Le Lion

Je suis ascendant Lion. Ma personnalité est marquée par le processus de transformation de ce signe fier et souvent orgueilleux (ça me coûte de le dire mais soyons honnête…). La noblesse du Lion se conquiert, année après année. A l’état brut, le Lion cache souvent une attente et un manque importants. Voici comment je ressens le processus de ce signe.

IMAGE – http://lamabis.l.a.pic.centerblog.net/wfhiyt8d.png

1 – La croyance du lion

Là où on a le Lion, on s’imagine que l’amour, la considération se méritent et que pour les mériter, il faut les attirer à soi. Là où on a le signe du Lion, on croit que l’amour que l’on reçoit est proportionnel à notre attractivité. Là où on a le Lion on croit que l’amour s’attire à soi comme les lampadaires attirent à eux des nuées d’insectes. On croit que pour attirer à soi de la lumière, il faut en produire une quantité au moins égale à ce que l’on attend. Là où on a le Lion, on craint par-dessus tout de voir notre éclat diminuer et de se sentir du même coup abandonné et sans amour. Là où on a le Lion, disparaître dans la masse n’est pas imaginable, il faut se détacher du lot pour être toujours en vue. Là où on a le Lion, ce qui s’y trouve doit revêtir un caractère exceptionnel, briller et se voir de loin.

2 – Comment on agit du fait de cette croyance

Du fait de cette croyance, là où on a le Lion, on produit d’incroyables efforts pour que ce secteur de notre vie soit aussi brillant et attirant que possible, afin que tous les regards se dirigent vers nous. On veut que tout ce qui concerne là où on a le Lion soit irréprochable, on voudra briller par le caractère noble et juste de là où on a le Lion, et on sera très susceptible à toute critique, car une critique signifie, dans la croyance du Lion, que l’on est moins digne de recevoir de l’amour. Là où on a le Lion, on a besoin que ça brille, d’être remarquable ou remarqué, d’avoir les projecteurs sur soi, qu’on nous regarde et nous admire et on s’évertue à défendre le brio de tout ce qui s’y trouve, nous-mêmes, nos enfants, notre travail, notre partenaire, notre foyer…

3 – Ce que l’on reçoit du fait de ces agissements

Là où on a le Lion, on ne reçoit que le reflet de notre propre lumière. Là où on a le Lion, notre énergie est si puissante et forte, que nous ne pouvons qu’émettre et guère recevoir ou percevoir l’amour et la lumière des autres. Là où on a le Lion, on est aveuglé par sa propre lumière, tellement on est occupé à faire en sorte que ça brille, qu’on nous admire de loin. Du fait de notre action, on nous admire, mais on n’ose réellement nous donner, ou on se détourne de nous car nous émettons si fort que nous finissons par éteindre la lumière des autres ou la rendre invisible. Des admirateurs nous ne recevons pas l’amour que l’on attendait, mais une sorte de déférence dénuée de profondeur et de sincérité. Ceux qui nous tournent le dos nous laissent sans mot, dans une totale incompréhension.

4 – Comment on résiste tant bien que mal

Là où on a le Lion, l’échec de ne pas avoir su attirer l’amour et la considération tant désirés, nous renforce dans l’idée que pour attirer de l’amour sur soi, il faut briller encore plus fort. On renforce alors son pouvoir de brillance par tous les moyens. On devient avide de pouvoir, car le pouvoir attire les lumières et les projecteurs sur soi. Ce faisant, on se préoccupe de moins en moins d’amour et de plus en plus de puissance dans le but, de plus en plus lointain, de trouver une issue à notre besoin d’amour. Cette avidité finit par n’attirer que des êtres sans lumière qui viennent se nourrir à la nôtre, sans jamais nous alimenter de cet amour tant attendu.

5 – Comment la vie aide à évoluer.

Là où on a le Lion, même si on est expert dans l’art de briller et de produire des richesses, de créer une attraction forte, de se mettre sous les projecteurs, on finit par se sentir impuissant à obtenir ce que l’on veut. On a déployé toute notre énergie pour attirer à nous l’amour et la considération, et on n’a attiré que quelques papillons de nuit aveugles. Cet acharnement à vouloir briller encore plus sans se soucier des autres et l’orgueil de l’accomplissement personnel, éloignent encore plus les autres et l’amour tant désiré. Là où on a le Lion on finit par se retrouver seul et sans amour partagé à force d’avoir découragé tout le monde de nous donner quoi que ce soit, à force d’avoir tant voulu illuminer la pièce pour être vu, à cause de notre besoin de recevoir tout l’éclat de la lumière sur nous, à cause de notre croyance qu’il fallait briller pour être aimé.

Là où on a le Lion, les autres se lassent de notre éclat qui ternit avec notre avidité. On ressemble de plus en plus à un vieux Lion de zoo qui tourne en cage et dont le panache tombe en loques. Ceux qui s’intéressent encore à nous sont de plus en plus intéressés et de moins en moins sincères.

6 – Ce que le processus crée

On finit par cesser de vouloir impressionner les autres par notre éclat pour s’attirer leur amour. On découvre alors, là où on a le Lion, que toute cette puissante capacité de créer que l’on possède et que l’on avait mise au service de notre désir de briller, peut être mise au service de notre plaisir de vivre et de nous savoir créateur de notre vie pour nous-mêmes.

On redécouvre alors la vie sous un autre angle en jouissant, cette fois dans le secret et dans l’intime, de notre pouvoir de créer. Toutes nos œuvres, petites ou grandes, deviennent alors comme autant de trésors intimes. On s’éloigne du besoin de les exposer au monde pour s’attirer des regards et on apprend l’autosuffisance dans le pouvoir de la création.

On aime alors se rendre compte tout seul de ce que l’on est capable de créer. Cet amour pour nos créations nous éloigne du besoin de briller pour plaire aux autres. On devient reconnaissant de cette force, au lieu d’en attendre des reconnaissance. On apprend à se nourrir d’amour de l’intérieur, à ressentir cette force et cette énergie inépuisable couler en soi, au lieu de chercher à être nourri d’amour par ses brillants exploits. On apprend à aimer nos oeuvres pour ce qu’elles sont au lieu d’attendre qu’elles soient aimées et appréciées pour nous flatter.

On se rend compte que notre pouvoir n’a pas pour but d’impressionner les autres, mais de nous impressionner nous-mêmes et de nous amener à prendre conscience que nous sommes des êtres créateurs de nos vies et de nos existences dont nous pouvons tirer d’infinis joies et plaisirs.

Le processus du Lion vient de créer l’AMOUR PROPRE.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Le Lion — 22 commentaires

  1. Bonjour Tristan!

    Tout nouveau en astrologie, je dois dire que votre site est un de ceux qui se proposent de donner les outils à chacun pour faire son cheminement et essayer d’interpréter par lui-même ses différentes composantes astrologiques. La série des « processus de transformation » est particulière édifiante. Merci pour cela!

    Je suis Poisson ascendant Capricorne et je vis actuellement un changement affectif assez puissant, une séparation non voulue et un peu incomprise de mon côté. Je me suis donc concentré sur tout ce que la maison 8 pouvait dire de moi. Elle est désespérément vide de planète, mais y trône souverainement un signe bien particulier, le Lion 🙂 . Avec un Noeud Nord en Gémeaux et en maison 5, je serai quand même intéressé à savoir ce que votre expérience vous indique sur les personnes avec une maison 8 en lion (la fameuse maison 8, maison de tous les questionnements 🙂 )

    • Merci pour le message Eddy. Je n’ai plus trop le temps de répondre aux commentaires sur les configurations. Pour faire très rapide, le Lion en VIII peur créer une sorte de recherche de la puissance chez les autres, ou dans sa relation à l’invisible.

  2. Bonjour Brune,

    Je ne suis pas autant marquée par le lion ; je suis capricorne asc Gémeaux, lune en lion. Je n’ai pas assez d’info sur votre mère pour m’identifier à elle, mais je peux vous dire que , pour ma part, les valeurs sur lesquelles je ne suis pas prete de « transiger », meme à mon age ( 52 bientot ), sont la loyauté, la fidélité, la droiture et l’intégrité. J’apprends juste à « mettre de l’eau dans mon vin » quand les gens « défaillent » ( mais, honnetement, ça me conduit à rompre avec la personne en question ), mais la pilule passe très, très mal ! Je reçois une atteinte à ces valeurs comme une trahison.
    Oui, je sais exactement comment « mettre à mal » ce code de l’honneur, mais non je ne vous donnerai pas la recette. Je vous demande juste de comprendre la logique interne de votre mère ( qui certes a trop « cristallisé » dessus, jusqu’à en dériver sur une tyrannie ), à la lumière de ces valeurs. N’oubliez pas nous sommes les 1 ières « victimes »de ce « code de l’honneur », car ces valeurs exigentes et chevaleresques sont les fondements memes de notre identité.Souffrance garantie face à l’imperfection humaine !. J’ai envie de dire merci d’avoir la lune en lion, qui me permet de me rattacher aux choses essentielles, sur le plan humain, le plan du coeur.
    Sinon personnellement, je ne me sens pas concernée par le coté bling bling du lion, par la « grandeur » ni par la recherche de pouvoir ( le pouvoir se construit de l’intérieur…..).
    Désolée Brune, je ne vous serai d’aucun secours ! Cordialement.
    Anne

  3. Bonsoir à toutes et à tous,

    Je suis neuf en astrologie et je suis captivé par la correspondance de l’interprétation de mon thème astral et du ressenti de ma psyché.

    Comme Alexandra, le Lion est dans la maison XII avec mon Soleil et mon nœud Nord. Et pour couronner la crinière de ce magnifique félin, je suis Lion ascendant Lion.
    J’ai formalisé enfin ce que je ressentais depuis longtemps, soit ma nature d’apporter la lumière dans l’ombre. Je commence à m’aimer moi-même davantage (chose que je pratique depuis peu, depuis la séparation avec mon ex). Je suis aussi dans une dynamique de suggérer l’amour de soi aux autres.

    Je crois que cela est le chemin de toute une vie.

    ça me fait du bien de l’écrire et de le partager avec une meute de Lion ; )

    Je m’aime et je vous aime !

  4. Ce que dit Tristan, je confirme !
    Je ne sais pas ce qui est le plus « douloureux »: avoir le soleil en Lion, l’ascendant ou la lune (comme moi ! ) !…..lol.
    Tu sais Tristan, plus que de l’orgueil, je parlerais d’un « code de l’honneur », d’un système de valeur qui n’appartient qu’au lion, et qu’on ne pratique que sur « la planète lion », malheureusement pour nous……
    Toute infraction à ce code m’assassine, et déclenche ma colère…..
    Et vous les lions, comment vivez vous tout cela ?…

    • Bonjour Anne, j’en ́sais quelque chose car me mère est lion ascendant lion. Vous parlez de douleur, et je déplore celle de ma genitrice, enfermée dans ce carcan honorifique, qui, au départ empreint de noblesse et de grandeur, se révèle comme des oeillères au coeur.

      Pour ma part, mon ascendant balance tempère mon soleil en lion, même si je ressent encore les principes impérieux qui vivent toujours au fond de moi.

      Ne voyez aucun jugement, je ne sais pas si vous vous retrouver dans la description que je fais de ma mère.. en tout cas si vous avez des conseils, solutions pour mettre à mal ce code de l’honneur, que je qualifierai de tyrannique, ça m’intéresse!

      Brune

      • Apprenez à aimer qui vous êtes 🙂 C’est mon petit conseil du jour. Vous avez choisi cette énergie pour en faire l’expérience et découvrir sa beauté. Toutes les énergies du zodiaque sont belles.

  5. Bonjour, il me semble que cela est d’autant plus manifeste quand c’est la maison 7 qui est en Lion…merci pour commentaires. bonne journée

  6. Bonjour,

    Je viens de lire le signe du Lion et il me parle infiniment. Il est situé dans ma maison XII et j’y ai mon noeud nord…
    Merci pour ces beaux articles, mine de réflexion à lire et relire

  7. Merci pour ce texte. Je crois que je vais lz lire et le relire encore. Il m a éclairé moi qui ai mon soleil en lion en M8 la maison des crises et des prises de consciences dans la douleur. 🙂

  8. Je fouille moi aussi comme tout vos liens et je finis par trouver un texte qui m intéresse . Le Lion m interpelle j y ai le Soleil en maison 11 . Pas Cool ce signe il a beaucoup d exigences On veut passer inaperçu mais on fait tout pour être vu on est toujours dans le paraitre alors pas question de se laisser aller. Le Coeur reconnait les bonnes personnes comme dit La citation de St Exupéry mais le regard du lion va plutôt vers ce qui est beau ..heureusement l ascendant Vierge évite les débordements. C ce que je ressens. Après ça dépend du reste du thème de chacun bien sur.
    Je trouve que Tristan a raison dans son ensemble , la loyauté la générosité une énergie a toutes épreuves etc… j admets que le Lion est beau et fort (rires)

  9. En tant que native du Lion, je me reconnais bien dans ce portrait. Depuis toujours j’ai recherché la reconnaissance sociale (soleil en maison X) mais la vie avec le temps a fini par me mettre face à la réalité, parfois de façon violente. Et avec mon noeud nord en Versau, je dois faire preuve de plus de modestie et de simplicité. Pas toujours facile de descendre de son piédestal et de perdre ses mauvaises habitudes…

    La deuxième partie du billet me parle beaucoup, c’est une révélation même ! Prendre conscience de son pouvoir créateur mais dans le but de créer pour soi, par amour de la création, par amour de la vie, par amour de soi, dans son amour propre. C’est quelque part revenir à son enfant intérieur: En créant pour soi, on se reconnecte à ses rêves d’enfances (l’enfance, justement représenté par la maison V qui est en analogie au Lion !)

    Je ne sais pas comment peut s’exprimer le pouvoir créateur en maison X, mais en lisant ce billet j’ai surtout pensé au domaine artistique qui m’a toujours attiré mais où je n’ai jamais osé me lancer y compris par simple loisir. Par peur du regard des autres et de mon entourage… Je le regrette amèrement avec le recul, mais il n’est heureusement pas trop tard pour renouer avec cela.

    Enfin, j’ai aussi pensé à la maison V. La mienne est en Poissons et je pense que je peux trouver mon pouvoir créateur dans ce signe: Donner une dimension mystique ou spirituelle à une activité artistique (ou créatrice de manière générale) me correspond assez bien.

    • Ne cherchez pas nécessairement à aller vers la position sociale, tournez vous vers l’énergie de le foyer, c’est peut-être dans cet espace que vous pouvez construire un lieu de sécurité qui portera votre création.

  10. encore une fois, toutes les lignes sont très justes, je le vis moi aussi ascendant lion, dans l’art et l’enseignement, oui dans ce besoin de produire une attraction lumineuse forte…gémeaux ascendant lion, j’ai d’ailleurs créer une petite oeuvre et écrit sur l’effet Marylin (du même signe et son effet lumineux-apparence- contrôle de son image- quête d’amour inasouvi forcèment) j’ai aussi comme vous l’expliquez dépasser cela en étant plus simple, par constat que les lumières n’attirent que les papillons de nuit en effet et blessures, réalisme, qu’il n’y a pas d’amour vrai ni de vie saine et équilibrée, ainsi…cela dit, le manque de lumière et de mise en avant, de défi, me manque, alors ? je m’ennuie encore plus! mais j’essaies de vivre autrement…on peut vivre avec subtilité ses influences astrales…

    • Je suis dans le même cas que toi étant moi même signe du lion.
      Pour reprendre ta dernière remarque que tu t’ennuie encore plus sans défis et sans mise en lumière, je pense que tu raisonnes encore par rapport aux autres en pensant (fausse croyance) qu’il faut briller pour être aimé.
      Le dernier paragraphe est très clair…

  11. Bonjour,

    Je viens de lire la signification du Lion qui est present dans mon theme avec la planete Venus. Cela explique bien des choses… surtout votre explication sur la lumiere qui brille de plus en plus et celle des autres qui se ternit par comparaison, et aussi le fait de se retrouver seule.

    J’ai une question: dans le paragraphe 6, vous parlez d’expression personnelle si je comprends bien? A travers la creativite et pour soi avant tout?
    Qu’est-ce que cela signifie par rapport a la transformation des rapports aux autres dans les relations intimes?

    J’ai eu des relations intimes et ‘privees’ avec quelques personnes speciales tout au long de ma vie et j’ai aussi depuis quelques annees fais l’experience de rencontres de plus en plus superficielles et interessees (dans le domaine des amis surtout) auxquelles j’ai mis un terme tres brusquement il y a 2 ans. Je reviens peu a peu a des relations moins nombreuses mais plus vraies (dans mes nouvelles amities).
    Ma question concerne les relations amoureuses principalement. Je suis seule depuis 3 ans et je l’ai ete quasiment toute ma vie malgre un theme qui a priori (apres de nombreuses lectures de votre site entre autres) souligne l’importance du mariage dans ma vie. Je le confirme par mon sentiment intense d’un manque (un gouffre meme!) de quelque chose d’essentiel a ma vie. Une relation tres intense et tres belle qui s’est terminee il y a 12 ans confirme aussi pour moi ce besoin intense de vivre a deux. Et pourtant…
    Alors ou regarder? Est-ce que mon theme astrologique peut m’aider encore dans cette recherche? Je fais aussi un travail sur moi a travers une therapie corporelle depuis 2 ans: une veritable revelation a plein de niveaux et un bonheur absolu dans ce travail pour moi. Mais cette question reste la.
    Comme un blocage ou un aspect de ma personnalite que je n’ai pas encore vu sous le bon angle. Avez-vous des suggestions quant a l’analyse de mon theme astral? Dans quelle direction regarder??? Merci.

      • Merci de votre reponse. Ca ne me parle pas tellement je dois dire. J’ai le noeud sud en Cancer et le noeud nord en Capricorne mais je ne comprends pas comment les interpreter. Est-ce que les caracteristiques de chaque signe suffisent pour expliquer?

        J’aimerais bien faire une consultation mais je ne vis pas a Paris et je n’ai pas les moyens financiers non plus. Mais peut-etre une autre fois…

        • Ah ben ça tombe bien, noeud sud cancer/noeud nord capricorne : Tristan a justement fait un article tout récent là-dessus… Il est très clair. Je suis sûre que ce sera un bon point de départ de réflexion! (je me permets de le signaler, parce que le site est tellement vaste qu’on peut oublier d’aller regarder à certains endroits, alors qu’il y a déjà une partie de la réponse dans un article… m’est arrivé plein de fois… mais à force de fouiller, je commence à m’y retrouver…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*