Une conjonction peut en cacher une autre…

Il y a quelques jours, j'ai fait le thème astrale d'une jeune femme qui avait la dans son ciel de naissance une conjonction (deux planètes très proches l'une de l'autre) que j'ai moi-même dans le mien. Fastoche me dis-je ! Voilà un point que je connais par cœur ! Ah que la vie est pleine de facéties parfois !

Il s'agissait d'une conjonction entre le Soleil (l'essence de l'être son idéal, sa vitalité, l'amour, mais aussi le père) et Saturne (la loi intérieure, la rigueur, les obstacles, les autorités qui empêchent et retardent pour obliger à se dépasser et comprendre).

J'interprétais sa conjonction comme j'aurais interprété la mienne par "l'empreinte dans l'enfance d'un père autoritaire". En même temps que je parlais un doute me traversa l'esprit et une sueur froide me parcouru l'échine...

- Pas du tout me répondit-elle ! Mon père était plutôt cool !

Gloupss... Je comprenais soudainement le doute qui m'avait traversé et je révisais cette interprétation pour poursuivre et approfondir la lecture du thème.

Plus tard la biographie de cette femme révéla une image paternelle très forte qui s'était imposée, non par la force et l'autorité violente, mais par une image de perfection, une autorité naturelle, qui avait fixé dans l'esprit de l'enfant un idéal d'homme et de père très élevé.

Elle avait vécu une autre variante, une autre gamme de cette conjonction Soleil-Saturne, moins brutale et moins primaire que la mienne. Mais le sens profond restait le même, l'être avait été marqué dans son enfance, par une figure paternelle forte qui avait instauré et mis en place dans la structure de l'adulte une image imposante de l'idéal masculin. Chez elle cela s'était construit à travers l'image d'un père parfait qui prenait toute la place de l'identité masculine, chez moi, l'autorité paternelle s'était imposée avec dureté dans une forme d'autoritarisme. L'un comme l'autre avait a dépasser une culpabilité à ne pas vouloir vivre sa vie en conformité avec la loi ou l'idéal du père pour devenir maître de sa vie.

Le doute...

"Ce que vous avez étiquetez comme des "doutes" représente en fait votre intuition."

Lisais-je récemment, et plus loin :

"En fait, vous doutez de votre propre connaissance supérieure, ce qui vous laisse patauger devant des choix inférieurs uniquement."

Je l'ai redécouvert grâce à cette expérience où je pensais pouvoir me reposer (un instant uniquement!) sur ma connaissance et mon expérience que je croyais forte puisque c’était la mienne ! Et bien non ! plus on fait confiance à sa mémoire et à son mental, plus on s’éloigne de son ressenti profond et juste, et de la vérité.

Finalement cette mémoire que j’ai si mauvaise et que je maudis tout le temps est peut-être ma meilleure amie pour exercer l'astrologie avec authenticité. Une interprétation de thème fait toujours appel à notre connaissance supérieure qui ne se trouve pas stockée dans notre mémoire mais qui s’épanouit lorsque que notre esprit se libère de ce qu’il croit savoir.

Une conjonction de planètes ce sont comme deux essences qui se marient, on les comprends mieux les yeux fermés en respirant profondément qu’en essayant de se souvenir de la formule chimique.

Astroblondologiquement Vôtre !

Exercez votre discernement. Ne prenez pas ce qui est écrit comme parole d'évangile. Interrogez-vous intérieurement pour ressentir ce que vous lisez. Avant de commenter cette page, vous êtes invité(e) à prendre connaissance de la ligne éditoriale dans les mentions légales.

Commentaire

Une conjonction peut en cacher une autre… — 4 commentaires

  1. Bonjour et merci pour votre site qui je dois l’avouer est assez genial .
    En ce qui me concerne,j’ai un trigone soleil(scorpion) à saturne (poisson)en maison X et mon pere etait tres autoritaire mais vraiement …… peut etre que, quelque soit la configuratioń, c’est tres difficile à vivre !

    • Merci Yaya,
      La dureté de votre père se reflète dans votre thème par la position de Saturne (blocage, dureté, autorité) dans la maison X, celle du père. Merci de votre commentaire et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *