Créer demain aujourd’hui

Plus l’élection présidentielle de 2017 approche, moins l’enthousiasme du vote est là. Et si on n’a plus l’enthousiasme pour l’exercice du pouvoir de citoyen en démocratie, c’est que la crise est grande.  Alors, il fut un temps où les hommes politiques cachaient leurs malversations parce qu’ils en avaient honte, ou qu’ils craignaient l’impopularité s’ils se faisaient prendre. Aujourd’hui la malhonnêteté est un signe de ralliement pour les uns, une raison de se radicaliser et d’exprimer plus de colère pour les autres. C’est flippant. Quel coeur sincère et aimant trouve son compte là-dedans?

Ce week-end, une vidéo m’a redonné la pêche et m’a rappelé à ce que je crois profondément. J’avoue que ces derniers temps, la misère de cette élection et son climat particulier avaient atteint mon moral, au point que j’ai recollé à l’énergie terriblement mortifère des « informations ». Je m’étais éloigné de mes convictions profondes en me rapprochant du poste et mon état en avait pâti. Moins de joie, moins d’énergie. Cette vidéo m’a rebranché comme un aimant à mon état d’amour, de joie et d’enthousiasme. Depuis, je suis dans cet état malgré les drames qui tournoient au dessus de ma tête et le délabrement déprimant de notre société. Dans le fond, c’est un bouleversement nécessaire qui est là pour préparer un nouveau monde. Ces troubles sont un mal pour un bien. J’en ai l’intime conviction.

Notre monde nous semble aujourd’hui terriblement perturbé. Les informations les plus déprimantes sortent de tous côtés sur ce que nous avons fait à notre Terre, sur notre cupidité, notre bêtise, nos traîtrises. On est quotidiennement inondés d’informations sur les affaires, les arnaques, les tromperies, les trahisons, l’égoïsme, la haine, et les mensonges au plus haut niveau de la société. C’est dur à supporter, mais c’est en fait un bon signe.

C’est le signe que nous sommes arrivés au point où les mensonges et les tromperies émergent pour que nous nous nettoyions de ce mode de fonctionnement, que nous comprenions sa nocivité afin de préparer le monde de demain où nous travaillerons en accord avec une nouvelle forme de conscience humaine, plus proche de notre vraie nature. Dans cette nouvelle conscience de nous qui commence à se répandre, nous admettrons comme un fait naturel que ce n’est pas le cerveau qui produit la conscience, mais que la conscience de l’être humain est libre. L’homme apprendra à sortir de son corps consciemment – et plus seulement par inadvertance ou dans son sommeil –  pour explorer le monde autrement en voyageant dans le temps et l’espace à la découverte de nouvelles informations. Il accédera dans son état d’incarnation à une masse d’informations et d’expériences incroyablement plus riches et plus réjouissantes que nos actuelles expériences limitées à la matière.

Il faut, avant d’ouvrir ce champ de possibilités, passer à un modèle de société dans lequel le mensonge et la tromperie ne seront plus un mode de vie courant, mais une exception. Dans un monde où nous voyageons hors du corps de manière commune et courante, il n’est pas envisageable que les Etats et les êtres établissent leurs vies sur des secrets et des tromperies.

Alors il faut sortir les cadavres des placards pour qu’ils cessent de moisir et d’empester, il faut les sortir pour qu’ils sèchent au soleil et retournent à la Terre. Nous n’en ferons pas l’économie. Alors au lieu d’avoir peur de voir les zombies sortir de leurs tombes, on peut se réjouir de voir que nous avançons vers un monde où la duperie qui était son fondement est en train de vivre l’épreuve de la lumière.  Les zombies se rebellent… ça a va swinguer un peu. Mais pensez plutôt à DEMAIN.

Pendant ce temps, rien ne nous empêche de créer le monde de DEMAIN. Créer chacun à sa manière. Créer une nouvelle façon d’être qui soit respectueuse de la Terre, des êtres qui nous entourent, de soi. Créer demain commence maintenant.

Bonne vidéo !

 

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Créer demain aujourd’hui — 31 commentaires

  1. Merci pour cet article, qui fait du bien…
    et dont je partage entièrement les vues…
    Mais, malheureusement, je n’ai pu accéder à la vidéo.
    Quel en était le contenu ?
    Le film « Demain » ?

  2. Bonjour TRISTAN…Je lis régulièrement vos écrits… dont je vous remercie… ils sont « lumière » vraiment… le texte publié aussi, ce jour (19.03.2017)correspond effectivement à la réflexion d’un astrologue cru « 2017 »… tout bouge tout évolue et donc notre regard aussi sur la raison d’être de l’astrologie doit changer… Il ne s’agit pas de tout jeter à la poubelle, tel le bébé avec l’eau du bain, mais simplement d’intégrer la nécessité de ce changement de vision en ce qui concerne l’astrologie. Dans vos écrits et interprétations êtes-vous inspiré de l’astrologie humaniste et transpersonnelle et DANE RUDHYAR ? simple curiosité de ma part, car peut importe, vos écrits raisonnent souvent en moi… Bien à vous. SYLVIE

    • C’est probablement la branche de l’astrologie la plus proche de moi, mais je n’ai pas cherché à étudier une école particulière, ni celle là, ni une autre. Je suis parti de la tradition transmise par des auteurs comme Hadès et j’ai évolué avec cela.
      Bonne soirée

  3. belle idéee Tristan de divulguer ce film POSITIF car oui, il y a du positif qui se passe en France il suffit d’être aux aguets…En plus, ce film est fait à l’initiative de jeunes trentenaires et c’est encore plus positif …lesquels s’inspirent des idées, de la philosophie, de la sagesse de Pierre Rabhi ( j’ai lu son livre « Sobriété heureuse » à conseiller )
    Cela fait longtemps que les astres annoncent que tout ce qui est caché sera mis en lumière …pour la planète,dans nos vies personnelles …DONC les politiques aussi ET TANT MIEUX…si nous élisons des personnes qui manipulent des capitaux au détriment des citoyens en se plaçant au dessus des lois NOUS SERONS COMPLICES et on pourra nous dire « vous le saviez » Très malsain tout cela Vive « DEMAIN »

  4. Bonsoir,
    Regardez le film DEMAIN, et vous verrez que des actions très positives commencent dans le monde, j’ai rencontré l’équipe du tournage… iL Y A BEAUCOUP DE CREATIVITE dans des lieux incroyables sur notre planète. Nous devons apprendre à raisonner en globalité, la France est une toute petite parcelle sur cette terre. N’oublions pas que nos politiques sont aussi des humains qui comme nous ont des problèmes, des souffrances, des soucis. Leur destinée les lie très étroitement à la France, dans leur cas les planètes collectives jouent un rôle majeur dans leur thème, et ce n’est guère facile de déméler cet écheveau…On attend trop l’homme ou la femme providence, certains politiques sont trop vieux, ils pourraient penser à se mettre en retrait, demeurez seulement conseiller.Le pouvoir ça grise alors ils s’accrochent!
    Quand je survole les thèmes de Fillon et LE PEN, ouille pas du tout reposant, ça cogne fort : je pense à Uranus pour fillon en MC et Mars pour M LE PEN en MC, quel combat!
    BIEN A VOUS
    CHRISTY

  5. Merci Tristan pour cette newsletter qui m’a fait du bien et illustre tellement ce que je vis de cette période ; C’est difficile de voir les mensonges autour de soi se révéler en pleine lumière mais comme disait Gandhi  » soyez le changement que vous souhaitez voir autour de vous « .. oui l’espérance est un risque à courir et ce film est une boule d’oxygène. Il y a tellement de choses à inventer, de possibles à construire pour demain; J’ai été très en colère par l’acharnement médiatique demandant de « juger » les candidats, j’ai envoyé bouler change.org avec ses invitations à signer des pétitions « contre », « pour » et puis il y a peu je me suis apaisée en pensant  » et si tout était à sa place dans l’absurde ? Et si François Fillon malgré les apparences était le candidat du temps présent allant permettre de clôturer cette 5e République à bout de souffle ? Je crois que nous allons vers une décroissance et un cahos nécessaire. Merci pour cette vidéo que j’ai pu transférer à un ami.. depuis le temps que je lui en parle ! Portez vous bien et gardez bien au fond de vous l’inspiration salvatrice !!

  6. Cher Tristan,

    j’ai regardé avec attention et espoir votre film..en me disant qu’il faudrait 20 ans à notre pays pour parvenir à cela. Pour obtenir en chimie un état stable il faut en passer par un état instable. Nous avons besoin que nos élus politiques présentent une vocation, une volonté de servir le peuple et non plus une ambition basée sur le financier ou le pouvoir personnel. Le français est impatient, saurait-il attendre des changements à long terme ? Jamais notre devise liberté égalité fraternité n’a été aussi inappliquée. Il faudrait de nouveau une loi du 4 aout sur l’abolition des privilèges, peut-être une réforme de l’ENA qui encourage l’utilisation des ficelles. Le public est trop éloigné du privé, déconnecté des aspirations du peuple. pour moi les politiques doivent avoir un métier et se confronter à la vie de tous les jours avant de représenter le peuple. Et puis les gens dans ce film sont respectueux, solidaires, altruistes et pacifiques. Aujourd’hui les français sont stressés, violents, aigris, pessimistes, mal élevés. Et ce film a été réalisé avant DAESH, pouvons nous nous permettre de refonder notre société avant de sortir de cet état d’urgence???

    • Ne faites pas des généralités. Les français ne sont pas tous comme vous les décrivez. Quant à l’état d’urgence, c’est avant tout une mesure politique pour maintenir un climat de peur et de défiance, mais pas ce n’est pas une réalité plus forte que dans les annes 80 où les attentats dans les marchés ouverts et le métro avaient été aussi très sanglants. La France de l’époque ne s’était pas mise à craindre pour son destin. Ne vous enfermez pas dans la peur.

      • Cher Tristan, merci de votre réponse c’est effectivement un sujet important et le bon sens de tous fait progresser.je ne cherche pas à généraliser ni à faire des statistiques. Je ressens un désenchantement et je ne sais pas si l’élection présidentielle va apporter l’espoir tant attendu pourtant. La peur n’est pas à mon niveau car j’ai déjà vécu mais pour mes enfants qui n’ont pas connu autre chose que vigipirate et je trouve cela triste. Les attentats des années 80 ( Flnc, Charles Martel…) étaient sauf erreur de ma part , des actes isolés en comparaison de ceux d’aujourd’hui qui viennent d’un état. J’ai plutôt envie de défendre la démocratie et ses valeurs coûte que coûte , pour les générations avenir, loîn de moi la peur. Bien à vous.

  7. Oui, ca bouge partout, à tous les niveaux. Ca ne se remarque peut-être pas pour le commun des mortels, mais le nouveau est déjà là. Et oui, Trump, notre propre élection électorale ne sont que des signes positifs que le nouveau monde arrive. On ne peut pas bâtir du neuf sur des fondations vaseuses. A nous de contribuer à cet élan lumineux vers plus d’authenticité en conservant notre joie de vivre. C’est ça notre job, juste ça, mais vraiment ça ! Et on est nombreux à le faire ce job alors pas de découragement ! S’éloigner des infos reste un bon conseil pour garder le cap. 🙂

    • Bonjour,
      Parce que vous trouvez que l’élection de Trump est un « signe positif qui marque un monde nouveau » en construction, que c’est une bonne nouvelle pour le monde? Et que de s’éloigner des infos est un bon conseil.?

      Je pense exactement le contraire. Trump et un désastre, un boulet que les américains et l’ensemble de la planète va trainer pendant 4 ans en espérant qu’il ne nous explose pas à la figure. Sans revenir sur ses frasques pendant sa campagne, ses premières mesures sont catastrophiques pour la planète et les relations entre les hommes (deux exemples son mur et la relance de l’exploitation gazière). Et il enfile les commentaires saugrenus, les uns derrière les autres sur son tweet…!!!Gouverner via Tweeter….Même à un ados on lui dirait stop
      « Et s’éloigner des infos pour garder le cap » Pour moi c’est se retirer du monde. Ce qui est important c’est garder son cap mais en restant connecté aux autres au monde. C’est certes beaucoup plus compliqué lorsqu’on est assailli d’infos de garder ce cap mais il est important de rester ouvert à ce qui se passe. Des hommes frappent à notre prote il est important de l’entendre.

      • Bonjour,
        Je comprends que vous ne voyiez pas dans l’élection de Trump une nouvelle positive et joyeuse annonciatrice d’un monde meilleur. La politique de Trump est abjecte. Je pense que l’on s’accorde sur ce point. Mais ce n’est pas le sujet du propos que vous critiquez. Le sujet c’est de comprendre que les systèmes politiques sont corrompus et qu’ils n’arrivent plus à se cacher de leur propre corruption. Trump est le symbole de cette désillusion nécessaire pour que les consciences se réveillent. Comme Fillon en France. M Propre a les mains salles, et M anti système s’en met plein les poches. C’est un mal pour un bien quand ils sont mis en lumière. Pour ouvrir les yeux sur ce système qui détruit tout, il faut qu’il aille au bout de sa folie, parce qu’en tant qu’humain, nous sommes encore trop nombreux à vouloir croire dans l’être providentiel qui nous sauvera. Cela n’arrivera pas. Nous devons devenir responsables de nous-mêmes.
        En ce qui concerne les informations, il n’a pas été dit qu’il fallait cesser d’être ouvert au monde, mais cesser de s’abreuver aux grands médias dont l’information est très subjective et assujétie à des intérêts économiques. Ils montrent le pire sans cesse parce que malheureusement nous sommes massivement plus captifs des mauvaises informations que des bonnes. C’est un réflexe de notre cerveau reptilien qui s’enquiert du pire des dangers pour s’en protéger et nous maintient dans un état de stress permanent. Se couper de ses infos massivement négatives sert à retrouver de la sérénité et plus d’objectivité.

        • Bonjour et merci pour votre réaction. Je ne partage pas votre analyse. Je trouve dangereux de dire qu’il faille une « désillusion nécessaire » pour voir arriver un homme tel que Trump ou Fillion voire Le Pen au pouvoir. Nous avons connu cette situation dans les années trente un peu partout en Europe et cela a produit guerres, terreurs, massacres ici et dans le monde entier.
          Ce n’est pas non plus pour moi « un mal pour un bien » de mettre en lumière des pratiques frauduleuses d’où qu’elles viennent mais seulement un acte de justice (et pas de morale) dire les faits, expliquer, entendre la défense et rendre justice. Par ailleurs c’est je trouve contradictoire avec ce que j’entend et partage dans vos propos sur le fait de ne pas attendre un homme providentiel. Nous n’avons besoin ni de providentiels ni d’épouventails.
          De même je ne crois pas à cette généralité de « systèmes politiques tous corrompus ». Qu’ils soient à renouveler à changer de façon radical certainement et que nous ayons des hommes et des femmes en responsabilité à renouveler certainement. Mais par choix pas par « réaction » ou par populisme.
          Le renouveau est tranquillement en marche et si on regarde ce qui s’invente tous les jours nous avons des raisons d’espérer.
          Et quant à ces hommes et femmes qui frappent à notre porte, ce sont ces réfugiés qui demandent juste un terre d’asile et un accueil. 30 000 soit une par commune en France. C’est trop?
          Je n’ai peur de rien sauf de la bêtise et de la haine.

          • Nous nous accordons sur ces points : il n’y a pas de raison d’avoir peur de 30.000 migrants et on ferait bien d’organiser leur accueil décemment. Et le renouveau est tranquillement en train de prendre sa place. C’est ce que montre cette vidéo. Sur le fumier pousse les fleurs. Merci pour cet échange.

  8. Bonjour,
    tant que l EUROPE NE SERA PAS FEDERALE, nous assisterons à ce genre de lynchage incessant, une Europe humaine! C est ici notre combat. Nous déplorons un manque de créativité mais c’est à tous les niveaux, chacun estime que ces prérogatives personnels sont plus importantes que l’ ensemble. Voyez le comportement humain: l’air est irrespirable dans la métropole et bien ils prennent quand même leurs voitures, les paysans se plaignent alors qu’ils empoisonnent la population, à quand le Bio généralisé! On veut passer aux énergies propres, mais faire aucun sacrifices de certains sites, on veut une bonne SS, mais on ne fait pratiquement aucunes préventions, on ne va pas chez le médecin quand il faut, on attend d’ être au plus mal etc… on ne fait pas d’exercice, on mange mal, on s’énerve pour un rien, on est aveugle avec notre nez toujours penché sur notre portable, nos oreilles toujours branchée, on n entend rien , bref on est comme si on n’existait pas, alors on ne comprend rien à ce qui se passe réellement, car nous sommes déconnectés de la vie. lE CHANGEMENT EN QUOI, les politiques sont le reflet de notre société malade, nous avons oublié qu’en nous cette petite GRAINE cherche à grandir, en force, en beauté, en harmonie avec la vie vraie. Une vie humaine pleine d’humanité, avec le souci de l’autre, le souci d’être juste, le souci de créé un monde fondé sur l’altruisme, de donner une bonne éducation à nos enfants, une tête bien faite, le souci de connaître l’autre, le souci de communiquer avec l’autre, le souci de comprendre l’autre, le souci d’aimer l’autre! LA SIMPLICITE
    Bien à vous
    CHRISTY

  9. Là où je ne partage pas ton état d’âme, je n’ai jamais placé un quelconque idéal dans les gesticulations du monde politique même si de par ma famille je suis inscrite dans une tradition politique assez marquée…on peut faire le même constat depuis maintenant des décennies, certes actuellement il y a moins de gêne à assumer et revendiquer pour chacun ses casseroles…il était d’ailleurs rigolo comme cela circulait sur les réseaux sociaux d’envisager de remplacer M Fillon un « présumé innocent » par M Juppé un « jugé coupable » 🙂 Bref tout cela est pathétique mais non nouveau. S’il y a eu pour certains un enthousiasme à aller voter dans le passé, cela relève selon moi d’une illusion et je comprends qu’il soit dur après d’ouvrir les yeux sur la réalité de ce monde-là.
    Quand à notre propre responsabilité, ce qui est le plus important et la seule réalité sur laquelle nous ayons prise étant notre propre vie, j’aurais si tu permets intitulé ton post: « Créer aujourd’hui…aujourd’hui »! Demain n’existe pas alors, pourquoi s’en faire, le NS ne te jouerait-il pas des tours 🙂

  10. Il y a indéniablement un retour (partiel) vers une notion d’autonomie qui passe par un resserrement sur de petites communautés : villages, quartiers.
    Ce n’est que là, ou dans des pays petits et ethniquement assez homogènes comme l’Islande ou la Finlande(et avec une tout autre mentalité) que ces systèmes de démocratie directe, participative peuvent fonctionner.
    Chez nous le retour vers une structure petite et autonome est en gros une réaction devant une globalisation effrayante.
    Mais ce qu’on ne dit pas c’est comment résoudre la surpopulation des pays du Sud? Elle continue, de plus en plus, entraînant misère et migrations massives.
    On fait quoi? Si nous gentils bobos faisons nos efforts avec nos panneaux solaires et nos jardins partagés mais que pendant ce temps, au sud du globe, les femmes sont toujours considérées comme des usines à bébés et rien d’autres, voire des trous à féconder, à mon humble avis on va déchanter…bref le problème numéro un est évoqué au debut puis évacué au profit d’un long éloge du système éducatif finlandais. ..pardonnez-moi mais ce film m’a plus inquiétée que rassurée.Car que faire contre cette surpopulation? La seule solution humaine (on ne va pas stériliser les gens de force) passerait par l’éducation et l’émancipation des femmes des pays de migration. Sauf que cela prendra des decennies et que dans certains pays les efforts et progrès faits jadis ont été ruinés par le retour à des systèmes archaïques. Se dire oh faisons au moins chacun notre petit effort et le monde sera plus beau c’est mignon, mais à mon humble avis c’est faire l’autruche.

    • Surtout par l’éducation de ces hommmes……et l’émancipation des femmes en découlerait car leur soumission par la peur de la maltraitense disparaitrait.

    • Quelle est la peur de la surpopulation? Est-ce la peur ou d’être envahi? Ou de devoir partager nos richesses ? De pouvoir nourrir tout le monde? Loger tout le monde ? Il fut un temps on disait que l’on arriverait pas à nourrir tout le monde. C’est faux. Ce sont des projections de statistiques économiques occidentales basées sur le système le plus destructeur et le moins productif qui soit : l’agriculture industrielle. Une agriculture traditionnelle et respectueuse de la nature suffit pour 12 milliards d’habitants. Est-ce qu’il n’y aurait pas assez de place pour tout le monde ? C’est faux aussi. La Terre est immense territoire. Les hommes sont trop concentré; mais il y a de la place. Est-ce que cette croissance est exponentielle et ne cessera jamais. C’est encore faux. La courbe de la croissance mondiale c’est inversée en 1995. Les projections de cette courbe indique que la population mondiale n’irait pas au delà de 8 à 12 milliards d’habitants avant de décroitre.
      La vision d’un monde apocalyptique surpeuplée que l’on ne peut enrayée est fausse. Quelle est vraiment la peur derrière cela ?
      Dans l’école finlandaise du documentaire, 50 % des enfants sont d’origine étrangère. Il n’y a pas d’homogénéité ethnique. C’est un imaginaire. Il y a un mélange qui fonctionne. C’est vrai que les structures petites sont plus malléables. Mais on dit aussi que les petits n’ont pas assez de pouvoir pour lutter contre les grosses machines de la mondialisation. Alors petits ou grands il y aura toujours des atouts et des handicaps pour effectuer le changement. Que la structure soit grosse ou petite, ce qui compte le plus c’est de vouloir changer, de regarder autrement le monde que par la peur qu’il nous inspire. Ce changement ne commence-t-il pas par nous-mêmes?

      • Une réponse très efficace malheureusement à la surpopulation a été dans le passé les grandes épidémies, et celles-ci sont liées en plus d’autres facteurs évidents comme l’hygiène, à la peur…prions qu’à l’avenir cette « solution » ne se présente plus.

  11. Bonsoir,
    Oui ayons la Foi et non la croyance qu’un monde meilleur est possible…….et peut-être qu’il nous faudra passer par des périodes inconfortables…….mais nous passerons ces périodes dans notre alignement si en nous la FOI est présente……car contrairement à la croyance qui est dans le mental, la Foi se trouve dans notre COEUR, elle nous habite, elle nous anime…….

    Merci à toi Tristan pour cet article
    Isabelle

  12. Bonjour Tristan…mon cycle de Saturne est réalisé même si j’ai moins de 60 ans mais votre écrit m’a rappellé l’idéaliste que je demeure et les prises de conscience qui ont jalonné mon chemin et le vôtre.
    Je vous avais écrit sur Fillon et souligné le caractère très poisseux et avili de son incarnation. Vous m’aviez alors répondu et nous avons éclairé chacun nos positions et avis.
    Comme vous l’écrivez nous avons bien des apprentissages à faire dans cette Apocalypse qui n’est que la levée des « voiles »…
    Nos sociétés sont à l’aube d’une dualité qui se pose ainsi
    ENFER DICTATORIAL ET NUMERIQUE
    NOUVEAU DEPART POUR UN DEVENIR COMMUN OU UN CATACLYSME MONDIAL

    • Je ne partage pas votre point de vue sur la dualité du monde. Le numérique est d’un côté Big Brother et de l’autre l’outil de diffusion de l’information qui décloisonne le monde. C’est une pièce à deux faces. En ce moment on ne regarde que le mauvais côté des choses en oubliant l’autre côté du miroir.
      Nouveau départ ou cataclysme mondial est aussi une fausse vison pour moi. Ce n’est pas une alternative, mais les deux faces de la même pièces. Il va falloir de grands changements pour changer le monde. Soit on le fait par la prise de conscience, soit cela arrivera par des guerres et des catastrophes. Mais dans les deux cas, le but est de balayer l’ancien monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*