La Vierge

Encore un long accouchement autour de ce processus. La Vierge est chez moi essentiellement dans la maison III, maison de la communication, du petit entourage, des frères et soeurs… En écrivant ce processus, je me suis reconnu dans ma manière d’écrire et dans ma difficulté à finir mes textes, et d’une manière plus générale, dans ma manière de communiquer qui veut toujours avoir fait le tour de tout avant de s’arrêter, ce qui est, je l’avoue, saoulant pour les autres. J’ai appris sur moi encore une fois, je vous en souhaite autant. Bonne lecture !

IMAGE

1 – La croyance de la Vierge.

Là où on a la Vierge, on a la croyance que le monde est fini et qu’en en faisant le tour, on pourra en maîtriser les contours. Là où on a La Vierge, on a la croyance que le fini existe et que l’infini est une farce cosmique, un délire d’astronome ou « d’ésotériste », qu’en fait, on vit dans un monde avec un début et une fin, et qu’il convient, avant de prendre la bonne décision, la bonne direction, en toute chose qui concerne là où on la Vierge, de bien connaître tous ses contours. Là où on a la Vierge on a la croyance que tout s’explique, qu’aucun mystère ne saurait être percé et que l’être humain est en capacité de saisir et d’expliquer tous les phénomènes de la Vie. C’est sûr.

2 – Comment on agit du fait de cette croyance.

Là où on a la Vierge, du fait de cette croyance, on a des difficultés à prendre des décisions simples et à se sentir sûr de nos choix. Là où on a la Vierge, on n’arrive pas à se fier à notre intuition, on n’est jamais sûr d’avoir tout étudié dans les détails, d’avoir fait le tour de toutes les hypothèses possibles, d’avoir déroulé tous les scénarii, toutes les possibilités et toutes les potentialités. Alors, là où on a la Vierge, inlassablement, on analyse chaque chose, chaque possibilité, chaque potentialité, sans jamais vraiment faire de choix, ni prendre de décision définitive, car on sent bien qu’il existe encore des milliers de possibilités à explorer quelque part. On analyse tous les angles et les potentiels, on classe, on organise dans sa tête, on calcule, on range, on évalue, on soupèse, on juge, on attribue, on estime, bref on fait tout un tas d’opérations analytiques qui nous permettent de mettre chaque chose de la vie dans une case prédéfinie, dans l’espoir de pouvoir faire un choix se reposant sur l’analyse complète de toutes les possibilités.

3 – Ce que l’on reçoit du fait de cette croyance.

Du fait de cette croyance, là où on a la Vierge, on reçoit de la Vie encore plus de choses à explorer pour en faire le tour. A chaque champ que l’on a fini de moissonner correspond dix autres champs à moissonner. Le temps nécessaire à engranger les grains de la vie et à tous les recenser par poids, tailles, couleurs, maturité, origine… ne cesse de s’allonger tandis que notre espérance de vie, elle, ne cesse de se réduire. Notre ouvrage, au lieu de se rapprocher des bords d’un contour que l’on rêve de croire fini, ne cesse de grandir à chaque action que l’on mène pour le finir. Le monde que l’on rêvait de faire tenir dans sa main ne cesse de grandir de manière exponentielle sans que l’on puisse en voir la fin.

4 – Comment on résiste tant bien que mal

Là où on a La Vierge, la certitude que le monde est fini et qu’on peut en faire le tour nous donne encore plus de conviction et de cœur à l’ouvrage. On redouble d’effort pour tenter de rattraper et de dépasser l’infini, de saisir toute cette immensité. On défit l’Univers tout entier de résister à notre phénoménale énergie de travail, à notre génie du classement, à la perspicacité de notre organisation, à la finesse de notre analyse. Tel une fourmi devant une montagne, on défie la nature de résister à notre incroyable énergie de dépiautage. On viendra à bout de n’importe quel Univers, grain de sable par grain de sable, afin d’en dresser la carte ultime et complète qui nous permettra de prendre enfin la bonne décision, la bonne direction dans notre vie, en connaissance de toutes les causes et pas comme ces ignorants et ces naïfs qui se fient de manière infantile à leur intuition, à leur feeling où je ne sais quelle illusion.

5 – Comment la vie l’aide à évoluer

Là où on a la Vierge, la naïveté de notre croyance que le monde puisse être fini nous a plongés dans une analyse sans fin de tout ce qui s’y trouve. Là où on a la Vierge, l’ouvrage sans fin que nous avons entrepris ne nous a pas donné l’assurance tant attendue. Au contraire, on se retrouve devant l’immense vertige de se rendre compte que 1000 vies ne suffiraient pas à faire le tour de ce qu’il nous reste encore à explorer, sans parler de ce que l’on n’a pas encore eu l’opportunité de découvrir. Là où on a la Vierge, on se sent finalement dans une impasse totale, impuissant à pouvoir régler cette histoire en continuant d’espérer en faire le tour en recensant toutes les hypothèses comme on recense les individus d’une Nation. On est obligé d’admettre qu’aucun recensement n’est exact, ni permanent, et qu’il y a dans la vie une impermanence, une imprévisibilité, une dimension incommensurable avec laquelle il va falloir composer.

6 – Ce que le processus crée

Devant cette immensité qui en impose à notre raison et la noie totalement, notre fierté de croire que nous pouvions décoder les arcanes du monde en œuvrant assidûment s’effondre. Des pans gigantesques de notre construction mentale s’évanouissent devant nous en fumée, des années d’efforts à calculer, à classer toutes sortes d’idées, de croyances, de phénomènes, tombent à nos pieds. Un moment, on tente de ramasser toutes ces poussières d’illusion pour reconstruire notre orgueilleux et illusoire « Château de la Vie toute entière », mais la poussière ne prend plus forme. Le désarroi nous saisit, nous faisant admettre la vacuité de notre croyance en notre pouvoir de réduire le monde à la taille de notre petit esprit.

Dans le silence de notre abandon, nous découvrons alors, au milieu des cendres encore fumantes de nos illusions passées, une pépite qui brille.

Cette pépite c’est NOTRE œuvre, celle qui reste de cette tentative désespérée. Sans le savoir, notre exploration tout azimut du monde nous a fait découvrir, étudier, rencontrer et analyser une partie incroyable de l’Univers que nous ignorions et qui restera à jamais présente en nous : nous-mêmes. L’abandon sincère de vouloir tout découvrir nous met alors subitement en face de la seule chose qui reste lorsque l’on accepte de ne rien pouvoir contrôler : nous, notre Œuvre personnelle, ce qui nous distingue des autres, ce que nous avons réellement fait et accompli et qui nous délimite par rapport aux autres, ce qui fait de notre cœur à l’ouvrage une chose personnelle, unique, inaliénable, individuelle.

Le processus de la Vierge vient d’opérer le processus du DISCERNEMENT qui nous permet de nous reconnaître et de nous différencier du reste du monde à travers nos œuvres.

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

La Vierge — 37 commentaires

  1. Magnifique Tristan! J’en pleure tellement je me reconnais dans tous les signes astrologiques qui sont dans mon thème natal. J’adore la façon dont vous nous transmettez votre savoir. Vous osez nous parler de vous, ce qui humanise merveilleusement vos ecrits. Votre plume est à la hauteur de votre ambition de vierge et la précision des mots que vous choisissez touche mon coeur avec adresse, le tout parsemé d’une dose d’humour irrésistible, vous êtes un être magnifique et brillant. Votre LION va adorer! Catherine. (petit lion ascendant cancer )…

  2. En découvrant votre commentaire, je pense à ce que l’on dit de Thomas d’Aquin ce religieux du 13ème et de son immense projet de synthèse, de mise en ordre selon sa foi des réflexions tant des penseurs chrétiens, que juifs ou musulmans ou même des penseurs grecs…analysant et dialoguant avec chaque univers de pensée, et finissant pas dire au terme de sa vie dans la vision du Mystère lui-même que tout ce qu’il a écrit et fait n’est que de la paille devant la splendeur du Vivant… oui aller de découverte en découverte d’émerveillement en émerveillement et dire bravo en tapant dans les mains comme des enfants éblouis… merci encore pour vos analyses. Bonne journée

  3. Bonsoir Tristan,

    J’ai la maison 2 en vierge occupée par une conjonction pluton-uranus.
    Ce que vous dites est vrai. J’ai cherché toute ma vie comment gagner ma vie. J’ai eut 17 employeurs minimum et ai travaillé à mon compte en plus de mes emplois, tous différents je précise, chaque emploi, un métier différent.

  4. Excusez moi Tristant j exagére quand je dis que vous êtes réticent c était pas le mot que je voulais employer mais mon iPad fait souvent ce qu il veut son robot change les formules je devrais relire avant d envoyer les messages c est comme mal grès je voulais dire bien que mais bon l essentiel c est que vous ayez compris et je répète que ce que je lis sur votre site m aide et me fait avancer à grands pas , je viens de lire ce que vous écrivez sur Vénus , elle est en Gémeaux en 10 chez moi, Malheureusement elle est à peine visible c est la Vierge qui domine . Je continue , je lis et j applique j arriverai sûrement à ce que je veux ah! J oubliais je suis Lion alors pas de problème j ai la volonté

    Merci !!!!!

  5. Rebonjour Tristant , vous semblez retissant à mon premier message mais j en suis convaincue puisque je le vis au quotidien la Vierge est Trop prudente, trop auto protectrice , trop frileuse, toujours à chercher la petite bête pour ne pas avancer c vrai qu elle peut servir de « bras droit  » .dans une société . Mais toute seule elle a beaucoup de mal car la Vierge est trop droite dans ses bottes trop réfléchie pour réussir toute seule. Très analytique on ne la roule pas facilement dans la farine. c bien pour son entourage mais pour elle c un peu ennuyeux . Je suis une vraie Vierge les deux pieds sur terre avec L ascendant son maître (mercure) et Jupiter joint dans ce signe. on travaille on travaille on fait des recherches on trouve des solutions mais on ne s amuse pas beaucoup et mal grès une maison 10 en gémeaux qui porte Venus j ai beaucoup de mal. je pense toujours à résoudre les problèmes des uns et des autres et très peu à m amuser sans culpabiliser. bon c vrai que cette vierge m a aidée mais disons qu on pourrait la comparer au surmoi en psycho .

    • Bonjour Rosine,
      Je ne suis pas réticent à votre post. Juste pas très disponible en ce moment. Ce que vous dites sur la Vierge me parle bien. La prudence exagérée les caractérise bien.

  6. Bonsoir Tristan, ah oui! quand on a une vierge forte dans son thème c comme vous dites on analyse on fouille on cherche le pourquoi du comment j ai l ascendant dans ce signe , un pas en avant 3 en arrière une vie trop bien rangée pas de salade sans vinaigrette elles me font fuir a toutes jambes le positif c qu on finit toujours par faire des découvertes incroyables alors on peut dire que les vierges ne meurent pas idiotes mais quelle galère!!!!

  7. Un signe très lié chez moi à la maison 11, renforcé par l’emplacement de sa planète Mercure 100% bien aspecté 🙂

    J’ai du mal à voir comment la Vierge se concrétise dans cette maison. Elle ne m’y semble pas très à l’aise. Et j’avoue avoir tendance à ne pas m’attarder sur cette maison voire à la mépriser ! Mais la Vie a décidé de m’y confronter avec les transits actuels dans ce signe (Jupiter, le nœud nord, j’ajouterai meme le transit de vénus sur Jupiter après sa rétrogradation dans le Lion). Dans ma vie ça s’est concrétisé par un service civique.

  8. Hahaha ! Vierge en maison X j’ai fait l’inventaire de toutes les carrières et places dans le monde possibles pour moi depuis toujours… Merci Tristan pour cette description si parlante !

  9. Gémeaux/vierge,Lune et Jupiter maison 8, elle est compliquée cette maison 8! il est important pour des gens comme moi qui sont novices d’avoir plusieurs sources,donc Merci.

  10. Merci Tristan,

    votre interprétation du signe de la Vierge, que je trouve particulièrement raffinée et profonde, m’a beaucoup éclairée (prises de consciences) quant à mes questionnements actuels intérieures permanentes et pénibles par rapport à mon projet de vie. Je les sens en résonnance avec le transit actuel de la lune noire sur la conjonction de nœuds nord avec Pluton en vierge et en maison XI en opposition à mon soleil dans mon thème de naissance.

    Je voulais ajouter que j’apprécie beaucoup votre site. Pour moi, il reflète parfaitement son nom « l’astrologie autrement ». Vos écrits et vos enseignement me permettent de découvrir l’astrologie autrement.Chaque lecture de votre article me permet de plonger un peu plus à l’intérieur de moi pour me mieux connaitre, me comprendre et voir « autrement ».

    Un grand, grand merci

    Marina

  11. Ce signe est particulièrement important dans ma vie puisque je suis liée en amitié à un bon nombre de natives de la vierge (moi-même native sagittaire ascend lion), au niveau communication cela se passe très bien (comme vous j’ai la vierge en III), par contre avec ma mère vierge ascendant vierge, depuis mon adolescence ça n’a plus du tout été, cela s’est développé en suite par une succession de drames familiaux au sujet desquels je me pose toujours des questions, bref la vierge est un signe pour moi encore bien mystérieux qui me touche de près, merci Tristan de m’aider par votre article à creuser le sujet (démarche typiquement vierge je présume!)

  12. Une parfaite synthèse de ma nature profonde, vous avez touché dans le mille! Ce ne serait pas sagittaire ça ?!? A moins que ce soit ma nature Vierge AS Sagittaire qui se projette et teinte ma compréhension? 😉 Mais peu importe, j’ai Neptune conjoint a l’AS et Jupiter en poisson pour m’aider a lâcher prise, a moins que… 😉
    Merci pour votre bon travail!
    Christine

  13. Bonjour,

    ouaouh, merci pour cette superbe description (et super prise de conscience du coup 😉
    J’ai la Vierge en ascendant… Je saisis à travers votre lecture le travers de mon fonctionnement… C’est si vrai !

    Mais « notre fierté de croire que nous pouvions décoder les arcanes du monde en oeuvrant assidument »… Ca pourrait être l’intention d’une pratique astrologique, si je comprends bien ? Du coup, cela appelle à clarifier l’intention… voire à découvrir que l’on peut vivre l’astrologie pour d’autres motivations que la compréhension des arcanes du monde ?
    😉
    Bonne journée,

    • Bonjour Bouille,
      Merci pour votre commentaire. L’astrologie est en effet un des domaines où une énergie très vierge peu se perdre dans une tentative de recherche interminable. L’énergie des Poissons peu aider à se recentrer sur une perception globale et moins mentale.

      • L’émotion a jailli sans que je m’y attende et elle a perduré pendant toute la lecture, je l’ai donc accueillie sans résistance… C’est de fait assez émouvant de lire un si beau texte sur le signe de la Vierge et de se retrouver autant dans cette énergie de fond, de constater une fois de plus à quel point l’univers est Fabuleux, à quel point l’astrologie est puissante et révélatrice sur nous même! Respect donc devant cet outil que j’honore et qui est ma passion depuis de nombreuses années.Respect à cette symbolique et à la grandeur de la Vie!La Vierge en prend davantage conscience par le fait même de son humilité,ce qui ne veut pas dire qu’elle n’a pas sa place ni son importance aussi petite soit elle devant l’immensité qui s’étend sous ses yeux et bien au delà!!L’axe Vierge/ Poissons résonne parfaitement dans cette conscience de l’existence quand à l’infiniment petit et à l’infiniment grand! Ces deux signes ont beaucoup à apprendre et à s’enrichir l’un de l’autre dans leur parcours de vie. Encore merci pour ce partage si généreux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*