Comment as-tu aimé ?

Nous cherchons parfois à vivre des expériences spirituelles fortes. Pour cela on fait des stages, on s’adonne à des pratiques méditatives, on étudie des disciplines avec ardeur, on traverse des phases ascétiques, on jeûne, on prie, on s’isole dans le silence… Toutes ces techniques ont leurs effets sur notre vie. Elles nous font évoluer en nous polissant comme une pierre.

Elles représentent pour moi la voie lente de la spiritualité. Il y a une voie plus rapide qui permet de vivre de grandes expériences spirituelles et qui ne demande pas particulièrement d’entraînement ou d’exercice, mais juste de se rappeler l’essentiel, celui qui est invisible pour les yeux. On ne voit bien qu’avec le coeur.

J’ai lu vers 17 ou 18 ans, « La Vie après la Vie »  de Raymond Moody. Cet homme est celui qui a fait connaître les expériences de mort imminente (NDE) au monde occidental. A la suite de cette lecture il m’est resté gravé en mémoire un fait récurent qu’il relate chez les personnes qui sont revenues d’entre les morts. Quand elles se sont retrouvées devant l’Etre de Lumière, ce dernier leur a posé une question, toujours la même : « Comment as-tu aimé ? », puis leur vie a défilé devant leurs yeux pour qu’elles puissent l’observer par elles-mêmes et ressentir la réponse à cette question. Depuis 30 ans, je me rappelle cette phrase dans ma vie. Je me rappelle ce que j’aimerais que ma vie exprime par rapport à cette question « Comment as-tu aimé ? ». Je me dis que j’aimerais être fier de regarder ma vie défiler devant moi face à ce questionnement. Je me dis et je sens que c’est la chose la plus importante de ma vie.

Je me suis très largement planté un nombre incalculable de fois dans ma vie et je ne m’illusionne pas sur le fait que le jour du grand bilan, je serai bien triste de ressentir toutes les souffrances dont j’ai été la cause. Je continue à me planter régulièrement, à manquer d’amour dans des situations de vie, à me faire prendre par des peurs. J’en suis conscient et j’ai le sentiment que j’arrive petit à petit à mettre plus d’amour véritable. Qu’importe ce qui fut fait, chaque jour qui passe est une occasion supplémentaire de mettre plus d’amour dans mon existence, de rééquilibrer cette balance et de me sentir au mieux possible avec cette question avant de quitter ce monde : « Comment as-tu aimé ? »

La voie rapide de la spiritualité, ce ne sont pas les exercices ascétiques et les sensations qui les accompagnent, mais la conscience de ce questionnement en nous-mêmes. J’ai vécu il y a quelques jours une situation de vie qui me l’a fait vivre de manière intense.

Je marchais sur le quai du métro quand un jeune homme tout transpirant m’accosta pour me demander quelques pièces. Il avait l’air paniqué et épuisé. Il devait avoir une vingtaine d’années. Sa manière maladroite et son allure me firent d’abord un peu peur. Après un moment de recul, je fouillais dans mon porte-monnaie et lui donnais une pièce en m’excusant d’avoir peu de monnaie, ce qui était à moitié vrai puisque je gardais une dernière pièce « au cas où je rencontrerais une autre personne qui mendie sur mon trajet ». Quand on observe nos pensées on n’est parfois pas très fier… Il prit la pièce et alla s’assoir dans un coin sombre sur le quai à l’abri des regards. Il avait visiblement honte de lui.

Le métro arriva. Quelques seconde plus tard, le jeune homme, qui était monté en même temps que moi dans la rame, se mit à parler à voix haute et forte pour attirer l’attention des voyageurs. Il y avait dans sa voix le désespoir et en même temps la force. Il demandait quelques pièces pour dormir à l’hôtel ce soir là. Il lui fallait 20 euros pour se payer une chambre d’hôtel. Il expliqua sa situation en disant que son père l’avait chassé de chez lui parce qu’il avait le sida. Il avait l’air épuisé. Il était 19h30, il semblait désespéré de ne pas encore avoir réuni cette somme. A ce moment là, je n’eu aucun doute sur sa sincérité et je pris conscience de ma mesquinerie sur le quai. Quand il s’avança vers moi, une part de moi-même était en train de se dire « Mais est-ce que cette histoire est bien vraie ? » « Et si il mentait ? » et blablabla et blablabla… Quelque chose m’avait touché et je ne pouvais ignorer ce que je sentais au fond de moi, cette désespérance. Je ressortis mon porte-monnaie et pris un billet de 20 euros et lui donna le plus vite possible pour éviter qu’une pensée bizarre me retienne. Il fut surpris par mon geste. Je l’étais moi-même. En un éclair de temps, il prit le billet, je sentis instantanément sa surprise, son soulagement et sa gratitude. Tout cela en un éclair de temps. Je sentais ces choses et en même temps je reçus un genre de choc électrique dans le coeur, comme une décharge très forte mais qui était agréable. Elle venait de son coeur à lui et était reliée au mien. Je l’avais ressentie l’espace d’une micro seconde en lui et en moi. C’était une sensation très précise, la localisation de cet éclair qui nous avait traversé était très précise. Je me sentais bien, je me sentais vivant.

Il était trop souffrant pour sourire. Il alla s’assoir et se reposa quelques minutes jusqu’à ce qu’il eut atteint sa destination. En quittant la rame, il me remercia. Là, nous pûmes échanger un sourire. J’avais encore le coeur rempli d’amour. Pas du mien, ni du sien, mais de cette énergie d’amour universel qui nous avait traversés tous les deux.

L’amour ne peut pas être possédé. On ne peut pas le retenir, on ne peut même pas le produire. Tous les efforts du monde ne produiront jamais le plus petit gramme d’amour. Personne ne peut en avoir plus qu’un autre. Le riche et le mendiant ont la même capacité d’aimer. Parce que l’amour ne peut se contenir. On peut seulement l’accueillir, l’accepter, lui faire confiance, le ressentir, le laisser s’écouler et le partager. C’est comme un flot d’énergie qui nous vitalise et nous fait du bien et nous sommes comme des vannes qui peuvent s’ouvrir et se fermer. Le corps est à l’image de l’esprit. Le coeur est un organe qui pompe le flux sanguin vital, il est lui même fait de valves qui s’ouvrent et se ferment. Le sang n’appartient pas au coeur pas plus que nous ne pouvons posséder l’amour, mais nous pouvons le laisser s’écouler, le partager, nous relier les uns aux autres dans ce partage et cette communion.

Il n’est pas besoin de faire des exercices pour cela. Juste nous rappeler que la seule question qui nous sera demandée est « Comment as tu aimé ? »

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Comment as-tu aimé ? — 84 commentaires

  1. Ca me rappelle un truc que j’ai vécu en juillet de l’année dernière quand j’ai connu l’astrologue qui m’a donné le virus de l’astrologie ( – lol ! -). Un soir je pensais à lui et j’ai ressenti exactement la même chose que vous ai niveau du coeur et ca sur effectivement une fraction de seconde. Ca m’a fait comme un faisceaux vraiment c’est la première fois que ca m’a fait ca et je pense que effectivement cet amour venais de lui ( c’est un homme merveilleux avec un diamant mille carats dans la poitrine! ).

    Ce qui est marrant c’est que j’ai pu ressentir autour de ce faisceaux comme des sortes de couches, des sortes de pelures d’oignons. Comme des sortes de pelures d oignons qu’ on se met autours du coeur au fil d expériences malheureuses. Avez vous ressenti ces même choses aussi?

  2. Merci Tristan de ce partage…
    je me sens bien humble devant cette question: « Comment as-tu aimé? » Quand j’étais jeune ado, je prenais régulièrement le car et un jour, un indien d’Inde à la peau foncée et aux habits blancs est monté. A chacun d’entre nous il est venu et nous a demandé « Est-ce que tu veux bien être mon ami? ». A chaque fois il a reçu un regard gêné ou détourné et son regard était triste. Moi même, je ne savais pas quoi dire, quoi faire. Mais je ne l’ai jamais oublié. Dans certaines situations de ma vie, j’ai l’impression que c’est moi qui suis à sa place et qui demande intérieurement à celui que je croise s’il veut bien être mon ami…
    Belle journée!

  3. MERCI

    C’est très touchant. J’espère qu’à partir de ce moment où il vous a rencontré, sa force grandit et que d’autres belles rencontres viennent à lui.

    C EST BEAU

  4. Bonjour Tristan,

    Merci pour votre message qui m’a particulièrement touchée par sa justesse et sa sensibilité. C’est vrai que la peur dicte parfois nos actes mais il faut savoir l’oublier, comme vous en témoignez si bien, et garder notre spontanéité.
    J’en profite pour vous dire que j’apprécie beaucoup vos articles.
    Sylvie

  5. Comme c’est beau Tristan, comme c’est vrai. Merci infiniment pour ce magnifique partage qui s’inscrit lui-même dans ce fameux flot d’énergie aimante – la seule chose qui vaille sur cette terre en effet.

    Cette phrase, elle m’accompagne moi-même depuis longtemps, mais je ne m’en rappelais plus la source – et voilà qu’au moment où je me la répétais tout particulièrement, elle resurgit avec force dans ce bel article… Je crois que nous sommes un certain nombre ici à avoir pu faire l’expérience de cette même étonnante synchronicité, de cette phrase, ces pensées dont on avait besoin et qui nous arrivent au bon moment. Il n’y a décidément pas de hasard. Merci encore de tout cœur d’avoir été le messager de cette irremplaçable force-là.

    Je me souviens bien d’un autre de vos articles empli de la même énergie, qui parlait de ce choix que nous avons dans chaque situation d’opter pour la peur – ou pour l’amour. Quand on sait ce qui comptera de l’autre côté, le choix s’impose de lui-même… même si en effet, au niveau « terrestre », nous n’avons pas toujours le recul nécessaire pour faire clairement et immédiatement ce choix pourtant d’évidence.

    Mais, comme vous le décrivez si justement dans votre texte, le tout est de faire exister cette conviction profonde un peu mieux chaque jour au fil de nos actes. Garder la conscience de l’essentiel, et s’en approcher chaque jour un peu plus près, malgré ces « ratés » inhérents à notre condition, pour lesquels nous ne devons pas nous blâmer : là aussi il s’agit d’aimer… S’aimer soi-même fait partie de cette force d’amour : se laisser le temps, la chance d’avancer, de « devenir ce que nous sommes » ; et comment pourrions-nous devenir autre chose au fond que ces êtres véritablement aimants, puisque la seule certitude, au bout de tous les chemins, et vous avez eu la belle inspiration de le rappeler ici, la seule chose qui est et doit être, la seule qui restera, c’est bien, comme le disait avec tant de force Dante,

    « l’amour, qui meut le soleil et les autres étoiles »…

  6. spontané comme un enfant « Hello bonjour comment vas tu », les mots contiennent un espoir, une vibration, les pensées lumineuses apportent la paix…. Toi et moi sommes un dans le tout, le grand Coeur bat POUR TOUS, la compassion pour tout ce qui vit.

    Expérience d’une NDE de Nicole DRON, site SAGESSE ET MEDITATION…
    Bonne journée? MERCI POUR LE PARTAGE DE CETTE EXPERIENCE
    christy

  7. Bonjour Tristan ,merci pour ce témoignage d une telle simplicité,pour ma part ,je donne chaque jour mon sourire un petit bonjour,si je vois quelqu un dans la détresse,je vais parler prendre le temps de lui demander,si je peux aider,et comment,ce n est pas toujours de l argent,c est dans la mesure de mes moyens,bonne journée à tous

  8. merci Tristan… C est egalement ce qui m inspire au quotidien, comment as tu aimé ? en faire son mantra, l’art de Vivre … l’amour en action, une belle pratique spirituelle!

    je recois pour ma part tout ton amour, par ce site depuis un bon moment

    MERCI, SOURIONS LA VIE EST BELLE COMME NOUS 🙂

  9. Hi! Hi! Hi! Merci Tristan, pour ton partage 🙂
    Je ri en moi-même, pour la synchronicité!!!
    Je viens « juste » de demander à mes Guides, des exemples de « choses » à partager, à faire???? Or, outre que Raymond Moody, fut aussi une de mes
    lectures, de mon adolescence (et je suis de 66!!!), je me rends compte qu’il est maintenant…. important, de « dire », de « montrer »… des exemples de l’Amour !!!! dans toutes nos scènes de la Vie!!!
    Depuis longtemps, j’indique que les Eglises sont de magnifiques lieux de
    culte (comme les Mosquées!!!! les Temples!!! etc.), sauf que c’est DEHORS… que LA VIE…. se passe :-)))
    Et, dernièrement, mon action fut d’apporter des objets (je le fais souvent!!!) aux Gens du Voyage… (point de peurs… ni autres imaginations!!!) et de rencontrer une Nouvelle Lumière, aux yeux bleus, qui
    me dira que « Jésus est avec Moi »!!!!
    L’AMOUR EST BIEN LA…. et BRAVO, Tristan, pour le billet de 20€!!! (une prochaine fois… ton COEUR te dira de le donner… dés le 1er contact :-))
    Big Lumière de mon Coeur…. aux Vôtres… 2coeuracoeur

  10. Merci beaucoup Tristan pour ce partage qui ramène à l’essentiel, simplement.Cela m’a rappelé des moments de ce genre où le coeur vibre et toutes les questions s’effacent. Je les avais presque oublié donc merci encore!

  11. Une reconnaissance de cet amour m’a fait également vibrer dans votre texte, merci pour ça !
    Merci pour cette connexion…

  12. Merci pour votre message Il est vrai que notre vie est jalonnée de « manquement à cet appel: comment as-tu aimé? » Le plus important il me semble c’est d’avoir conscience de nos manques et d’essayer chaque jour de nous souvenir de nos chutes afin de faire mieux la prochaine fois que nous aurons le choix de dire oui ou non à cet appel d’amour

  13. je n’ai pas de commentaire précis à faire mais je voudrais juste dire que la lecture de cet article m’a fait frissonner de la racine des cheveux aux pieds, comme si moi aussi, l’espace d’une micro-seconde j’avais partagé cette onde d’amour universel.
    Merci Tristan pour nous avoir fait partager ce merveilleux moment et nous avoir délivré un message simple qui incite vraiment à la réflexion.
    Annick

  14. Un grand merci pour cet article. Il m a touchée profondément.
    Depuis sa lecture je m y connecte régulièrement, cela m aide beaucoup.
    Merci merci merci

  15. tristan, j ai l impression que cet homme a beaucoup résonné avec cette vulnerabilité, ces manquements d’amour dont tu parles dans le début de ton billet. cette rencontre est un acte d amour inconditionnel envers lui et aussi envers toi…cette partie qui a l impression d avoir loupé des trucs…je trouve ça super réparateur au final pour vous deux. bravo et merci du rappel, au combien essentiel, sur la spiritualité 😉

  16. Merci Tristan pour ce partage,
    il m’est arrivé la même histoire ou presque…. et j’ai ressenti une vague d’amour envelopper tout mon être tout en me laissant surprendre par des larmes de joie…
    Belle journée à vous.

  17. C’EST LE PLUS IMPORTANT.
    Notre façon d’aimer est trés révélatrice, je m’observe à la loupe .. mais c’est intéressant aussi de regarder les autres .. ils sont miroir sans complaisance.
    Des personnes s’adonnent aux exercices de méditation dans mon entourage mais j’aimerai tant de temps à autre, les voir vivre …la vraie compassion, c’est aussi ce que notre humanité a un tel besoin.
    Merci beaucoup pour cet article, la phrase va résonner pour lontemps à mes oreilles mais surtout à mon coeur. Sympathie MF

  18. Merci infiniment pour ce touchant partage. Tu fais connaître cette magnifique puissance de l’amour qui nourrit si bien l’âme. Encore Merci et poursuis ce beau travail’!

  19. Merci Tristan pour ce beau témoignage! Oui combien de fois j’ai au premier abord cet élan du coeur et puis vient le doute : et si c’était de la frime, et si je me faisais avoir…. Oui, je crois que ce que me dit mon coeur est juste alors dorénavant je serai plus à l’écoute de ma petite voix.
    Merci Tristan!
    Namasté
    Madeleine

  20. C’est un très joli billet d’humeur qui m’a fait plein de frissons. Et rappelé une situation comparable que j’ai vécue dans le métro également. C’est bien sympathique de ta part de communiquer ainsi sur des expériences que tu vis et d’en tirer comme tu le fais des conclusions physiologico-spirituelles. Merci !

  21. Je sens …je ressens….mais il m est impossible de prouver ce que mon corps/coeur/âme…éprouve! Parce que moi seule SAIT…ce qui se passe au fond de moi et la Lumière qui irradie et me donne l’Energie,celle fait de joie et d Amour,de tendresse et d affection!
    Merci de le dire et de le transmettre….effectivement c est tous les jours que je croise ce genre de regard et que je Partage avec qu’un ses peines et ses joies…que la lumière vous accompagne

  22. Sur un sujet qui me touche particulièrement ..et encore plus ces temps ci. Jolie synchro. Magnifique partage ,j’en suis très émue.

  23. J’ai peu l’habitude de recevoir comme cela !! je découvre et m’interroge !! merci d’avance pour tout je découvrirai encore …. SINCèREMENT

  24. Très beau et sincère partage ! Il est vrai que notre mental très souvent nous ramène au doute ou à la peur devant ce type de situation. Je prends note de laisser parler mon cœur comme tu l’as fait. Merci.

  25. Bonjour Tristan
    Ce message touche nos cœurs, c’est avec le « regard du cœur » que nous voyons juste, c’est à dire dans la pureté du cœur d’autrui..
    Je suis allée écouter Tara BRACH qui parle de l’acceptation radicale. Dire oui à nos émotions et ressentis, est déjà, une magnifique approche. Se tourner à l’autre en s’appuyant simplement sur l’accueil de la différence apparente
    Oui là est l’acte d’Amour.
    Merci à vous pour vos si jolis messages
    Véronique

  26. Bonjour, merci Tristan pour ce témoignage à travers lequel, en le lisant, j’ai été également touché au coeur, et ressentie cette énergie d’amour. Quel bonheur.Merci.

  27. Bonsoir Tristan. Merci pour ce beau texte.
    En méditant sur cette phrase j’ai vu deux sens :
    « Comment as-tu aimé ? » = de quelle manière as-tu donné de l’amour dans cette vie-ci ?
    « Comment as-tu aimé ? » = comment as-tu apprécié la vie que tu as vécu cette fois-ci ? Un peu comme quand on sort d’une séance et que l’on dit « comment as-tu trouvé le film ? »
    Mais je sais pas comment c’est dit en anglais.

  28. Bonsoir,
    C’est très beau, très émouvant et très juste. La vie, c’est « simplement » ça! La vie, ça « sert » à ça!

    Merci Tristan pour ce témoignage et ce rappel qui nous réunit tous.

  29. Merci beaucoup Tristan pour ce beau partage !
    Ton témoignage m’a énormément touchée ! Nous sommes tous des êtres d’amour et de lumière et le pouvoir de l’amour est sans limite !
    De cœur à cœur <3

  30. Bonjour Tristan, merci de ton message si humain. As-tu vraiment donné ou as-tu reçu? Il n’y a pas de réponse réelle vraiment et c’est là complètement la beauté de ton échange. je n’ai aucun doute que lorsque tu rencontreras ton Être de Lumière tu diras de pleine force « oui, j’ai super aimé! » car tu ressentiras l’amour que tu donnes (et que tu reçois toujours en retour) à travers tes articles à des milliers de personnes dans le monde. Je t’embrasse.

  31. Merci Tristan ! Voici un témoignage-point de repère essentiel pour moi et pour bien d’autres. Heureuse que tu ne sois pas passé à côté. A dimanche !
    Colette – Clémentine

  32. Bonjour Tristan,
    merci pour votre newsletter très humaine.
    Votre dernier paragraphe est très vibrant!

    Il y a un retour de ma part d’ordre très personnel autant pour vous que pour moi.
    C’est pourquoi, à toutes fins utiles, je vous l’adresse via mon mail sur votre e-mail privé.

    Cordialement

    Madhavi M.-A.

  33. merci de tout coeur pour ce beau témoignage ..il touche notre coeur ,
    en ces temps difficiles …..et ou l’incomprehension domine trop souvent.

    fidèlement ,amicalement
    $imone

  34. C’est étrange, de vous lire cela m’a fait « comme » une piqûre de rappel ?!! Je me suis rappelée avoir lu ou entendu cette phrase « comment as tu aimé » mais je ne crois pas avoir lu ce livre, peut être lors d’une discussion avec amis.. .je ne sais plus…mais Quelle évidence !!! Quoi de plus important que « l’amour » c’est le plus bel héritage que nous pouvons laisser à nos enfants, le monde irait sans doute mieux…Mille merci pour cet émouvant témoignage Tristan

  35. Cher Tristan, votre témoignage m’est allé droit au cœur, comme un relais de ce qui a touché le vôtre et celui de ce jeune homme. Merci de nous avoir partagé une leçon de vie au quotidien, de vraie vie… je conserve ce texte, j’y reviendrai. Christine.

  36. Vraiment MERCI infiniment Tristan pour ce témoignage du ..COEUR (Non mentalisé ..!) qui est l’ESSENTIEL ! Merci pour ce rappel important – car, parfois on peut penser que nous sommes dans « le coeur » .. ALORS qu’en fait c’est « notre » mental » qui se manifeste, par une ou des pensées suivie(s) d’une action de générosité. Mais est-on alors dans l’Amour Universel ? sans condition ? (C’est malgré tout bien aussi de s’entrainer (mentalement) à cette générosité qui un jour pourra se réaliser à un niveau plus « détaché » plus grand, plus ultime, plus UNIVERSEL qui est quand même le but humain .. … Sinon nous sommes COMME des animaux .. qui cherchent uniquement à se satisfaire .. MAIS alors, au moment du passage final.. cela risque d’être .. plutôt difficile .. On a cette chance d’être humains » pour l’instant.
    Cette expérience aura peut-être aidé ce jeune homme, il aura contacté cette énergie essentielle, et qui sait, sa vie peut évoluer positivement grâce à cet instant.
    Encore MERCI à vous Tristan pour le témoignage de ce vêcu (où on existe .. à un autre niveau. On a peut-être chacun plus ou moins vêcu ce genre de choses .. Souhaitons qu’on le garde présent à la conscience .. de manière à ce que cela puisse se renouveler (même si c’est « hors » mental) .
    ……. Et pour que ce ne soit pas perdu, offrons cette belle action à tous.
    MERCI Tristan. Vous transmettez l’essentiel …

  37. Merci pour ce « billet » qui va droit au coeur et nous relie à cette énergie d’amour universel. Cela fait du bien d’être relié à cette source.

  38. Quel bel exemple d’amour inconditionnel qui nous rappelle à nous aussi ces moments que nous avons la chance de connaitre et semer sur notre chemin et qu’il ne tient qu’à nous de le vivre le plus souvent possible. Merci de ce partage Tristan.

  39. Merci Tristan de nous rappeler à tous l’essentiel dans ce billet. Il est parfois difficile d’écouter son être intérieur, celui qui sait à chaque moment ce qui est juste pour nous de faire…le sens de toutes les techniques dites spirituelles c’est de se reconnecter à soi , se centrer quand on est dispersé, pour mieux écouter cette intuition.Quelqu’un a dit « fais ce que tu veux, mais aime ce que tu fais », l’essentiel est bien là.

  40. Bien triste histoire et bien beau geste Tristan.
    Par contre, qu’est-ce 20 euros, oui et après … qui va aider ce garçon qui visiblement a besoin d’être écouté. Une nuit à l’hôtel suffira t-elle pour qu’il rebondisse ?
    J’ai lu ce livre « La Vie après la Vie » de Raymond Moody, quelque temps après avoir vécu une EMI dont je n’osais parler de peur d’être prise pour une folle, d’autant qu’à mon réveil j’avais fait une réflexion intrigant mon entourage : Pourquoi je ne suis pas restée avec eux, j’étais si bien.
    J’en ai gardé l’expression d’un grand sentiment d’Amour détaché des biens matériels mais très attaché au sens de nos actes.
    Et … pas facile tous les jours car donner OUI, mais quoi et à qui ? Un devoir quotidien.

  41. cher tristan
    mon cœur s’est mis à battre plus fort en lisant votre récit . vous nous avez mis dans le vif du sujet dans le flot qui nous réunit ! merci de mettre des mots si pleins d’amour sur la page.
    de tout cœur
    françoise

  42. Oui , c’est certainement ce qui nous ai demané actuellement  » ouvrir notre coeur  » .
    Aimer , oui c’est Donner .

    Et aussi , comme chantait Barbara  » Donner , donner avec ivresse , donner avec tendresse … »

    Merci Tristan .

  43. Merci…Faire confiance à son intuition, son ressenti…avant que le mental n interfère…ensuite qu’est ce que 20 euros sur un mois…que l autre soit vrai ou pas…est ce cela l important ou est ce, ce que l on donne avec le coeur, qd on se sent de donner, simplement parce qu on pense que c’est juste ce qu’il faut là, à l instant où on le fait…Comment as-tu aimé ….Une question qui doit rester graver en nous…Merci Tristan.

  44. Merci…Faire confiance à son intuition, son ressenti…avant que le mental n interfère…ensuite qu’est ce que 20 euros sur un mois…que l autre soit vrai ou pas…est ce cela l important ou est ce, ce que l on donne avec le coeur, qd on se sent de donner, simplement parce qu on pense que c’est juste ce qu’il faut là l instant où on le fait…Comment as-tu aimé ….Une question qui doit rester graver en nous…Merci Tristan.

  45. Je voulais rajouter que la période est beaucoup à l’entraide à la solidarité…Mais hélas il faut attendre le feu pour appeler les pompiers…
    Merci Tristan d’ETRE dans le mouvement.

  46. Je suis tellement d’accord avec toi Tristan, à la fin de notre vie, c’est tout ce qui aura compté cet amour ressenti pour les autres et nous même se traduisant ainsi par la qualité de nos relations. Merci. Beau partage.

  47. Merci pour ce partage précieux , la vie est un mouvement qui va vers le déploiement, et le reploiement comme les battements du cœur…
    Quand on pense avec notre cœur c’est l’être véritable.
    Merci

  48. Merci Tristan pour cette réflexion si juste , si vraie ! Oui nous avons besoin de toute une vie pour apprendre à aimer , à donner et recevoir et ressentir cette merveilleuse énergie d’amour !

  49. Merci Tristan,ton article me fait du bien au cœur.. Je ressens la sincérité et la profondeur de ton vécu,là bas,dans le train..et ton partage,ici..ça remet les points sur les i!..comment as tu aimé ?Cette phrase résume tout,c’est magnifique!

  50. J’ai ressenti la même sensation lorsque j’ai préparé un gâteau d’anniversaire à mon compagnon alors que nous étions dans une phase de séparation. J’ai compris que c’était cet amour-là Universel que je recherchais avant tout et que séparé ou pas, nous avions au fond cet élan, plus fort que tout. Merci.

  51. Oui Tristan, quand on est né sous le signe des Poissons c’est comme çà!
    Je suis née un 13 mars et j’ai eu je ne sais pas comment on peut l’appeler, chance, privilège,dans tous les cas le grand bonheur de connaître, sans exercice particulier, le flot d’énergie d’amour dans lequel nous sommes tous immergés. Si seulement chacun pouvait s’en rendre compte le monde actuel changerait…

  52. Merci Tristan pour ce message qui nous raconte comment chacun à sa manière nous pouvons aimer. J’essai depuis toujours de contribuer à cette proposition, aimer les gens qui m’entourent, ne serais-ce que l’espace d’un instant, avec des gens que l’on croise dans la rue, dans un train, etc. Avec cette précision « Comment on aime » je vois plus clairement le mobile de cette démarche jusque là adoptée instinctivement… de par mon signe et mon ascendant, et mes expériences. Merci aussi pour ce partage à travers ce site.

  53. C’est si simple et si vrai,
    sauf que la vie nous empêche souvent de faire ‘ces’ choses d’une manière spontanée.
    On doit rapidement revenir à ces valeurs directes et intenses.
    Réagir avec le coeur en pleine conscience,
    sans trop se demander le pourquoi et le comment.
    Qu’une vie,
    celle-ci,
    maintenant.
    Merci pour vos articles d’une grande justesse.
    C’est rassurant de vous lire.

  54. Merci tout coeur tout plein pour ce partage Tristan ! quel courage il a fallu à ce jeune homme, souhaitons lui de rencontrer la bienveillance et l’amour sur son chemin pour traverser ses épreuves…et je comprends votre message, nous avons l’occasion de vivre des expériences spirituelles fortes, tous les jours, c’est possible !
    Beau message

  55. Merci pour votre belle histoire, ce message juste, profond, l’Amour vient du coeur et fait un bien immense lorsqu’il est donné, reçu, partagé. N’oublions pas ces moments précieux.

  56. Votre message est d’une grande pureté, parce qu’il est dépouillé des superflus mentaux qui nous empêchent d’aimer simplement…
    Je vous remercie Tristan pour ce bel exemple…
    Joie et Paix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*