamment aux autres. On peut ajouter que nous pouvons ressentir un sentiment de légitimité fort à développer et partager la puissance de ces liens sensuels ou sensoriels avec les autres. Exprimé ainsi, cela pourrait faire penser à des énergies qui peuvent se rapprocher où s'exprimer sous une forme sexuelle. C'en est une forme d'expression. Pas la seule. On peut aussi développer cette forme de puissance légitime des liens sensuels ou sensoriels dans des expressions tels que le magnétisme par les mains, par l'énergie du corps, la force que l'on dégage... C'est une autre forme d'énergie que je sens en ce moment. Explications
  3. Certains d'entre nous peuvent sentir que ces énergies de reliance et de sensorialité puissantes et passionnées peuvent s'harmoniser avec une énergie d'amour très universel et divin. Il y a un écho entre la passion qui anime les sens et une énergie d'amour universelle reliée à tout et à tout le monde. La passion sert le plus grand que soi. Nous retrouvons là une énergie de compassion harmonieuse. Pour nous rendre compte du changement d'énergie, on peut rembobiner quelques mois en arrière et nous souvenir de cette époque où seule comptait la volonté, qui reste symboliquement marquée par le cri de notre président de la République "parce que c'est notre projeeeet ! Nous étions dans des énergies de volonté très forte et les énergies compassionnelles étaient très faibles. Maintenant ce n'est pas tout à fait l'inverse puisque les énergies de volonté restent fortes, mais la compassion, l'amour de l'autre dans son humanité, la reconnaissance de son existence et l'écoute de sa souffrance deviennent plus présents à notre conscience. On peut le voir dans l'actualité avec le fait que les Paradise Paper occupent une place importante et ne sont pas étouffés par d'autres informations. Si nous n'étions pas dans une énergie de cette nature, cette information agacerait plus qu'elle ne soulèverait cette conscience compassionnelle. Explications
  4. Je me demandais quel effet la conscience de la légalité, de la légitimité, du cadre juridique, aurait dans son passage actuel dans l'énergie passionnée du Scorpion qu'elle traverse. Les Paradise Paper commencent à éclairer cette configuration. Avant cette affaire, il n'était pas question de considérer que le cadre légal puisse être remis en cause. Au contraire, la gestion de la Loi recherchait la conciliation et l'absence de conflit. Et là, doucement, on glisse vers une prise de conscience que la Loi ne fait plus sa fonction de Justice. On prend conscience que les cadres légaux et certaines formes d'actions légitimes ont permis un développement sans limite, déconnectés d'un sens de justice morale. Voilà donc la légitimité de la Loi qui commence à être remise en question de manière massive. C'est une énergie dans l'air. Elle n'était absolument pas présente il y a quelques semaines. Cela nous enseigne sur le fonctionnement tant décrié du Scorpion.
    Ce signe intensifie la relation. Il la rend passionnelle et cherche en profondeur ce qui anime chaque chose. Donc la conscience de la légalité, de la légitimité de Jupiter dans ce signe intensifie notre relation à la Justice, notre sens de la Justice. Nous ne nous satisferont plus de la Justice conciliante et accommodante  de la période d'avant (Explications), nous sommes entrés dans une période de passion pour la Justice. La fausse justice ne sera pas acceptée par la conscience collective du moment. L'énergie de destruction du Scorpion qui fait souvent peur est cette énergie là : le Scorpion se passionne pour l'essence de ce qui le traverse au point de détruire ce qui n'est pas digne du lien passionnel qu'il souhaite entretenir. Explications

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. On pourrait encore beaucoup écrire sur cette Nouvelle Lune. Si vous êtes inspirés, commentez, avec bienveillance. Ces analyses n'ont pas vocation à tout traiter.

Je vous souhaite à tous une très belle quinzaine que je commence par quelques jours de repos

A très bientôt pour la Pleine Lune en Gémeaux / Sagittaire  et avant cela à Toulouse pour ceux qui se rendront à la conférence que je prends un grand plaisir à préparer !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Nouvelle Lune du 18 novembre 2017 — 16 commentaires

  1. On peut aussi dire bien évidemment que depuis l’entrée de Jupiter en scorpion, les gens marqués par le signe se sentent plus de légitimité et d’expansion. Je le vois bien avec mon petit dernier ascendant scorpion qui s’épanouit en ce moment dans cette personnalité marquée par l’intelligence émotionnelle. Exemple , récemment il a trouvé un truc quand je suis fâchée par une de ses crises, il vient me dire à l’oreille tout bas « tu es jolie <3", et j'avoue que ça marche 😉

  2. Tristan, merci pour ce nouveau billet qui éclaire les énergies en Présence. Tristan, comment interpréterais tu le trigone Jupiter/vénus/Neptune?
    Ce que je trouve intéressant dans les différents commentaires, c’est que plusieurs personnes ont trouvé une voie « observatrice » qui leur permet de s’ouvrir pleinement à l’acceptation des énergies en Présence (colère/peur). A mon sens, les énergies en présence dans l’univers social, sont le reflet des mémoires collectives de peurs, de colère enfouies en chacun de nous, chacun avec sa propre histoire.
    L’ostéopathe m’a bien décrit (et bien soigné mon mal de dos en 1 séance) le processus de résonance entre le niveau d’ouverture et de bienveillance envers notre vulnérabilité acceptée à 100% – frustrations/peurs/tristesse – (enfant intérieur) et le niveau de résonance de la peur, de la colère. Si l’on reste sur ce dernier niveau, les événements, les manifestations nous collent car nous y croyons.

  3. C’est intéressant cette idée d’accepter notre nature sensible à 100% et que la peur disparaît si nous y sommes connecté. J’ai vraiment ressenti cela et régler un problème de dos avec l’aide d’un ostéopathe. Grande relaxation – sans manipulation du dos – et m’a accompagnée dans le fait de conscientiser que je n’acceptais peut-être pas d’accueillir à 100 % la frustration de l’enfant en moi. J’en suis ressortie avec le dos totalement libéré (cela faisait 15 jours que je souffrais sans arriver à guérir par moi-même). C’est très subtil en effet et cela nous emmène sur un autre niveau de conscience. Vénus/Jupiter trigone Neptune (se relier à quelque chose de plus juste et de plus vaste?) Merci.

    • Donner plus de place et de légitimité au ressenti, à la sensibilité, la vulnérabilité (qui nous constituent naturellement, on est doués naturellement de cela), a peut-être quelque chose à voir avec l’énergie féminine, yin.
      On est dans nos sociétés (aujourd’hui en tout cas) plutôt très (trop ?)coachés pour être dans une énergie yang : l’agir, le faire, avec ses extensions : réagir, lutter. Parce qu’on a besoin d’être fort, on barre la route au ressenti, à la sensibilité. Or c’est intéressant effectivement de s’apercevoir que le yin, l’accueil, produit aussi quelque chose qui n’est pas inerte, ni faible, et que ce quelque chose peut être aussi une force, et même très puissante (et c’est même pour le coup régénérant de la retrouver, de l’utiliser, comme si on retrouvait une force naturelle en soi qu’on avait pas appris à utiliser comme outil, voire même qu’on détruisait).
      Le Scorpion est je crois un signe yin, autant de planètes en même temps dans ce signe… soit on l’utilise, soit on lutte contre (aïe)… Bon, on fait comme on peut. Mais on peut quand même bien s’apercevoir que l’énergie yang planétaire est en surplus depuis longtemps, qu’on arrive en bout de course de cette énergie là. Donner plus de temps, de place, de la légitimité au yin doit quand même bien être la voie. Je trouve qu’on est à un moment où on peut s’en rendre compte à la fois au niveau collectif et au niveau de nos vies personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*