La Nouvelle Lune du 13 juin 2018

La Nouvelle Lune du 13 juin 2018 nourrit trois des quatre modes de fonctionnements. Une fois n’est pas coutume, nous allons regarder un peu du côté du mode qui nous manque, cet élan et cette volonté qui semblent absents, pour comprendre ce que nous sommes en train de vivre.

nouvelle-lune-du-13-juin-2018
  1. La Nouvelle Lune du 13 juin 2018 est faible en énergie de volonté. C’est un élément plus que faible, il est même absent dans l’énergie du moment. On peut ressentir ce manque. On peut sentir que l’on manque de ces élans, de ces impulsions qui permettent de projeter notre volonté avec confiance. Ce n’est pas que l’on soit apathique ou sans idée, ni même que l’on ne sente pas les choses, mais il peut nous manquer ce petit plus qui réveille l’impulsion, le jaillissement, qui soulève la force et nous fait aller droit au but. Je ne sais pas si vous le sentez dans votre vie, moi oui, je vois que cette forme d’impulsion me manque et manque un peu partout. Cela veut dire en fait que cela demande beaucoup plus d’énergie qu’à l’accoutumée pour impulser quelque chose. Il n’y a pas le démarreur automatique, ni de starter pour accélérer et aller de l’avant.
    Il faut plutôt prendre sa manivelle et la tourner à la sueur de son front pour faire partir quelque chose. C’est un peu mou du genou. Cela ne veut pas dire que l’on n’est pas excité par des sujets, mais il manque l’énergie un peu fougueuse qui facilite l’élan vers de nouveaux horizons.
    Bref, ça va, mais ça décoiffe pas. Et bien cette ambiance de la Nouvelle Lune du 13 juin 2018 est dans une continuité de ces dernières semaines où nous manquons de cette énergie de volonté un peu plus solaire. D’ailleurs le soleil, il fait un petit tour et se fait voiler par des trombes d’eau. Dans les jours qui viennent, nous allons pouvoir de nouveau goûter à une stimulation de notre volonté par une sensibilité qui va croître dans cette énergie. Elle sera timide, mais c’est un début. 
    Explications
  2. La Nouvelle Lune du 13 juin 2018 relient trois formes de conscience qui se concentrent sur la remise en cause des structures en profondeur. Une des trois formes de conscience est celle de la justice, de la légalité ou de la légitimité qui est passionnée, portées par des convictions intimes ou des intuitions profondes. Cette énergie forte autour de la conscience de la Loi, coopère à la remise en cause des structures. Dans l’actualité en France, on le voit avec les réformes qui sont menées par une énergie de légalisation passionnée, et qui participe à remettre en cause des structures anciennes.
    Les structures qui sont remises en question révèlent leurs côtés sombres, ou, dans un autre point de vue, on est en train de découvrir le côté sombre de leur remise en question.
    La troisième forme de conscience qui participe à ce mouvement est celle de la foi, de la connexion profonde, du lien universel avec les autres. Elle alimente la passion pour la justice et les deux remettent en cause des structures anciennes.
    Ce qui est amusant quand on regarde cela en France, c’est que l’on se rend compte que cette même énergie est utilisée par plusieurs tendances : d’un côté la majorité présidentielle qui réforme les structures, et de l’autre l’opposition qui veut réformer les institutions, chacun ayant un fort sentiment d’universalité dans sa démarche. Cela nous montre que le mouvement de la conscience est utilisé par tous individuellement selon sa manière d’être et que ce qui s’oppose ne sont souvent que les deux faces d’une même pièce. Explications
  3. La sensibilité aux autres et la faculté de se relier reste forte pour cette Nouvelle Lune du 13 juin 2018. C’est un des modes les plus forts. Il nous donne comme cela une capacité naturelle de nous lier, de sentir les autres, de coopérer, d’être en lien.Cette énergie va un peu baisser, mais à mesure que nous nous rapprochons de la fête de la musique, elle va reprendre de la vigueur et reste une dominante de l’année. Cette énergie est liée en astrologie aux signes d’eau. Ce n’est pas la première fois que je remarque que quand les signes d’eau sont très stimulés par des énergies lentes, on traverse des périodes d’inondation ou de forte pluie. J’ai l’impression que cela se poursuit. La reliance est très liée à l’eau, c’est une forme de connexion très plastique qui nous stimule dans le fait d’être en contact, en lien, et qui affaiblit les frontières. C’est aussi une énergie qui peut nourrir des peurs un peu irrationnelles.  Explications
  4. On peut sentir pour cette Nouvelle Lune du 13 juin 2018 une certaine tension entre nos aspirations profondes, notre foi qui sont orientées vers l’universel, prêtes à se relier à l’essence de la vie et à toutes les formes d’êtres, et notre énergie vitale et notre émotivité qui sont orientées vers des choses beaucoup plus légères et superficielles sans qu’il faille y voir quelque chose de péjoratif. Cela peut donner l’impression que l’énergie joyeuse de ce mois de juin a du mal à s’exprimer avec un ancrage de foi profonde, ou encore que l’on peut être facilement sujet à la confusion dans notre énergieetnos émotions. On peut dans cette confusion faire des choses avec une certaine légèreté que l’on regrette parce qu’on est mal inspiré. Explications
  5. Le désir de conquête et de nouveaux espaces recherche le collectif pour développer ou protéger son territoire. L’agressivité tient plus en ce moment aux mouvements de communautés qu’aux énergies de démonstration de force individuelle. On peut rejoindre des mouvements collectif par peur de se lancer seul, en faisant confiance à sa force créatrice. Pour autant cette stimulation temporaire ne doit pas nous faire oublier que l’évolution collective du moment consiste plutôt à prendre conscience de notre force de rayonnement et à avoir confiance en elle. Nous serons prochainement stimulés à rencontrer cette force en nous en étant traversé par un goût plus prononcé pour ce qui exprime sa force.  Explications
  6. Notre sensibilité sensorielle peut être, au moment de cette Nouvelle Lune du 13 juin 2018, un peu heurtée par une relation à des événements qui déstabilisent notre environnement matériel et, peut-être notre cocon familial. Là où il fait bon vivre et rester au chaud, on pourrait en ce moment être pris par surprise par des événements un peu brusques qui bousculent notre tranquillité. Quelque chose est déstabilisé dans notre confort. Explications

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Merci à tous et à toutes pour l’intérêt que vous avez manifesté pour les cours de l’année prochaine à l’annonce de la dernière Lunaison. N’oubliez pas pour ceux qui sont intéressé d’envoyer vos documents, même si je sens bien en ce moment que pour passer de l’excitation intellectuelle, du « super chouette ! » à l’engagement d’envoyer son inscription, il ya de la perte en route :-). Les énergies du moment me font toujours sourire.

Très belle quinzaine à tous et à toutes et à très bientôt pour la Pleine Lune du juin Mois 2018 !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Nouvelle Lune du 13 juin 2018 — 7 commentaires

  1. Merveilleux article de sens ! j’ai lu beaucoup d’articles sur cette pleine lune, vous êtes le seul Tristan à avoir donné les explications exactes de ce que je vis en ce moment, vraiment bravo pour ces précisions qui enfin font sens pour moi.

    pluton est en opposition sur mon soleil, dépouillement en veux tu en vois là. l’ego fait de la résistance.
    j’ai une lune conjoint uranus en vierge en VI en opposition à saturne en poisson, en XII je me demande si tout ce petit monde n’est pas impacté avec les transits actuels.
    cancer asc bélier, noeud nord en cancer en III, sud en IX en capricorne.

    je suis en train de déménager, allers retours entre les deux maisons et je ne trouve plus aucune force pourtant je devrais être motivée justement,. je suis éteinte et ce manque de soleil est très difficile pour tous. j’avoue avoir des sortes d’angoisse non fondées, le petit vélo dans la tête est très actif lui par contre, quelle horreur. j’ai beau essayer de lutter contre lui c’est impossible, ah cet ego pas facile de le calmer. rassurez nous, ça va aller mieux dans peu de temps car là c’est vraiment dur je trouve. merci pour tout

  2. C’est en vous lisant, que je me suis décidée à me bouger les fesses malgré le mauvais temps. Mais les gens semblent tous dans la vapeur. C’est triste. Merci pour votre analyse.

  3. Ahhh, ben ça tombe mal ces énergies ! Je dois faire en ce moment un travail écrit complexe et en solitaire, de manière concentrée, sur quelque chose qui me motive profondément et qui engage beaucoup de choses importantes pour la suite de ma vie… et je n’y arrive pas ! Une vraie larve au ralenti, c’est terrible ! Merci quand même, je me demandais bien ce qui m’arrivait, pour moi c’est plus que juste ce que vous dites ici, même si cela ne m’enchante pas de savoir que je ne suis pas soutenue par les énergies, que en vent contraire, forcément, il faut ramer et ramer plus encore. car parfois on n’a pas 100% le choix de s’aligner aux énergies du moment…

  4. Merci Tristan pour votre analyse tout à fait pertinente de la Nouvelle Lune du 13 juin 2018 et de ce manque d’énergie de la volonté qu’elle véhicule en ce moment et que je ressens au plus profond de moi-même ! La preuve, j’ai fait un effort presque « surhumain » pour pondre ce commentaire car j’ai juste envie de ne rien faire en ce moment…. Mais je me suis dit qu’on vous devait bien ça, nous les lecteurs fidèles et assidus, pour vous montrer que nous sommes bien présents; « Ce n’est pas que l’on soit apathique ou sans idée, ni même que l’on ne sente pas les choses, mais il peut nous manquer ce petit plus qui réveille l’impulsion, le jaillissement, qui soulève la force et nous fait aller droit au but ». En fait, c’est tout à fait ça et c’est exactement ce que je ressens en ce moment. J’ai plein d’idées et d’émotions qui fourmillent dans ma tête mais « il n’y a pas le démarreur automatique, ni de starter pour accélérer et aller de l’avant ». Bravo Tristan d’avoir vu si juste et merci d’être là pour mettre des mots sur nos petits (et parfois grands…) maux du moment..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*