37 ans? Quand les noeuds se touchent, les ailes poussent

Si vous avez dans les 37 ans depuis (ou dans) quelques mois, vous êtes bénis ! Si si, arrêtez cinq minutes de vous prendre la tête sur ce qui fiche la pétoche et regardez attentivement votre situation en ce moment. Elle est bénie ! Si vous avez 38 ans, lisez quand même, il se pourrait bien que cela vous concerne aussi avec quelques mois de décalage...

Si vous avez cette tranche d’âge, vous devez bien connaitre le besoin de se calfeutrer dans un petit nid douillet dans son home, ou auprès de son partenaire, de ses amis du travail, de son travail bien planqué et rassurant ou de sa famille (c’est parce que votre Nœud Sud est dans le Cancer que vous affectionnez particulièrement les refuges de tout poil). Mais à force, vous devez aussi connaitre ce sentiment d’étouffer dans votre petit confort tranquille qui vous protège autant qu’il vous empêche de grandir (C’est toujours votre Nœud Sud en Cancer qui vous donne ce sentiment. Le Nœud Sud nous montre ce que l’on veut dépasser dans notre vie). Un travail pépère et sans risque c’est rassurant mais ce n’est pas forcément épanouissement. Ca réchauffe bien l’hiver un partenaire qui nous couve, mais ça prend quelque fois un peu trop de place dans nos vies non ? Et un home super douillet c’est chouette, mais ça peut devenir une vraie prison dorée, n’est-ce pas vrai ? Et un travail qui ne bouge pas c’est rassurant aussi, mais ca devient lassant à la longue, non ?

Vous les connaissez bien ces penchants de votre être qui vous renvoient dans les bras rassurant et étouffant de votre partenaire dès que vous prenez peur, ou ces autres penchants qui vous font vous réfugier dans le côté rassurant de votre famille, ces retours incessants sur les lieux de votre enfance. Et cette « famille » du travail qui est si sympa, dont on n’arrive pas à se décoller, vous connaissez? Et cette maison que vous chérissez tant, ce petit nid dans lequel vous savez si bien vous endormir, il ne vous donne pas quelque fois l’impression que sa chaleur vous assoupit dans des songes où votre âme se perd ?

Si en ce moment vous avez quelques indigestions de ce genre, la bonne nouvelle, c’est que tout va bien ! C’est bon signe même ! C’est que vous êtes en train de prêter attention à l’appel de la Vie. Votre vie vous guide vers votre évolution qui est d’accepter de prendre des risques pour devenir des êtres plus autonomes, plus matures et plus responsables (C’est direction que montre votre Nœud Nord en Capricorne. Le Nœud Nord nous montre la direction de notre évolution).

Et en ce moment, La vie stimule vos vieux penchants par des événement extérieurs, autant qu’elle vous apporte sur un plateau une foule d’opportunités pour poser des actes et des chamboulements dans votre vie qui vont vous amener vers cette autonomie et cette responsabilité personnelle si convoitée et si peu expérimentées jusque là (c’est parce que les Nœuds Lunaires qui mettent un peu plus de 18 ans à faire le tour du zodiaque sont en train de revenir à leur position de naissance pour vous 18,5 ans + 18,5 ans = 37 ans est des bananes).

Alors vous êtes vraiment bénis parce que vous vivez un de ces rares moments de la vie où l’on ressent si fort nos penchants détestables que l’on ne peut plus les ignorer et qu’on fini par trouver plus intéressant de tenter un truc inimaginable qui va changer notre vie. Et la vie est sympa parce qu’elle va vous attirez autant de douces compensations pour remplacer le vieux par du neuf, les vieux penchants par de nouvelles découvertes rafraichissantes.

La dernière fois que de telles opportunités se sont présentées à vous, vous aviez 18 ans et des bananes, vous savez, cet âge où l’on se sent pousser des ailes, où le monde s’ouvre à nous parce que l’on est majeur et vacciné. Et bien en ce moment vous vivez votre majorité d’adulte. A 18 ans on n’est pas encore vraiment au point pour comprendre que l’on n’a pas envie de se sécuriser à l’extrême, mais à 37 ans, c’est plus pareil. Les attaches pèsent plus lourd. Et on s’est déjà pris quelques gamelles alors on sait aussi qu’on s’en remettra toujours. On accepte plus facilement les risques.

Laissez pousser vos ailes ! Prenez le risque de lâcher vos béquilles et tentez donc ces quelques premiers pas qui vous séparent de votre autonomie.

Regardez bien votre situation. N’y a-t-il pas en ce moment une opportunité particulière de régler votre dépendance à votre partenaire et de vous poser en tant que personne de manière plus responsable et plus mature ? N’est-ce pas le moment idéal pour quitter ce vieux job fort sympathique où vous vous ennuyez à mourir ? Ne sentez-vous que pas votre foyer si essentiel à vos yeux, est soudainement prêt à accepter votre démarche individuelle ? Et cette famille si présente et complaisante depuis des lustres, n’y a-t-il pas eu quelques occasions récentes de vous confronter à elle pour mieux vous rendre compte que vous vivez aussi bien (voir même mieux) sans les béquilles qu’elle vous met sous les aisselles ?

Ca vous fait peur peut-être ? Franchir ce seuil est effrayant non ? Alors regardez encore plus attentivement votre situation. Rendez-vous compte que tout vous protège en fait, et que rien ne peut vous arriver de mal tant que vous prenez le chemin de votre évolution.

albatr10Bonne année les 37, 38 ans, vous êtes bénis, profitez-en à fond. Laisser pousser vos ailes. C’est l’année des goélands pour vous.

Il y a un secret à connaître pour faire pousser vos ailes. Les ailes c’est comme les poissons rouges. Ca prend la taille de son milieu. Petit bocal, petit poisson, grand bassin, gros poisson. Eh oui, ça grossit comme ça ces petites bêtes.

Alors n’ayez pas peur de l’altitude, vos ailes vous porteront toujours là où vous déciderez d’aller. Choisissez votre tremplin à votre mesure, lâcher vos béquilles et prenez votre envol. Si vous sautez du toit, vous verrez vos ailes d’hirondelle se déployer comme un parachute magique, si vous choisissez un gratte-ciel, vous volerez comme un albatros, et si vous vous élancez de l’Everest, alors là, il n’y aura pas au monde de volatile assez majestueux pour comparer son envergure à la vôtre.

Alors faite confiance à la nature et ne regardez plus derrière vous pour voir la taille de votre parachute, il s'ouvrira de toute façon, mais que quand vous serez en plein vol. Ce que vous risquez n'est pas la chute, ce que vous risquez c'est de trainer votre fichu sac sur le dos encore des années pour pas grand chose. Allez les backpacker, tous dans l'avion !

Astrologiquement vôtre !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

37 ans? Quand les noeuds se touchent, les ailes poussent — 49 commentaires

  1. très interessant !!! mais qu’en est il avant 18 ans? nous sommes dans notre noeud sud? ou Noeud Nord avant d’y revenir a 37 ans??…. merci pour votre réponse

  2. Bonjour,
    J’aime beaucoup votre article même si je ne m’y retrouve pas totalement dans les lignes que vous donnez (sécurité du travail, amoureux et habitat étouffant. ..) car, pour ma part, ça serait plutôt ce à quoi j’aspire! Mais, votre article me parle dans le sens du changement, des ailes d’adulte qui se déploient. Et le lien avec les 18 ans me parle bien aussi! Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *