Le Capricorne

Nous voici en plein dans le mois du Capricorne, au commencement de l’hiver, quand les jours commencent lentement à reprendre le pas sur les nuits. Voici le processus du signe du mois en cours tel que je le ressens. Au risque de me répéter, je rappelle qu’il ne s’agit pas d’une description des natifs du Capricorne, mais d’un ressenti du processus de ce signe que je transmets. Tout un chacun peut, par la suite, prendre son thème et regarder où se trouve le Capricorne dans son signe pour comprendre pourquoi il fonctionne de cette manière dans tel secteur de sa vie (la maison astrologique où se trouve le Capricorne), où pourquoi telle énergie propre semble traversée par ce processus (planètes se trouvant dans ce signe).

1 - La croyance.

Le Capricorne croit que pour se réaliser et perdurer, il faut œuvrer, produire un effort. Là où se trouve le Capricorne (dans la maison astrologique où on le trouve dans notre thème) nous avons la croyance que nous ne pouvons pas recevoir spontanément et naturellement les grâces de la nature ou de la vie, sans devoir œuvrer ardemment à organiser tout cela.

2- Comment il agit à cause de sa croyance

A cause de cette croyance, le Capricorne structure et organise insatiablement. Là où se trouve le Capricorne, nous croyons tellement que les choses ne peuvent exister ni demeurer sans une forte structure, que nous mettons, dans tout ce qui concerne ce secteur de notre vie, une intention d'organisation et de structuration qui encadre toutes les formes de vie. Le Capricorne modélise la vie comme s’il s’agissait d’un jeu de cubes et perd la spontanéité et la souplesse dans le même temps.

3- Ce qu’il reçoit du fait de sa croyance

Du fait de cette croyance, là où se trouve le Capricorne dans notre thème, nous avons le sentiment de devoir constamment produire un effort pour maintenir en place notre jeu de cubes et de boîtes qui, sans cette attention très particulière, serait emporté par le flot incessant des variations, des changements et des mouvements de la vie. Nous n’arrivons pas à nous laisser vivre et la fatigue et l’usure se font sentir à cause de toute cette énergie dépensée à structurer le flot de l’existence.

Ce processus est épuisant car il donne le sentiment de devoir toujours donner plus sans jamais recevoir en retour de gratifications à la hauteur de ce que l'on a donné. En échange de ses croyances, le Capricorne reçoit une absence de gratification ce qui peut le rendre renfrogné, aigri ou taciturne.

4- Comment il y résiste tant bien que mal

Il est impossible de se reposer définitivement sur une merveilleuse organisation, car à peine est-elle en place qu’elle est déjà obsolète !

Mais le Capricorne ne peut se résoudre à ces imperfections dont il n’a pas la maîtrise, alors il modélise à nouveau, il adapte, il corrige, pour rattraper le flot de la vie et trouver une structure plus durable encore qui lui permettrait de se reposer enfin, espère-t-il secrètement… à vie !

En résistant à ce principe de l'impermanence des choses, le Capricorne se fatigue et s’use de toute cette énergie qu'il a employé à tout cadrer dans tous les sens.

5- Comment la vie l’aide à évoluer

En jouant à démolir ses petites constructions vulnérables mais si bien pensées, la vie lui montre qu'il n'existe pas de structure véritablement durable dans la matière, que la vie est faite d'un mouvement permanent que l'on ne peut arrêter ni retenir pour le dominer, et que les rêves de trouver une martingale qui assurerait pour des temps infinis une pérennité à toute chose ne sont que des chimères, le signe d'une peur profonde, d'un besoin de se rassurer et d’un manque de confiance en la vie.

Épuisé par sa vaine tentative d'arrêter le cours du monde après avoir été maintes fois rattrapé puis dépasser par le processus de la vie, le Capricorne se rend à l'évidence qu'il n'existe aucune forme d'activité que l'on puisse arrêter, figer dans le temps et modéliser de manière immuable.

6 - Ce que le processus crée

Quand il ressent cela, il s’ouvre à la compréhension du réel fonctionnement et de la réelle organisation de la vie. Avant il voulait organiser et planifier la vie pour se repérer dans l’échelle du temps et des valeurs. Il comprend maintenant, avec tous ces efforts produits, que la vie a son propre fonctionnement que l’on ne peut la contraindre. Il comprend que toute organisation et fonctionnement durable doit reposer sur les lois de la nature.

Le lâcher prise sur la maîtrise de tout lui donne la clé pour comprendre le fonctionnement et l’organisation naturelle des choses. Il accepte cette part d’imprévisible qui le dérangeait autrefois et se reconnecte à une spontanéité et un naturel qui lui permet d’envisager n’importe quelle situation sereinement. Il apprend à faire confiance au fonctionnement de la vie avant ses propres idées et organisations personnelles qu'il conserve, mais place au second plan.

Le processus du Capricorne vient de s’achever et a développé une conscience d’adulte responsable devant la vie et son organisation, il vient d’accomplir le processus de la MATURITE.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Le Capricorne — 30 commentaires

  1. Bonjour Tristan,

    pour le côté aigri et déçu, je me sens concernée…en amour et en amitié, toute relation affective en général… J’ai Vénus en Capricorne…
    en général, je passe du tout au rien… comme je suis très exigeante, je suis souvent déçue, en général les personnes de mon entourage me fuient… ou alors c’est moi qui m’en coupe volontairement si je vois que ça ne va pas…

    je travaille à me recentrer, pour ne plus rien attendre des autres…
    Mais je vois que la jalousie et l’envie pointent leur nez chaque fois que je vois des photos de personnes en groupes, de personnes qui se font des amis facilement etc. de personnes qui ont des relations affectueuses…
    je travaille à me donner le maximum par moi-même, mais je vois bien que c’est insuffisant et que les mêmes tourments reviennent toujours… Qu’en penses-tu? aurais-tu un conseil à me donner? mon signe solaire est Poissons.
    Bien à toi,
    Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*