Les Gémeaux

La signification traditionnelle

Gémeaux Le signe des Gémeaux est un signe d'air. Les signes d'air portent l’énergie de la PENSÉE. Leur énergie est orientée vers les idées, les concepts, les mots. Le signe des Gémeaux est aussi le premier des trois signes d'air. Les premiers signes d’un élément (feu, terre, air, eau) sont des signes qui marquent l’INITIATION de l’énergie de l’élément. Les Gémeaux ont donc une énergie orientée dans la formation d'idées, de concepts, d'échanges de mots de paroles ! Le signe des Gémeaux est considéré comme un signe « masculin ». Cette notion de masculin est à comprendre au sens du Yang des philosophies orientales. Cela signifie que le signe des Gémeaux est une énergie qui PROJETTE, plus qu’elle ne reçoit.  Cette composante ajoute aux Gémeaux une dimension active et dynamique dans leur processus de formation des idées. Ces trois composantes, INITIATION / PENSEE / PROJECTION donnent aux natifs du signe des Gémeaux  une énergie dans laquelle on s'initie au monde des idées en projetant toute son énergie.  Le côté léger et mondain des Gémeaux s'explique par cette énergie particulière qui est orientée vers un besoin fort de projeter des idées en formation. Les natifs du Gémeaux ont une énergie orientée vers le fait de se former au monde des idées en se projetant vers les autres. Ils sont conquérants dans leur dynamique, actifs, ils vont vers les autres et testent toutes les idées qui leur passent par la tête. C'est ce qui leur donne ce côté léger et mondain.

Le processus des Gémeaux

1 - La croyance des Gémeaux.

Là où on a les Gémeaux, on a la croyance qu'il faut explorer toutes les idées, que si on passe à côté d'une idée, c'est forcément une chose importante qui va nous manquer pour le reste de la vie. On a la croyance que le vaste monde est un immense bac à fouille dans lequel il faut plonger pour en ressortir les mains pleines de tous ses trésors d'idées et de pensées, et que l’on ne doit en rater aucune.

2 - Comment on agit du fait de cette croyance.

Là où on a les Gémeaux, toutes les sollicitations retiennent notre attention. On dit oui à toutes les découvertes, à tout ce qui peut éveiller notre esprit. On est dans une sur excitation de tout ce qui peut éveiller notre curiosité. Et on se nourrit de cette excitation. Quand bien même on aurait été plongé à fond dans un sujet la veille, un livre, un projet, une idée, là où on a les Gémeaux, on se détournera complètement de ce que l'on faisait pour courir derrière cette nouvelle promesse de découverte. Le vol d'un papillon suffira aujourd'hui pour nous attirer dans une autre direction.

3 - Ce que l’on reçoit du fait de cette croyance.

Là où on a les Gémeaux, notre attirance pour toutes les formes de pensées nous disperse et nous n'arrivons pas à poursuivre nos buts, ni même à les fixer suffisamment longtemps pour leur donner une épaisseur et une consistance qui permettent à nos entreprises et nos actions de prendre corps. Là où on a les Gémeaux, on vit donc un étrange sentiment de ne pas savoir dans quelle direction engager notre énergie de manière sûre.

4 - Comment on résiste tant bien que mal

Là où on a les Gémeaux, on pense que si les choses nous échappent c'est qu'on n'a pas encore tout exploré, qu'on n'a pas encore fait le tour de toutes les idées que l'on pourrait mettre en œuvre, qu'il faut encore explorer avant de se poser. Là où on a les Gémeaux, on a déjà 1000 casseroles sur le feu et on cherche encore des idées à faire mijoter. Alors on recherche encore de nouvelles idées fraîches pour remplir notre cerveau. Là où on a les Gémeaux, on vit de grandes excitations, mais une fois l’excitation des premiers instants passée, on se sent perdu et désorienté. On sent que nos buts nous échappent et qu'on n'arrive pas à tenir le gouvernail de notre vie.

5 - Comment la vie l’aide à évoluer

Ces nouvelles explorations n'apportent avec elles aucune solution définitive, aucun effet rassurant. Et là où on a les Gémeaux, on finit par se sentir dans une impasse d'inaction, ne sachant pas choisir ce que l'on veut faire, pris dans un tourbillon de potentiels étourdissants. On a exploré plus que la moyenne, pourtant, là où on a les Gémeaux, demeure une vraie difficulté à savoir où poser nos valises. Comment définir nos priorités ? Comment mettre en relief ce qui a une importance. Toutes ces idées sont tellement séduisantes sur le papier ! Mais avec quel critère choisir ? Là où on a les Gémeaux, on se trouve dans l'impasse de l'inaction par excès de possibilités. On se retrouve à un carrefour proposant mille chemins avec marqué sur chacun d'eux : « c'est par là ». Devant cette multitude, on perd confiance, on abandonne et on se décourage, et on laisse tomber nos entreprises multiples ne se sentant pas l’énergie d’en choisir une seule et de la poursuivre obstinément.

6 - Ce que le processus crée

Là où on a les Gémeaux, on finit par renoncer à la croyance qu’il faut avancer de manière linéaire et séquentielle pour grandir. On comprend que chaque route est juste, qu'il y a un temps et une énergie pour chaque chose, et que la nôtre n'est pas nécessairement de tracer une route droite, mais peut être d'expérimenter quelque chose d'autre. On comprend que tout est valable, que tout est envisageable. On comprend que le jugement qui nous faisait croire que nous devions atteindre un but fixe est sans intérêt. Là où on a les Gémeaux, on a l'esprit ouvert à toutes les aventures. Rien ne nous empêche réellement d'explorer plusieurs pistes à la fois. Là où on a les Gémeaux, on possède comme un don d'ubiquité qui nous permet d'emprunter plusieurs chemins à la fois, d'explorer plusieurs terrains, de jouer plusieurs parties. Là où on a les Gémeaux, on découvre petit à petit qu'il n'est pas nécessaire d'abandonner un chemin pour en explorer un autre, mais que l'on peut développer ce pouvoir extraordinaire d'être sur plusieurs cartes différentes à la fois, sans se perdre et sans perdre le lien avec notre centre. Là où on a les Gémeaux, comme le tronc d'un arbre se nourrit de toutes les branches qu’il a lancées à la conquête du ciel, on lance nos ramifications et on les fait croître au rythme des saisons. On découvre que la croissance de l'être linéaire ou verticale qui fait grossir le tronc est soutenue par une énergie qui explore toutes les directions à la fois et que chacune d’elles nourrit le centre. On finit par comprendre que la multiplicité de nos actes n’est pas un défaut qui nous empêche de grandir, mais une autre forme d’énergie nécessaire à la croissance dans laquelle on excelle grâce à notre esprit léger, ludique et joueur. Le processus des Gémeaux vient de DEPLOYER nos potentiels grâce à l'énergie du JEU.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Les Gémeaux — 27 commentaires

  1. A vous lire Isabelle, je verrais votre chemin de vie comme ça:

    Remettre en question (Noeud nord en Maison 8) votre bagage,vos acquis (Noeud Sud en Maison 2) basés sur des croyances et convictions (N.S en sagittaire) par la découverte d’idées nouvelles nourries d’échanges multiples (N.N en Gémeaux)

  2. Merci pour cet article passionnant qui me « parle » beaucoup. Je comprends mieux la position de mon Nœud Nord en Maison VIII et en Gémeaux. Addict à la lecture, je lis tout ce qui traite de développement personnel, de psychologie, de spiritualité … etc … La mise en pratique de ce que j’apprends est, par contre, beaucoup plus compliquée. Je reste cantonnée au monde des idées sans expérimenter « dans la matière » la validité de telle ou telle théorie. Je suis à l’aise concernant le fait que je suis en « apprentissage » mais le but ultime n’est-il pas d’expérimenter concrètement ? De spiritualiser en quelque sorte la matière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*