La maison VII

La maison VII est dite traditionnellement maison des unions, des mariages, des associations, des partenaires et des contrats. Elle avait autrefois une connotation marquée dans les unions légales, contractuelles, durables qui  venait du fait que nous remettions peu en cause les unions. Il y a quelques décennies seulement, divorcer ou quitter sont travail restait des actes hors du commun.  Cet état de la société où les unions duraient à la vie à la mort avait connoté cette maison où nous faisons l'expérience des associations, d'un caractère durable fort, tres ancré dans des partenariats légalisés. Aujourd'hui, il est important de comprendre que la mobilité de la société a inclus dans cette maison toute les formes de partenariat et d'association, du pacs à l'union libre et du contrat de travail temporaire au Freelance.

Fondamentalement la maison VII ne contient pas de notion de durabilité, d'unicité ou de légalité. L'essence de cette maison est celui du partenariat.

La maison VII est la maison qui nous fait composer avec les autres, qui nous fait collaborer avec eux et plus seulement nous développer nous-mêmes.
Les 6 premières maisons ont eu comme fonction de développer notre personnalité, notre potentiel et ses atouts jusqu'au point d'éveiller en nous à quoi l'on pouvait servir, ou de quelle partie de nous-mêmes nous aimons nous servir.

En maison VII, l'expérience change. Nous prenons conscience de nos manques et nous recherchons dans l'expérience de cette maison les complémentarités à nos manques.  En maison VII on est sensible à ce que l'on n'a pas et on s'ouvre au potentiel des autres pour compléter nos capacités dans une association.

À partir de la maison VII on apprend à connaître, reconnaître et utiliser le potentiel des autres pour compléter nos propres compétences. La maison VII est donc une maison où l'on devient sensible aux autres, ouvert et attentif à ce qu'ils sont.

La maison VII est celle de nos partenaires dans le sens où nous recherchons pour compléter notre personnalité des personnes ayant des traits de caractère complémentaires aux nôtres.

La maison VII est aussi la maison des contrats, associations, partenariats dans la mesure où pour utiliser le potentiel des autres, pour utiliser cette complémentarité qui ne nous appartient pas, nous devons apprendre à nous associer.

La maison VII représente aussi bien nos partenaires que nos partenariats. On peut l'interpréter dans les deux sens. Nous avons tendance à conclure des alliances avec la même énergie qui caractérise celles de nos partenaires. Nos partenaires et nos alliances ont la même énergie. C'est un point fondamental à comprendre. Quand on a un problème avec un partenaire, on a tendance à blâmer le partenaire sans se rendre compte que nous pourrions remettre en cause la manière dont nous avons contracté nos alliances avec les mêmes qualités et défauts que nous reprochons à nos partenaires.

Ce point est important à comprendre. Je vais prendre mon cas pour l'expliquer. Je suis ascendant Lion. J'ai donc une capacité à rester centrer sur moi, à concentrer sur ma personnalité le pouvoir. Dans ma maison VII en face de mon ascendant, se trouve le Verseau. Cela veut que je recherche dans mes associations à redistribuer mon pouvoir de maniere égalitaire pour equilibrer ma personnalite. De la même manière je m'associe plus à des personnalités Verseau, c'est à dire, des personnes qui ont une forte capacité à mettre leur personnalité au service d'un idéal, d'une collectivité. J'ai besoin de développer des contrats au service d'idéaux et je trouve donc des partenaires qui ont une personnalité qui se met au service d'idéaux.
Il se trouve que mes deux dernières compagnes étaient ascendant Verseau.

Pour résumer je reprends mon texte sur le parcours des 12 maisons : en maison VI, nous avons appris à créer, puis à nous rendre utile et à orienter cette créativité dans une utilité pour les autres, nous avons maintenant besoin en maison VII de partenaires pour trouver des complémentarités à nos potentiels et aptitudes à travers des échanges organisés. Et nous nous engageons dans des contrats de vie qui nous permettent de faire l’expérience de l’échange et du partage. Travail contre salaire pour exprimer nos aptitudes professionnelles, soutien et affection contre engagement et respect de soi pour exprimer nos besoins de partenariat affectif.

La maison VII nous fait expérimenter l'association avec l'autre pour nous faire découvrir nos manques et la manière de les combler en apprenant à se tourner vers l'autre. Le but n'étant pas de dominer la relation ou de s'y soumettre mais de faire l'expérience à deux d'une complétude magique que l'on expérimente quand on développe l'humilité pour soi et la confiance dans l'autre.

La maison VII dans les signes du zodiaque

    Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

    Commentaire

    La maison VII — 33 commentaires

    1. bonjour,je tiens à un homme taureau ascendant vierge né le 19/04/1958 à 15 h Metz
      Je suis vierge ascendant verseau née le 03/09/1962 à 18h30 Metz
      Nous sommes entrés en relation il y a 3 mois, mais nous connaissions (de + ou – moins loin par le travail) depuis 3 ans au moins.

      Il semble m’aimer et le dit mais parle toujours d’autres femmes (rencontres dues au hasard et dit « on ne sait pas ce qui peut arriver ». Je souffre d’une idée qu’il puisse être léger, dans un esprit de conquête (maison VIII en bélier).
      Je me demande si je pourrai m’engager dans une relation fondée (entre autres) sur la fidélité.

      Lui dit que pour lui la fidélité est une condition , sinon pas de confiance, donc pas de couple. J’ai l’impression qu’il parle surtout pour moi !…

      faut-il que je tire des conclusions hâtives ou le laisser faire sans jalousie ?

      Merci de m’aider, j’ai peur de souffrir car je l’m

      • Bonjour Patricia,
        Vous évoquez d’une jolie façon les questions de la confiance, de la jalousie, de la fidélité, de l’engagement de l’amour et de la souffrance. Seule vous savez ce que vous pouvez accepter ou pas pour vous-même. Peut-être pourriez vous dire et définir quel est pour vous le cadre d’un engagement dans lequel vous seriez à l’aise au lieu de vous demander si celui de votre ami pourrait vous convenir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *