La maison VI

Traditionnellement la maison VI est appelée maison du travail, de la santé, de la vie quotidienne, des subordonnées, des serviteurs et des servitudes.

Voilà encore un ensemble de mots clés et de situations de la vie dont il n'est pas évident de voir le sens commun. Un temps je disais que cette maison représentait notre rythme de vie au quotidien. C'est encore vrai. Les gens qui ont besoin de toujours être faire quelque chose et que ne se pose jamais sont des personnes qui ont une maison VI forte. La maison VI représente bien notre vie quotidienne, mais cela ne suffit pas à comprendre l'essence de l'expérience de cette maison.

Pour comprendre cette maison il est important de la replacer dans le cycle des 12 maisons. La maison VI arrive après la V dans laquelle nous avons développé notre créativité et notre amour propre. Je reprends ici ce que j'ai écrit dans le cycle des maisons à propos de la maison VI  : "[en maison V] nous avons appris à créer avec notre cœur. Nous cherchons en maison VI à confronter le potentiel que l'on vient de découvrir aux besoins des autres pour trouver notre utilité au sein de la collectivité. Nous recherchons et sentons le besoin de trouver à quoi notre créativité peut-elle bien servir ? Qu’en faire, à qui l’offrir ? Nous commençons à mettre notre énergie, notre créativité au service des autres pour intégrer notre potentiel dans la famille humaine."

Dans le cycle de la vie d'un être humain, il apprend enfant à développer sa créativité dans le jeu, le dessin, le coloriage, les legos, les poupées... ce qui développe son amour propre. Puis vient un âge ou tout enfant a envie d'aider les adultes. Il veut faire la vaisselle, laver par terre, balayer, cirer les chaussures. On pourrait à cet âge la lui faire faire n'importe quoi, il le fera avec une ardeur incroyable s'il a été laissé suffisamment libre de créer dans sa phase de développement précédente.

Après la créativité et le développement créatif suit le besoin de se rendre utile, de trouver à quoi toute cette force que l'on a en nous peut bien servir. L'être humain n'est pas fait pour vivre seul. Seul il dépérit. Les phases créatives de l'existence servent à faire l'expérience de sa puissance. Mais une puissance qui s'exerce seule est sans saveur. Elle a besoin de s'exprimer dans un objet, un service qui la dépasse. La jouissance de la créativité que l'on développe en maison V devient ennuyeuse s'il on est éternellement son seul et unique spectateur. Alors, on cherche à mettre notre savoir-faire tout fraîchement découvert à profit en l'utilisant dans un cadre ou il trouvera un emploi, un usage. L'enfant qui sait maintenant utiliser habilement ses mains, son corps, ses muscles, veut bricoler avec son père ou faire la cuisine. Il voudra porter des choses très lourdes ou accomplir des tâches très longues et répétitives.

Cette expérience qui consiste à trouver un emploi à nos savoirs faire et nos potentiels fait de cette maison la maison du travail. Le travail sert à gagner sa croûte, mais avant tout le travail est un emploi de nos potentiels et de nos capacités.

Le désir de trouver une utilité à nous-mêmes fait de cette maison la maison des service ou des servitudes. Par extension, parce que tout ce qui a une raisonnance à l'intérieur de nous en a une autre à l'extérieur, la maison VI est aussi celle des serviteurs. Nous créons une similitude entre les gens qui nous servent et nous-mêmes dans notre croyance et dans nos fonctionnements sur notre manière de servir. S'il ont croit qu'il faut travailler dur, on cherchera des serviteurs dur à la tâche également.

Il peut être difficile d'identifier en nous ce côté serviteur. Il y a une idée de servitude dans ce mot qui n'est pas agréable à entendre. Pour comprendre à quoi cela correspond à l'intérieur de nous, on peut se demander en maison VI "de quoi on aime se servir en nous?"Si nous aimons nous servir de notre intuition, ou de notre raisonnement ou de notre force d'action, cela engendrera des approches très différentes du travail.

Cela engendrera des rythmes de vie très différents aussi. Un intuitif dans le travail a besoin de rythme moins precis et decoupés que quelqu'un qui fonctionne rationnellement. C'est en cela que cette maison est aussi la maison des rythmes de vie au quotidien.

Et ce rythme de vie au quotidien, cette application ou cette attention, voire même cette intention que nous mettons sur notre vie quotidienne touche notre santé. Le surmené ou le détendu le sont d'abord par rapport aux rythmes de vie qu'ils s'imposent, bien avant que la maladie ne les guette.

La maison VI est donc celle où l'on fait l'experience de nous rendre utile, de trouver un emploi à nous-memes d'une maniere qui nous est propre. Cet emploi peut alors devenir travail dans lequel nous apprenons à servir à quelque chose. Cette activité rythme notre vie quotidienne et affecte notre santé. Voilà ce qui relie tout ces mots traditionnellement employés pour décrire cette maison dont l'essence est : employer notre potentiel, trouver notre utilité, faire l'expérience de ce à quoi on sert, découvrir ce que l'on aime servir ou les qualités dont on aime se servir.

La maison VI dans les signes du zodiaque

    Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

    Commentaire

    La maison VI — 27 commentaires

    1. Bonjour, je vis avec Saturne dans mon Thème natal en Bélier, à qques secondes du descendant en Maison 6.
      J’ai change plusieurs fois de métier et c’est effectivement MON approche qui était à revoir. L’age aidant ()Saturne devient comme un pote, q franchement je n’avais pas entendu possible mais c’est moi qui ai eu ‘envie’ de décider ainsi après ma première consulte d’Astro.
      J’apprécie de lire de vos publications et je vous souhaite belle continuation.
      Atty

    2. Bonjour ,il est plus agréable d’avoir un soleil en 6 ou en 12 ?? ( meme si toute les maison sont neutre et seulement des champs d’experiences )

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *