Les rayons cosmiques

J’aime bien chiner les vieux ouvrages d’astrologie, ceux qui sentent la poussière du XXème siècle et d'avant, les ouvrages d’auteurs qui n’ont pas fait de bruit dans la presse, mais qui, l'air de rien, ont posé des vrais fondements.

Je suis tombé un jour sur un ouvrage d’un auteur que je ne connaissais pas « Les astres et nous » de Loutrel-Tschirret. En le lisant j’ai été saisi par une révélation sur les rayons cosmiques. Connaissez-vous les rayons cosmiques ? Ces particules qui viennent de l’espace et dont on est bombardés.

Après quelques recherches sur Internet j'ai découvert sur un site anglais le « Educational Web Sites on Astronomy, Physics, Spaceflight and the Earth's Magnetism” un article sur les rayons cosmiques dont voici quelques points essentiels :

- « Les atomes de notre vie habituelle ne sont pas très énergiques. Par exemple l'énergie des molécules d'air que nous respirons est d'environ 0.03 ev (volt d'électron) ». Les "ev" sont une mesure de l'énergie des particules.

Personnage et voûte céleste

- En revanche dans l’espace proche de nous, la magnétosphère de la terre par exemple, on trouve des particules très très énergétiques en comparaison de nos molécules d'air. Leur niveau d'énergie est « de l'ordre de, 10.000.000 à 100.000.000 ev. » Des dizaines de milliards de fois plus énergiques que nos molécules d'air ! Je découvrais aussi que la magnétosphère, la ceinture magnétique qui entoure la Terre existe également sur les autres planètes du système solaire.

Premier constat : il semblerait que nous vivions habituellement sur la Terre avec un niveau d'énergie extrêmement bas par rapport à ce que l'on trouve dans notre espace proche…

- Je poursuis ma lecture sur ce même site: « [...] des énergies encore plus élevées semblent tout à fait habituelles dans l'univers. »

- Je poursuis ma lecture, passionné par ces découvertes, pour comprendre les explications astronomiques sur l'origine de ces phénomènes énergétiques : « Un argument évident en est la pluie d'ions rapides qui bombardent sans arrêt la terre depuis l'espace lointain, beaucoup plus énergiquement que ce qui est estimé pour la magnétosphère. Ce sont les rayons cosmiques (rayonnement cosmique).

Il y aurait donc dans l’univers, des rayons cosmiques encore plus énergétiques que la magnétosphère qui est déjà plus de 1 milliard de fois supérieure à celles des molécules d’air !

Je me suis alors demandé sincèrement si ces rayons cosmiques pouvaient nous toucher d'une manière ou d'une autre. J'ai souvent entendu les personnes qui réfutent l'astrologie avec des arguments scientifiques, argumenter que la distance entre les astres et la terre est telle qu'il serait abhérent d'imaginer que des influences puissent s'exercer à de telles distances. Bien sûr si on pense à des forces d'attraction gravitationnelles cela est  juste, mais là, je découvrais que l'Univers n'était pas fait que d'un grand vide où les astres tournent autour les uns les autres, mais aussi de particules chargées d'énergies qui le sillonnent en permanence. L'espace n'est pas vide mais rempli d'énergie à des niveau très supérieurs à ce que nous connaissons sur Terre.

- Je poursuis : « Ces énergies sont en effet énormes. L'atmosphère nous protège des rayons cosmiques à peu prés aussi efficacement qu'une couche de 13 pieds de béton, et malgré tout les particules cosmiques parviennent à la traverser dans une grande proportion. »

- « ... les plus énergétiques d'entre eux étant enregistrés dans les mines à un mille de profondeur. »

En lisant cette partie de l'article, je me demandais si ces particules qui nous touchent pourraient avoir aussi traverser le champ magnétiques des planètes et finalement donner une cause aux phénomènes astrologiques ?

Je continue ma lecture et voilà ce que je découvre : « Il semble donc qu'il s'agisse de la matière habituelle, qui a été soumise à un extraordinaire processus pour acquérir des énergies énormes. »

- « De toute façon, les rayons cosmiques parviennent de toutes les directions du ciel, ce qui ne signifie pas nécessairement que leurs sources sont à égale distance de nous. Plus probablement, les champs magnétiques de la galaxie les guident et les dispersent constamment, au point que toute trace de leur origine est perdue. »

Finalement, ces rayons cosmiques des milliards de fois plus énergétiques que nos molécules d'air seraient donc sensibles aux champs magnétiques et justement, les planètes du système solaire ont un champ magnétique !

Alors si les rayons cosmiques qui traversent le système solaire et ses planètes se chargeaient un tant soit peu, d’une certaine forme énergie à leurs contacts, vu leur énergie colossale par rapport à notre environnement, on pourrait émettre l'hypothèse que cette charge énergétique soit différente en fonction des astres qu'ils croisent, et que cette énergie nous affectent d'une manière ou d'une autre.

Tout ceci n'est qu'hypothèse, mais finalement on se rend compte que l’énergie qui circule dans l’Univers est des milliards de fois plus puissante que nos petites molécules d’eau et d’air… et que tout ça nous traverse à longueur de temps en passant par les champs magnétiques des planètes qui attirent ces rayons.

La science réfute l'astrologie parce que cette connaissance a été et est encore utilisée pour abuser et tromper. Les horoscopes bidons qui utilisent l'alibi de l'astrologie pour se crédibiliser, les sites de voyance et d'astrologie qui font commerce d'informations et de prédictions bidonnés ou très succintes et sans signification personnelle ont donné à l'astrologie l'identité fausse d'un savoir délirant abusif et trompeur.

Malheureusement la science s'est détournée complètement de ce savoir. Je reste convaincu que l'astrologie et la science auraient beaucoup à gagner à s'entendre et je rêve du jour où ils apprendront à se parler.

Ce jour se rapproche.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Les rayons cosmiques — 8 commentaires

  1. Vraiment très intéressant merci! J’ai souvent pensé que l’ensoleillement et les saisons jouaient un rôle mais les rayons cosmiques est la plus plausible selon moi! Le mystère persiste à savoir comment ont-ils pu découvert l’influence spécifique de chaque planète sur la personnalité …? Comment expliquer ces caractéristiques propres à chaque signe versus chaque planète …Et semblable d’une culture à l’autre..? Comment expliquer que mars influence tel type de personnalité ???

    Si jamais vous avez une info la dessus…:)

  2. Bonjour, je reconnais que cette théorie de vibrations qui nous parviennent ne sont pas fausse, car l’astrologie date de très longtemps et était surement fondée sur des bases concrètes.Je pense que chacun de nous vibre sur une échelle differente sinon nous pourrions communiquer entre nous mentalement.Et comme notre cerveau est un récepteur les planètes nous influence automatiquementIl y a les ondes telluriques et les cosmiques et les deux réunis constituent le champs vibratoire terrestre.On pourrai dire que c’est la vibration temporelle dont nous sommes dépendant et qui agie sur notre vie.C’est ce que je pense c’est le concept du temps qui n’est pas le mème pour tous.Bonne journée

    • Merci de votre commentaire.
      Oui je pense aussi que l’astrologie peut avoi des bases concrète, même si elles se manifeste dans une forme invisible et très sensible à toute observateur qui fait qu’il est difficile d’en apporter la preuve. Bonne journée à vous aussi.

    • Merci de votre commentaire.
      Oui je pense aussi que l’astrologie peut avoir des bases concrètes, même si elles se manifeste dans une forme invisible et très sensible à toute observateur qui fait qu’il est difficile d’en apporter la preuve. Bonne journée à vous aussi.

  3. Bonsoir Tristan,
    Encore un article intéressant ! si un jour vous publiez un livre je l’achète 🙂
    J’avais lu dans un livre que le cerveau humain émet lors de la naissance une fréquence vibratoire qui serait la même que celle émise par la ionosphère des planètes, (mais comme je ne retrouve plus ce livre je dis peut être une bêtise… )
    C’est vrai que ce serait formidable que la science et l’astrologie puisse se réconcilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*