Ensemble, plus loin

Je souhaite à chacun de vous dans l’agitation du moment de trouver la paix en lui. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut acheter ou consommer, mais puiser en soi. Je suis de retour sur Paris depuis dimanche soir après quelques jours passés hors des frontières. Le contraste est fort. L’ambiance parisienne est pesante. Il est important de chercher la paix en soi. Pas à l’extérieur. On peut se distraire un peu, se faire du bien physiquement et moralement par des actions extérieures. La paix est autre chose. La paix est un état que l’on ressent quand on se rappelle notre essence profonde. Quand la peur de la mort se dissipe, non pas dans des illusions, mais dans la conscience de l’immortalité de l’âme.
On a beau le « savoir », on n’y croit pas quand les événements deviennent violents et que la mort rôde. C’est le moment de se souvenir.

J’ai reçu un autre message à partager. Il vient d’une canalisation de deux personnes que j’apprécie pour leur qualité d’âme, Silvain Didelot et Sylvain du Boullay. C’est un message qui peut aider à trouver et ancrer la paix.
Nous avons besoin de paix. Le moment n’est pas à l’action. C’est ce que l’on aimerait susciter en nous, une action soutenue par une vive colère. Ce n’est pas ce qui peut aider dans le moment présent. Nous avons besoin de nourrir notre lien avec notre nature essentielle par la connexion à notre état de paix intérieure.

Je vous transmets ce message avec le titre, « Ensemble plus loin… » parce que c’est finalement ce que l’on peut faire de mieux. Aller ensemble plus loin. Plus loin dans la compréhension, plus loin dans la conscience de l’unité partagée, plus loin dans la conscience de soi et des autres, plus loin ensemble ou ensemble plus loin.

Plus nombreux nous serons unis dans cet état de paix et de quiétude, dans le respect de toute forme de vie, à l’écart des illusions quelques soient leurs formes, plus vite nous pourrons faire basculer notre monde dans une autre énergie. N’ayez pas peur des événements. Ces événements sont des réactions qui cherchent à manipuler l’éveil des consciences en suscitant des émotions qui nous rendent inconscients. Prendre les armes (ou abonder avec l’énergie de guerre ce qui revient au même) est la réaction que l’on attend de nous. Déposez les armes.
Si vous ne devez pas être là, vous serez ailleurs. Les événements ne vous tombent pas dessus.

Je vous remercie pour vos messages, pour l’amour partagé ici. Plus cela avance, plus ce site trouve son énergie propre par votre présence. Merci à vous tous de votre présence.

Bonjour à chacun de vous,

Au milieu de la nuit à Paris, à 3 heures du matin, alors que l’émotion humaine monte et déferle avec les fusillades qui viennent de se produire, voici que je suis poussé à reprendre la plus grosse partie du message « Le Temps s’efface » que Sylvain Didelot et moi, Sylvain du Boullay, avons reçu ensemble le 16 juillet 2012. Et je le partage avec ceux d’entre vous qui se sentiront prêts à le vivre en conscience dans la simplicité et la puissance de l’ouverture de leur cœur :

… »Alors parfois, arrêtez-vous, stoppez tout, stoppez votre mental. Essayez de stopper votre mental, car nous savons cet exercice très difficile. Concentrez-vous sur cette simple vérité :

Vous êtes toujours au bon endroit,

au bon moment,

avec les bonnes personnes,

dans les bonnes circonstances.

Aucune des expériences que vous vivez n’échappe au Plan Divin. Aucune ! Et ce Plan Divin n’a qu’une seule destination : votre véritable identité divine, ce que vous êtes vraiment, l’esprit unitaire et parfait que vous êtes. Traversez l’illusion dans la joie. Comprenez que vous traversez une illusion. Faites ce choix de le comprendre. Et alors vous pourrez laisser, en conscience, les forces angéliques – je n’ai d’autre mot actuellement : les forces angéliques – vous accompagner et modifier l’illusion devant vous, dans ce qui semblera être votre futur !

Lâchez prise. Lâchez prise de toute considération. Lâchez prise de vos angoisses. Confiez-les à l’Unité. Comprenez que l’Unité en prend soin. Ne leur prêtez pas attention. Ne les nourrissez pas. Ne nourrissez pas vos peurs. Ne nourrissez pas vos craintes. Vous êtes en capacité désormais d’être celui qui sait que Quelqu’un de beaucoup plus fort, de beaucoup plus puissant, de beaucoup plus intense dans l’énergie unitaire, est capable de l’aider de toute sa force.

Alors peu importe ce que vous voyez, car ce que vous voyez n’est qu’un infime grain de sable sur la plage des possibilités. A Sylvain, il y a peu de temps, nous avons répété cette phrase : « vous ne savez pas ce que vous ne savez pas ». Cette phrase invite à être dans la confiance, à être dans la conscience d’une Présence Divine à vos côtés, même non perçue directement.

Le voile du temps s’efface. L’illusion s’efface.

Merci d’être ceux-là qui, en entendant ce message, sont capables de le porter, de le comprendre et de l’apprécier. Merci d’être ceux-là qui sont capables de comprendre cette Unité, ne serait-ce que dans une infime part d’eux-mêmes, car cette masse critique que vous représentez, car cette énergie essentielle que vous représentez est la clé de modification de tout votre Univers.

Cela peut vous paraître énorme et impossible. Et pourtant c’est le cas. Cette planète, cette expérience, ce monde qui semble être le vôtre, est la base d’une nouvelle Energie Unitaire, d’une nouvelle conscience qui s’étend sur votre planète. Cette expérience est déjà vécue. Cette expérience est déjà arrivée à son terme puisqu’il n’y a pas de temps. Nous savons ce qui va sembler devenir. Nous savons que vous êtes déjà arrivés. Mais nous savons aussi être là, présents en ce temps qui est le vôtre pour vous dire : « Félicitations les amis ! Vous y êtes arrivés, et vous vivez dans cette incarnation ce moment si particulier du basculement. »

Encore une fois il est très important – mais cela sera fait – que vous ne prêtiez pas d’énergie aux visions extérieures. Vous ne savez pas ce que vous ne savez pas. Votre vision est limitée par votre champ de perception et de croyances. Nous ne sommes pas limités par les croyances. Nous ne sommes pas limités par la perception. Nous sommes au-delà de la perception. Nous semblons parler à un être, nous semblons être séparés de cet être, et pourtant nous sommes cet être, nous sommes cette Unité.

Certains nous ont prêté des noms. On nous appelle la Fraternité Blanche. Et nous pouvons parler de manière totalement unitaire, parce que nous existons sur votre plan depuis bien longtemps. Mais cette Fraternité s’étend à vous, cette Fraternité s’étend à ceux-là qui comprennent ce message. Vous êtes des phares, des piliers de lumière. Votre énergie rayonne et résonne sur l’intégralité de votre champ de conscience, sur l’intégralité de vos contacts, sur l’intégralité de l’énergie que vous traversez. C’est ainsi.

Il ne s’agit pas d’en être conscient à chaque seconde. Il s’agit une seule seconde, dans ce que vous appelez une journée peut-être, d’être aligné avec cette expression que vous êtes. La simple prononciation de « Je suis » peut vous amener à cette compréhension.

Partout sur la planète, des énergies, des piliers, des centres, des lieux très particuliers sont en train de se créer. Partout sur la planète ! Une grille énergétique se crée. Cette grille énergétique va être reliée à l’énergie déjà disponible dans l’Univers, à une énergie déjà re-concentrée et que nous avons déjà mise en place. Ces lieux, ces expressions, ces personnes, ces usages symboliques font en sorte que les plans se rejoignent. Ils font en sorte que le monde du sans forme rejoigne le monde de la forme. Cela produira des échos, des vagues, des expressions très étranges dans votre réalité. Vous semblerez bouleversés, chahutés. Il n’en est rien.

Restez stables ! Vous êtes des piliers. Vous ne bougerez pas !

Vous ne devez pas bouger. Vous êtes des piliers.

Il n’est même pas question de plier au vent, tel le roseau. Vous êtes parfaitement alignés. Parfaitement alignés, parce que connaissant en conscience que tout cela n’est qu’une illusion. Restez ce que vous êtes. Ne cherchez pas à changer, ne cherchez pas à être plus que ce que vous êtes. Vous êtes déjà cette énergie centrée. Vous êtes déjà cette énergie ferme et solide. Il s’agit de le révéler à vous-même, pas de le chercher, de le révéler simplement. Révéler est le sens même de l’Apocalypse.

Alors comprenez ceci :

Vous êtes parfaits, toujours,

alors que le temps s’efface,

alors que l’illusion demeure

mais qu’elle demeure dans la conscience humaine une illusion

et non la réalité que vous lui prêtez.

Nous sommes en paix, toujours.

Reçu en canalisation par Sylvain Didelot avec Sylvain du Boullay le 16 juillet 2012.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Ensemble, plus loin — 35 commentaires

  1. merci ,pour tout ce que vous nous enseigne , votre patienceavec nous commun des mortels . c,est tres genereux de votre part et que DIEUvous benisse , j,ai toujours hate de vous lire .
    Raymonde

  2. A propos de peur et de petite flamme, il y a de nombreuses années que j’ai commencé à ressentir les voix de la vie, me sentir protéger, comme le dit Scott Peck, dans le chemin le moins fréquenté.
    J’ai vécu 20ans avec un homme qui détestait les paroles,donc mes attitudes souvent l’agacaitent.
    sa culture familiale, bien antivie lui avait collé cela dans le crane, alors qu’il voulait vraiment comprendre pourquoi son père était mort jeune d’un cancer, pourquoi sa mère aussi, et lui collectionnait les pb dans sa vie, accident, pb pro,
    ma famille n’avait pas tant de soucis mais chez nous on s’extériorise, on se met en colère, on n’a pas peur des mots, on les aime, on rit parfois de nos excès.
    J’ai quitté cet homme, ce fut difficile, nous partagions bien des choses,mais je me sentais mourrir à ses cotés, tant je tentais de l’aider en vain à s’élever vers la lumière, à etre plus heureux, il me répètait qu’on ne pouvait pas etre heureux dans un monde ou des gens meurent de faim, et moi de lui répondre que nous avions le devoir de l’etre, justement, car nous vivions bien.
    La peur, la tristesse s’expriment à mon avis dans une vibration incompatible avec celle de la confiance, de la joie, du lacher prise.
    voilà pourquoi, après avoir tenté de lui expliquer ce que je ressentais à son contact, je lui ai laissé sa liberté afin qu’il en fasse ce qu’il souhaitait, Moi, je ne revendiquais que le droit à la folie, à la liberté de ton, et de temps. Lui était toujours pressé, et moi, de trainer autant que j’en avais décidé.
    La vie a montré, depuis notre séparation, 12ans, que j’avais raison, il l’a compris, mais ne s’est pas libéré pour autant, lui le pressé n’avance pas vite, et moi la girouette comme il se plaisait à me juger, je fais parfois des bons de sauterelles, sans avoir à me fatiguer, c’est la vie qui me donne bien de l’énrgie.
    Il me parle aussi de libre arbitre, et moi de lui dire que c’est la vie qui décide du timing de notre vie, des priorités, si nous la laissons décider, si nous lachons prise, et savons l’écouter.

    voilà, c’était ma réflexion sur le sens de la vie.

    • Bonsoir Maryse,
      C’est un beau témoignage. Il arrive que nos chemins se séparent pour nous permettre de nous exprimer dans notre énergie propre. Etre avec quelqu’un mêle nos énergies et dans cette fusion, nous avons besoin d’avoir une direction commune. Quand ce n’est plus le cas, se séparer n’est pas un acte contre l’autre mais pour la vie.

  3. Pour reprendre la phrase « vous êtes au bon endroit, au bon moment … », ce n’était pas le cas de la petite Marion Wagon qui s’est fait enlevée à Agen il y a 30 ans (cycle de saturne!)et dont Jacques Pradel racontait les faits dans son émission sur RTL ce mois ci et qui m’a beaucoup interpellée, d’où je m’adresse à vous pour vous demander si vous connaissez son heure de naissance pour que je puisse compléter mon étude sur son thème.
    Par ailleurs, je sais qu’il existe un moyen de calculer une heure de naissance, vous est-il possible de me le dire ou de me diriger vers un site spécifique.
    Un grand merci d’avance.
    Amicalement, Soizic.

    • la petite Marion s’est faite enlever il y a 20ans, en 96, je pense, pas trente.
      Nous habitions le lot et Garonne aussi, et un de mes fils avait son age, cela marque! il a 29ans, maintenant;

  4. Magnifique texte et message, qui résonnent fort en moi, pratiquante de za zen depuis 23 ans ; je m’y reconnais totalement, et n’aurais pas dit mieux !

  5. Je ne sais pas quelle sera la suite de notre actualité collective mais je voudrais partager cette image: plus l’obscurité est profonde plus la lumière illumine de façon éclatante, donc n’ayons pas peur, même si nous sentons les ténèbres envahir l’atmosphère au propre comme au figuré, de briller de notre propre petite flamme, celle de l’éveil de la Conscience, les petites flammes se multiplieront et feront une belle flambée!
    Voici aussi un lien proposant une méditation pour les petits enfants et pour ceux qui le sont restés 🙂
    http://www.lessymboles.com/comment-accompagner-les-enfants-dans-les-situations-devenements-tragiques-comme-ceux-que-nous-venons-de-vivre/

  6. Merci pour tous les messages de paix qui apaise l’Ame,… Je suis spirituelle j’écoute ma petite voix qui me chuchote de prier tous les jours et cela depuis fin octobre… Je pense que la force est dans le silence dans l’acceptation et la foi en la vie,

    • Merci Elvina,
      Pour votre message et vos prières. Silence, acceptation et foi en la vie sont de belles énergies quand elles sont actives en nous. Le Silence de la paix, La Foi dans le fait que tout est juste et l’acceptation de ce que nous vivons dans le moment présent sont des forces créatrices.
      Quand elle deviennent passives l’acceptation peut prendre la forme d’une soumission, la foi celle d’une impuissance qui s’en remet à plus haut pour tout, et le silence une disparition de la scène.
      Ce que nous appelons la lumière dans les milieux spirituels est en fait de l’information, porter sa lumière c’est porter toutes les informations de sa conscience dans la lumière au lieu de les cacher dans l’ombre par peur des répressions, des mises à l’écart ou des quolibets. Nous avons tous en nous une conscience de la Vérité que nous cachons au monde pour sauver nos réputations, nos acquis… Ce sont nos parts d’ombre qui se cachent dans nos silences parfois.

  7. Grand merci pour cette opportunité d’être en contact avec cette vibration canalisé par Sylvain et Sylvain. Le message a beau daté de 2012, la vérité n’a pas d’âge!

  8. Bien sûr, soutien, grand soutien, aux Parisiens,
    et partages.
    Sur place, le traumatisme est évidemment encore plus difficile à transcender. Je voulais terminer mon message précédent ainsi.

  9. Merci pour ce rappel sur l’illusion et les limites de notre perception humaine.
    Ce texte me fait écho. Je ressens ce changement d’énergie.
    Soutient à tous ceux qui traversent ces événements sur Paris. N’oublions pas qu’il est difficile de maintenir une vision sans peur et sans haine dans de tels moments.
    Lumière sur tous ceux qui sont au coeur de ces mouvements.

  10. Merci Tristan pour ce partage. Car tout est bousculant. Cela fait du bien Ce doux et ferme message qui dit paix, laisses aller ; tu as déjà fait tout ce qu’il fallait ; émanes la paix ; sois toi.
    Merci beaucoup.

  11. merci Tristan pour ce partage qui est juste
    allez voir aussi LAURAMARIE qui explique aussi bien notre rôle de ne pas alimenter peurs souffrances noirceurs … amour joie et abondance sont les seuls éléments qui doivent nous nourrir pour nourrir aussi notre planète
    que le conscience s éveillé et s illumine pour nous tous

  12. Essentielle oui, la position de paix. Merci de l’appuyer encore de cette manière.
    Je pensais me rendre à Paris pour participer aux mobilisations prévues par la société civile (coalition cop 21) pendant la COP, car elles sont éminemment porteuses de paix (tout est lié, climat, ressources naturelles planétaires, géopolitique, modes de vie, équité sociale…). Remettre les événements parisiens dans ce contexte globale, penser que la peur, la défense, puissent notamment empêcher cette initiative collective civile pacifique justement porteuse de solutions, entendre les médias et politiques passer systématiquement à côté des vraies questions de fond, porteurs d’inconscience, effectivement, m’a tout d’abord prostrée (ça, et bien d’autres choses, bien évidemment), en tout cas m’a donné cette impression d’être inerte. Mais finalement, je m’aperçois que ce n’est pas de l’inertie, mais du recul, et de la conscience encore plus solide. Et je m’aperçois par-là même que ce cette inconscience peut ne pas durer, que, l’état de choc passé, les prises de conscience seront encore plus importantes, plus nombreuses, plus solidifiantes dans nos intentions d’amour et de paix, et plus contagieuses…

  13. Tristan,

    Merci pour ce partage!!

    Je confirme le rôle de Pilier, dans chaque endroit, dans chaque partie de Notre Terre, pour amener Notre Lumière.

    « ETRE EN PAIX, EN SOI… » à chaque instant, « Rire avec ses Enfants, ses Animaux,ses Amis… Danser, Jouer… » pour apporter une Energie Positive,
    pour aider… à transformer… cette Lourdeur!!! sur Paris…

    2Coeuracoeur,
    *Sophie*

  14. Merci pour ces très beaux messages qui véhiculent une énergie de Paix et d’Amour. Ils nous aident à ne pas céder aux manipulations des médias qui font grandir la peur et la colère et nous montrent combien tout est toujours là au bon moment pour nous permettre de réaliser notre véritable nature, divine et éternelle.

  15. Encore un grand merci pour ce texte, pour les mots de chacun, ainsi que pour le lien de louma64, c’est exactement ce qu’il me fallait ces jours-ci…

    L’existence et le ton de ce site permettent de prendre du recul par rapport à la soupe médiatique que l’on nous sert, se réaligner sur l’essentiel, compatir tout en restant centrés : tout un programme :-).

  16. Merci Tristan de nous faire partager ce message de Paix, de fraternité, et aussi à « Nuit étoilée » pour son commentaire bien lumineux.
    Que le meilleur soit pour vous tous.

  17. La traversée des apparences, c’est exactement de cela qu’il s’agit…
    Merci infiniment Tristan de ce beau partage qui arrive à point nommé, nous rappelant ce qu’au fond de nous nous savons déjà, mais qui est voilé par tout ce tumulte, cette peur, ce chaos dans lequel quelque chose semble irrésistiblement vouloir nous entraîner. Mais rester dans la conscience de ce qu’il y a au-delà, la conscience du fait que ce n’est qu’un passage, aussi douloureux soit-il, et que la lumière est au bout, voilà le chemin intérieur que nous devons plus que jamais accomplir en ces heures sombres et tourmentées. Garder confiance, garder la foi en demain et en dessiner les contours avec nos pensées, avec, oui, notre paix, celle que nous nous devons de retrouver en nous, de ne pas abdiquer face à toute cette obscurité. C’est un voyage, à faire ensemble, il est beau de savoir que nous ne sommes pas seuls sur ce chemin-là, et qu’en ce moment même, nous sommes, ensemble, en train de construire un autre horizon.
    Encore merci Tristan, et amicales pensées vers tous…

  18. Ce post me laisse plein de frissons!
    Pour un des premières fois de ma vie je me sens être ce pilier décrit, en paix profonde, sans inquiétude. Bon pas 24h/24h, faut pas exagérer, mais la sensation existe, puissante.
    J’aimerais bien partager ce texte, mais il est un peu barré quand même. J’essaierai donc d’en transmettre la substantifique moëlle, ce que du reste je fais autour de moi depuis samedi.
    No pasaran!!!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*