Source : Johan Ben Azzouz https://www.pixjo.com/

Gilets jaunes et chemin de vie

Lors d’une consultation en janvier 2019, une personne m’a demandé comment elle était directement affectée par le chemin de vie collectif actuel que j’avais décrit dans un article. J’ai répondu en utilisant le mouvement des gilets jaunes pour développer cette compréhension du chemin de vie collectif du moment. J’avais commencé à écrire un article sur le sujet à l’époque sans le finir. Le voici avec une mise à jour actuelle.

Pour expliquer la dynamique d’un chemin de vie actuel, du Capricorne vers le Cancer, le mouvement des gilets jaunes en France est d’une grande aide. La démonstration est parfaite. 

Dans le chemin de vie collectif actuel, la peur que nous avons à traverser est celle de nous laisser aller à l’inconséquence, aux enfantillages, au foutoir, au laxisme… le côté involutif du Cancer.

Devant cette peur nous avons tendance à nous rassurer en tentant de maintenir des structures solides pour dresser un rempart contre les débordements. Le signe du Cancer est un signe d’eau, celui du Capricorne est un signe de Terre. Les structures terrestres aident à construire des remparts contre les débordements d’eau. Donc la peur du moment est liée à l’Eau du Cancer dans sa manifestation un spontanée et incontrôlable, parfaitement illustrée par le mouvement des gilets jaunes qui est insaisissable dans sa forme, spontané et aussi difficile à contrôler qu’un cours d’eau capricieux.

Du point de vue humain, ces débordements que l’on peut craindre sont liés aux affects que l’on ne peut pas contrôler. Pour donner une image, c’est comme si on craignait de se laisser déborder par la crise d’un bébé qui ne s’arrête plus. La peur est en ce moment celle de devoir être confronté à quelque chose de ce genre qui nous affecte et nous embarque.

Face à cette peur, on a tendance à se tourner vers des structures de pensées qui posent des limites aux affects débordants, l’énergie du Capricorne. On peut alors confondre rigueur et maturité avec rigidité et autoritarisme par peur de laisser une brèche s’ouvrir et de se voir envahi. C’est un peu comme si, devant un enfant en pleine crise, on prenait la posture de l’adulte qui réprime l’émotion : « Arrête de pleurer ! » « Arrête de crier !  » Au lieu de faire confiance et d’écouter, on chercher à contrôler, et au lieu de créer un lien avec l’autre on essaie de le contenir et de le maintenir à distance. 

Cette attitude révèle surtout la peur qui surviendrait si nous nous mettions à « écouter » ce que l’enfant en crise vit. Nous serions embarqués on ne sait où, dans un puis sans fond à bercer ce petit toute la nuit parce que dès qu’on le repose dans son lit, il recommence à hurler. Prendre en charge une crise infantile n’est pas technique, cela demande que l’on s’ouvre à ce que l’enfant ressent. Mais dans la peur de l’envahissement émotionnel, au lieu de se détendre on se rigidifie. 

Alors que se passe-t-il quand on est ainsi saisi par la peur ? On réprime et le bébé crie plus fort pour qu’on l’entende. Au bout d’un temps on arrive à le réprimer tant et si bien que ce n’est qu’à l’adolescence qu’il fera sortir une gigantesque crise de colère. 

L’autre attitude consiste à s’ouvrir, à faire confiance, à accepter de se relier, à ne pas craindre mais à rechercher le lien en s’ouvrant à l’autre pour dénouer la vive tension.

Nous sommes dans une phase de notre évolution collective où nous vivons quelque chose de similaire. A nous de choisir la rigidité ou la confiance. Nous sentons tous que le monde est à bout de souffle. La planète crie au secours, les êtres humains souffrent et nous sentons les fissures dans le système dans lesquelles cette douleur est en train de s’engouffrer telle un filet d’eau sur un barrage. La peur de voir le monde s’effondrer, de voir le barrage lâcher et de devoir faire face à ce débordement, fait que l’on se crispe et que l’on tente de contrôler et maîtriser la situation avec des structures rigides qui contiendrait ce mouvement. On fait tous cela en ce moment quelque part. Réfléchissez-y. On est tous « gilet jaune », mais aussi « gouvernement ».

Le résultat quand on se rigidifie, on l’a eu ce week-end. Cela crie plus fort. Cela part en crise de nerf. C’est la résistance au chemin de vie collectif qui ne fait qu’aggraver la situation. Nous avons besoin de lien et de confiance, pas de construire des digues et des barricades.

Si nous voulons aller dans le sens de l’évolution pour fluidifier nos tensions, nous avons besoin de recréer du lien, d’aller vers l’énergie du Cancer, de refaire famille ensemble. Ce qui prime dans le chemin de vie collectif que nous traversons, c’est la confiance dans l’autre et la re-création des liens. C’est une ouverture sensible à l’autre qui passe par un lien humain. Et c’est toute la force de l’expérience des gilets jaunes, ils recréent du lien et refusent les structures et les représentations hiérarchiques. 

Cette adéquation entre chemin de vie collectif et mouvement de société me surprend et me fait dire que s’il ne se dénature pas, le mouvement des gilets jaunes pourrait en surprendre plus d’un car la vie nourrit, aide et amplifie ce qui va dans le sens de l’évolution, tandis que ce qui va dans le sens inverse voit ses efforts et positions rendus plus difficiles à maintenir.

Dans la configuration actuelle, le Capricorne est soutenu par des énergies fortes qui rendent plus difficile le lâcher prise pour s’ouvrir à la nature chaleureuse du Cancer. Nous vivons une période où les structures sont à la fois détruites et en même temps reçoivent une énergie qui en durcissent ou renforcent l’autorité. C’est exactement ce que l’on voit dans l’actualité du moment. Les structures institutionnelles sont à bout de souffle, mais se durcissent sur un mode autoritaire qui fait opposition violemment à l’ouverture vers l’énergie du lien, du sens commun, de la famille, du Cancer.

Et dans la même veine, les violences se développent dans une volonté de casse de plus en plus acceptée voir « autorisé », comme un mode de combat seul apte à faire plier les institutions. Les gilets jaunes eux aussi, sont infectés par la peur de lâcher, par la peur de rester basé sur le lien. Même si le mouvement à l’origine relève plus de l’énergie du Cancer et de cette confiance retrouvée dans le lien avec l’autre, il a aussi sa composante de peur capricornienne qui consiste à chercher à détruire les structures institutionnelles par la forces au lieu de faire confiance à son expansion par le lien social.  

Ce mouvement est important. J’avais écris dans un article il y a 2 ans environ que la France allait jouer un rôle important d’ouverture des consciences dans le monde. Nous y sommes.  

Les vielles structures se délitent, cela fiche la trouille. A tout le monde. Et dans tout le monde. Qu’allons-nous devenir sans retraite, sans Sécurité Sociale, sans des services hospitaliers efficaces, sans toutes ces structures ? Ce sont ceux qui ont perdu en premier le soutien de ces structures qui nous montrent l’exemple.

Ils nous réapprennent à nous unir. Nous ne sommes rien sans cela. Nous sommes d’abord une famille d’humains et la structure la plus importante de notre existence ce sont les liens qui nous unissent dans notre humanité.

Source image : Johan Ben Azzouz https://www.pixjo.com/

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez votre ressenti à propos de ce que vous lisez.

14 commentaires

Lisou 18 mars 2019 at 23 h 59 min

Noeud Sud à peu près sur la Lune, NN à peu près sur Lune noire, j’ai l’impression qu’il y a un rdv, mais où sont les peurs, où sont les rigidités, où est la nature chaleureuse, où est le « bon » sens, le lien… ? Ce n’est pas si fluide, clair, engageant, pour tout le monde de faire confiance

Répondre
Griot 18 mars 2019 at 19 h 52 min

Dans la même thématique de chemin de vie et noeuds lunaires faisant (peut-être ?) écho à l’époque, auriez-vous un conseil à me donner avec un noeud sud en verseau en maison IV conjoint au soleil, et un noeud nord en lion en maison X (maison IV en capricorne et maison X en cancer) parce que c’est pas évident……. (surtout avec jupiter et saturne rétrograde en maison XII !!!) Et puisque j’y suis…. la cerise sur le gâteau étant la lune noire en scorpion en maison I + un pluton rétrograde. Je pense que cela fait un peu trop de données, mais vous m’avez inspirée !

Répondre
Claire C. 18 mars 2019 at 14 h 42 min

oui oui et cent fois oui… d’une capricorne asc cancer qui comprend bien la problématique en interne aussi!Merci

Répondre
Valérie T 18 mars 2019 at 14 h 38 min

Merci pour le partage de votre ressenti. Ca m’éclaire intensément au moment où je lâche mes vieilles structures et ne sais pas quel chemin emrpunter. Ayant moi-même le NN dans les tous premiers degrés du Cancer, je vous suis reconnaissante d’expliquer les énergies de ce chemin de vie collectif qui illustre assez bien mes élans et résistances actuels. Gratitude !

Répondre
Sophie Chevalier 18 mars 2019 at 12 h 22 min

Merci Tristan pour cette analyse si juste de la situation, 🙂

Répondre
Françoise FOURNIER 18 mars 2019 at 11 h 13 min

Bonjour Tristan,
wouah! vraiment synchrone avec une « problématique personnelle » qui se posait pour une personne de mon entourage. La question est bienvenue. Moi non plus, je n’arrivais pas bien à faire le lien entre évolution collective et évolution personnelle.
Là j’ai vraiment compris. Les explications sont extrêmement claires.

MERCI ! GRATITUDE!

Répondre
Nathalie 18 mars 2019 at 11 h 09 min

Bravo ! Très clair ! Merci !

Répondre
GODET 18 mars 2019 at 10 h 57 min

Merci pour votre réponse Tristan. ! Et Espérance . .

Pour étayer cela , une pensée me vient à l’esprit en regardant la photo du gilet jaune qui en haut de vos articles .
Îl est de couleur jaune /vert . Et entouré de gris . De plus c’est un gilet .
Pour la couleur, je m’étais souvent demandé ce qu’elle exprimait . Je voyais le jaune mais pas le vert , ni le gris .

Ce matin en vous lisant :  » mais oui , bien sûr !  » :
Jaune : plexus solaire : dépasser ses peurs
Vert : le coeur : aller vers l’amour , la rencontre , le lien …, en dépassant ses peurs .
le gris : les vieilles structures .

Bonne journée .
Marie

Répondre
Sinziana 18 mars 2019 at 23 h 51 min

Merci, merci Tristan pour cet article limpide. En particulier l’articulation des énergies en Capricorne. Dans mon cas, au travail quotidien, alors que le système de soins prend l’eau de toutes part, les mesures proposées par les politiques vont dans le sens du renforcement de l’autorité et de la rentabilité, avec une réduction du temps de consultation à dix minutes, l’obligation pour le médecin de prendre des patients attribués par l’assurance maladie.etc.. Bref où est le renforcement du lien dans ces mesures? L’astrologie me permet de comprendre que je ne veux pas nourrir ce système, j’y laisserais ma peau !

Répondre
Hagemeijer 18 mars 2019 at 9 h 24 min

Très très intéressant ! Merci, ça me parle et cela me fait voir ce mouvement « autrement « .

Répondre
lamure dominique 18 mars 2019 at 4 h 28 min

Bonjour Tristan
Vraiment à chaque fois vos commentaires me parlenr énormément et me font du bien car porteur d ‘ouverture de communication d ‘optimisme ……. allez alons y d’ amour merki merki merki D

Répondre
GODET 17 mars 2019 at 22 h 42 min

Bonjour à tous ,
Merci pour votre analyse .
Pourriez – vous svp nous Re-donner cet article d’il y a 2 ans concernant le rôle de la France dans l’ouverture des consciences ?
 » Par hasard  » , aujourd hui , j’ai lu un écrit de Marthe Robin ( mystique française du 20 éme siècle, qui est à l’origine des foyers de charité en .France et dans le monde ) qui aurait eu des  » visions  » sur ce rôle de la .France .et je trouve intéressant qu’une analyse astrologique puisse rejoindre éventuellement une  » vision  » spirituelle .
Marie

Répondre
Tristan 18 mars 2019 at 9 h 17 min

Bonjour Marie,
Cela ne vous avancerait pas plus. Je ne tenait pas.ce propos d’une étude astrologique mais d’une vision de médium que je partageais.

Répondre
claire 17 mars 2019 at 22 h 29 min

Génial.

Répondre

Laisser un commentaire

Avant de commenter ce contenu, vous êtes invité à prendre connaissance des règles de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

*

L'Astrologie Autrement